Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Françoise HARDY - La Maison OÙ J'ai Grandi (1966)
Par WALTERSMOKE le 23 Mai 2014          Consultée 2172 fois

Etre une chanteuse française aimée outre-Manche, voire outre-Atlantique, est un rôle on ne peut plus brillant, pour lequel bien des femmes auraient tué. Françoise HARDY n'a pas eu besoin d'en arriver à de telles extrémités pour y parvenir. En effet, avec « juste » un talent de chanteuse hors normes et un charisme dévastateur, la chanteuse longiligne séduit bien des personnalités remarquables (citons entre autres Mick Jagger, Bob Dylan...), et figure même dans une superproduction américaine (Grand prix, de Frankenheimer). Sur le plan musical, l'Angleterre est définitivement à genoux, entre deux attaques de ses pointures locales, et notamment lorsque HARDY enregistre un album entier en anglais. A coup sûr, et même si elle jette un regard sévère sur cette partie de sa carrière, il serait bête de nier l'évidence : Françoise HARDY est la chanteuse française des années 60 à retenir en priorité.

Cela est confirmé par son cinquième album enregistré en français, à l'origine sans nom, et nommé plus tard La maison où j'ai grandi. La machine est totalement rodée, au point qu'elle commence à devenir véritablement irrésistible. Elle évolue également : exit les dernières traces de yéyé, et place à une variété quelque peu moins ancrée dans son époque et moins futile. Françoise HARDY séduit avec toujours autant de finesse et de beauté triste, et est toujours aussi bien supportée par les orchestres de Charles Blackwell et de Johnny Harris. Cela débouche de facto sur des chansons au pire intéressantes, au mieux sublimes. Comme pour le prouver, sur "Je changerai d'avis", adaptation d'un morceau écrit par Ennio MORRICONE, les arrangements frappent juste, et le chant donne envie de se laisser emporter par une vague romantique. Mais ce n'est rien, et j'insiste, comparé au morceau suivant, "Si c'est ça". Armée de sa seule guitare, Françoise HARDY achève déjà l'auditeur sensible avec ce qui peut clairement être identifié comme une tuerie acoustique. Chant, musique, paroles, c'est le tiercé gagnant, rien de plus. Pour aller plus loin, "Si c'est ça" mérite bien le statut de petit chef-d'oeuvre.

Plus loin sur l'album, d'autres chansons, à défaut de provoquer le même émerveillement, attirent l'attention de manière méliorative. Ainsi, "Rendez-vous d'automne", qui respire à plein nez la tristesse (le fond de commerce préféré de HARDY, pour rappel), est susceptible de provoquer une certaine empathie. Les couplets de "Qu'ils sont heureux", pour leur part, brillent par la musicalité de leurs couplets, et font de la chanson une réussite malgré un refrain pas assez travaillé.
Il y a de quoi être plus perplexe en ce qui concerne le reste. La chanson-titre, qui conclut l'album, possède un côté « chanson de feu de camp », du moins avant l'intervention de l'orchestre. Et puis, il est bien beau d'encenser à chaque fois la plume de HARDY la parolière, mais il arrive des fois où elle fléchit et ne donne pas grand-chose de bon. Les paroles de "Tu es un peu à moi" sont par exemple assez « creepy », tandis que sur d'autres chansons, l'indifférence est plutôt de rigueur ("Comme", "Surtout ne vous retournez pas").

Grâce à ses meilleures chansons, La maison où j'ai grandi peut figurer en bonne place dans la discographie de Françoise HARDY. Elles ne doivent toutefois pas masquer d'autres morceaux plus faibles qui relativisent le côté incontournable de l'album. Un opus solide, en somme.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Gérard LENORMAN
Droles De Chansons (1976)
Sexe, mort et dauphins.




France GALL
Paris, France (1980)
Un single... et plus encore !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Je Changerai D'avis
2. Si C'est ça
3. Rendez-vous D'automne
4. Je Serai Là
5. Peut-être Que Je T'aime
6. Il Est Des Choses
7. Comme
8. Mes Jours S'en Vont
9. Qu'ils Sont Heureux
10. Surtout Ne Vous Retournez Pas
11. Tu Es Un Peu à Moi
12. La Maison Où J'ai Grandi



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod