Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Françoise HARDY - Gin Tonic (1980)
Par WALTERSMOKE le 14 Décembre 2014          Consultée 1807 fois

Les années passent, et Françoise HARDY est toujours présente. Non seulement elle a survécu aux années yéyé, qui l'ont vu fleurir, mais elle a surtout mené une carrière que bien des chanteurs ayant raté le coche auraient bien aimé avoir. Et la voici désormais entrant dans les années octante, menant sa barque, bien que le meilleur soit déjà un peu loin derrière elle. Mais qu'importe, cela ne l'empêchera pas de sortir de temps à autres de très bonnes chansons.

C'est avec Gin Tonic que HARDY commence une nouvelle décennie. Sorti en 1980, il frappe d'emblée par une pochette qui ne manquera pas de se faire remarquer par sa beauté esthétique. Cela peut sembler difficile à croire, vu qu'on y voit Françoise HARDY dans un frigo... d'un autre côté, c'est peut-être subjectif. Mais le plus important réside bien sûr dans son contenu, que l'on espère supérieur à Musique saoule qui, certes, n'était pas mauvais, mais n'apportait pas grand-chose de consistant non plus.

Alors, que penser de Gin Tonic ? Toujours accompagnée de Gabriel YARED et Michel JONASZ, entre autres, HARDY parvient à sortir un album plutôt solide et composé de chansons vraiment sympathiques à écouter. Cela est notamment dû à une écriture plus travaillée, et une science pop/variété améliorée. Mieux, sur les 11 chansons qui parcourent l'album, une bonne moitié possède le potentiel pour une exploitation en single. Deux chansons seulement ont cependant bénéficié d'une telle sortie. La première, "Jazzy Retro Satanas", s'est placée en nouveau succès de Françoise HARDY. Pourquoi pas, mais il faut admettre qu'elle ne fait pas partie du meilleur de Gin Tonic. Elle a toutefois le mérite d'être rythmée et accrocheuse, ce qui compte pour attirer le chaland. L'autre single, "Juke Box", est déjà plus intéressant. Bien qu'ancrée dans son époque, l'instrumentation de YARED offre un écrin pop/disco des plus réussis, tandis que HARDY chante avec conviction des paroles un peu simples, mais pas inintéressantes pour autant. Pas mal pour une chanteuse habituée à un registre plus calme et triste.

Comme par hasard, le reste de Gin Tonic est plus calme et moins enjoué, comme sur Musique saoule. Même si HARDY se contente de plus en plus de son rôle d'interprète (elle ne fait qu'écrire les paroles de la courte chanson-titre), les paroliers lui offrent des textes tristes et beaux qui correspondent très bien à son univers ("Que tu m'enterres", "Âme s'trame drame", "Seule comme une pomme"...). Mais le plus remarquable sur Gin Tonic, ce sont les jeux de sonorités déployés. Après "Hallucinogène" sur l'album précédent, HARDY interprète des chansons rendues encore plus mélodiques et dansantes (au terme littéraire du terme), comme en témoignent "Âme s'trame drame", "Seule comme une pomme" et "Bosse bossez bossa". Les paronomases et autres allitérations ancrent les chansons dans la tête, ce qui est une très bonne chose compte tenu de leur qualité. La musique, dominée par les claviers de YARED, n'est pas en reste non plus, servie qui plus est par une production plus qu'honorable.

Du côté des bonnes chansons, le choix n'est pas limité, donc. "Bosse bossez bossa" mérite bien un éclairage, de par son intégration du rythme de la bossa. "Seule comme une pomme" ne rate pas sa mission de stimulation émotive, avec un banjo mélancolique. Cependant, si Gin Tonic est réussi, il n'exclut pas pour autant des morceaux plus décevants : outre "Jazzy Retro Satanas", et la chanson-titre qui ne sert qu'à boucher la face A, la fin de l'album est peu mémorable, même s'il y a encore moyen d'y accrocher.

Gin Tonic est une belle réussite de Françoise HARDY et de ses compères. Il montre qu'on peut toujours compter sur la mélancolique chanteuse pour faire de la bonne musique, même dans un registre qu'elle n'aime pas forcément, et meilleur que Musique Saoule. Hélas, la suite des années octante ne sera pas toute aussi brillante.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Voyou (1983)
Hymne aux loubards ? Oui et non




STELLA VANDER
Stella (2015)
M E T A


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Jazzy Retro Satanas
2. Branche Cassée
3. Âme S'trame Drame
4. Si C'est Vraiment Vraiment Vrai
5. Bosse Bossez Bossa
6. Gin Tonic
7. Juke Box
8. Seule Comme Une Pomme
9. Chanson Ouverte
10. Minuit Minuit
11. Que Tu M'enterres



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod