Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Françoise HARDY - Personne D'autre (2018)
Par BAKER le 19 Juillet 2018          Consultée 680 fois

Le souci triste avec les derniers albums de Françoise HARDY, c'est que plus on avance dans le temps, plus il y a des chances que le nouvel album soit le dernier. C'est mathématique, mais concernant cette artiste en particulier, et ce millésime 2018, c'est encore plus flagrant : il se peut que HARDY termine sa carrière ici. Et ce ne serait ma foi pas déshonorant. Du tout. Car avec son assez grande simplicité, sa relative uniformité de ton (qui n'est pas une tare si la qualité est au rendez-vous), ce disque pourrait être un parfait éloge funèbre : nostalgique, mais pas larmoyant, classe sans être pétaradant, rétrospectif et introspectif, sans se prétendre définitif.

On retrouve toujours cette voix fragile, de plus en plus effacée mais toujours utilisée à bon escient. Avec cependant un petit bémol pour "You're My Home", seule chanson chantée en anglais, avec justement un accent à couper au couteau qui pourra franchement rebuter, ou du moins rendre la chanson plus kitsch qu'elle ne devrait - à noter que pour les anglo-saxons, l'effet est certainement inverse : what a sexy voice ! Mais sinon, c'est du chant presque susurré, éteint, mais qui se marie parfaitement avec les ambiances crépusculaires. Crépuscule, pas nuit : il y a toujours un léger spectre de sourire à la commissure des lèvres.

Que ce soit la pop presque joyeuse débutant le disque "A cache-cache", avec un certain détachement et des arrangements pop tout à fait satisfaisants, le dépouillement millimétré du morceau-titre qui rappelle BIOLAY dans ses meilleures pages, la profusion de pianos électriques à la Tony BANKS (c'est l'année de la revanche des CP-70 !), pour de nouveaux titres soyeux ou une belle reprise de Michel BERGER, le disque ne déçoit pas et, tout en gardant une certaine unité de style et de ton, passe tout seul sans ennuyer. Il n'y a que peu de redondances et assez de surprises pour susciter l'intérêt, même chez l'auditeur itinérant.

Ainsi, la très jolie et apaisante ballade "Dors Mon Ange" est-elle une fidèle adaptation de... POETS OF THE FALL ! Comment Françoise HARDY en est-elle arrivée à adapter en français une chanson d'un groupe de metal mélodique finlandais ? Mystère... (surtout que ledit groupe est superstar en son pays mais totalement inconnu chez nous). Détail drôle : il y a PLUS de guitares dans la version de HARDY. Il y a aussi une clarinette dans un "Quel Dommage" qui s'accroche aux souvenirs : les siens, les nôtres. Simple, mais efficace. Et que dire de ce "Train Spécial", single pop très mélodique dont le pont rappelle... IQ (sois franc, ô sagace chroniqueur : tu as même imité Peter NICHOLLS dès la première écoute).

Quelques titres pourront vous faire tiquer, comme "Trois Petits Tours" très enfantin et qui va au bout de son trip (avec un solo qui aurait pu être joué par son fils Thomas), ou "Le Large" qui fait un poil pauvre avec ses 4 accords. Mais ici comme la plupart du temps, l'interprétation emporte l'adhésion. Et l'album de passer tout seul, avec même un léger sentiment de fascination : la maladie, la détresse, la solitude et tant d'autres choses n'empêchent pas Françoise HARDY de délivrer un album que beaucoup aimeraient approcher. Ecoutez "Brumes" : on dirait une ballade de fin d'album de Mylène FARMER. Quand icelle savait encore faire des fins d'albums. L'ultime titre, court, concis, laisse présager un avenir funeste ; en tant qu'auditeur, ne laissez aucunement de noires pensées gâcher ce joli moment de plaisir.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAKER :


CALOGERO
Live 1.0 (dvd) (2005)
Un des meilleurs concerts de pop française.




Emmanuel MOIRE
Le Chemin (2013)
Révélation de l'année.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Françoise Hardy (chant)
- Erick Benzi (claviers, prog, trompette, ukulele)
- Jeff Bourassin (guitare)
- Thierry Stremler (claviers, prog, basse, guitare)
- Pascal Colomb (guitare, basse, prog)
- Philippe Almosnino (guitare)
- Roberto Briot (basse)
- Renaud Garcia-fons (contrebasse)
- Pascale Daniel (piano)
- Brice Davoli (piano, arrangements)
- Pascal Obispo (piano, arrangements)
- Oliver Smith (basse)
- John Massa (saxophone)
- Vincent Taeger (batterie, percussions)
- François Poggio (guitare)
- Vincent Taurelle (piano)
- Vincent Ségal (violoncelle)
- Macedonian Radio Symphonic Orchestra (orchestre)
- Oleg Kondratenko (chef d'orchestre)


1. A Cache-cache
2. Dors Mon Ange
3. Personne D'autre
4. Un Seul Geste
5. You're My Home
6. Seras-tu Là ?
7. Quel Dommage
8. Train Spécial
9. Brumes
10. Trois Petits Tours
11. Le Large
12. Un Mal Qui Fait Du Bien



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod