Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Françoise HARDY - L'amitie (1965)
Par WALTERSMOKE le 19 Mai 2014          Consultée 2070 fois

En 1965, plus grand-chose ne peut résister à Françoise HARDY. Son public est conquis à chaque chanson, les couturiers se bousculent pour lui offrir leurs œuvres, le cinéma lui fait les yeux doux... et désormais, il faut ajouter l'Angleterre et l'Allemagne au tableau de chasse de la chanteuse, charmées par des chansons aussi bien interprétées en français qu'en anglais et allemand. Mais l'amour est également réciproque : HARDY se met ainsi à l'heure du Swinging London, avec le style qui va avec, bien entendu. La fascination qu'elle exerce atteint également certaines des plus grandes stars britanniques, comme un certain Mick Jagger qui y voit son idéal féminin, rien que ça.

Tout ceci est bien beau, et à vrai dire mérité pour Françoise HARDY, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut oublier de sortir de la musique, et bonne de préférence. C'est ce à quoi HARDY s'est appliquée tout au long de l'année, avec des E;P rassemblés en novembre sur l'opus rétrospectivement appelé L'amitié. Enfin, rassemblés... six des chansons n'ont pas été retenues, et deux inédits complètent la galette. Quoi qu'il en soit, force est de constater un redressement qualitatif remarquable. En effet, Mon amie la rose n'était pas vraiment nominable pour un statut de bon album, et il était alors légitime de se demander si la suite serait à l'avenant.

Fort heureusement, L'amitié relève les compteurs qualitatifs. Écouter cet album, c'est l'assurance de faire le plein de bonnes chansons. Que ce soit les reprises de morceaux venus d'Outre-Atlantique ou des compositions originales, il faut vraiment ne pas supporter la chanson française pour ne pas remarquer le travail accompli ici. Il suffit d'écouter les deux premières chansons pour en être convaincu : "Ce petit cœur" porte la signature typique des chansons de Françoise HARDY, avec ici une ironie mordante issue du croisement des paroles, assez peu optimistes, et d'une musique guillerette et entraînante, tandis que "Il se fait tard" charme avec des arrangements fort doux et nocturnes. Plus loin, c'est la guitare de Mick Jones (rien que ça !) qui résonne sur un "Je t'aime" concis et efficace, avec cependant une voix qui semble un peu fatiguée.

L'amitié serait donc le premier album impeccable de Françoise HARDY ? Non, car il subsiste encore des défauts sur lesquels on ne peut passer outre. Certains choix sont hautement contestables, comme les « wohohoho » sur "Tout ce qu'on dit" (la seconde contribution de Mick Jones), ou bien le refrain de "Ce n'est pas un rêve" qui certes donne un aspect alternatif à la chanson, mais ne possède aucune finesse. Ces défauts sont assez importants pour ne pas être considérés comme du chipotage, car ils gâchent nettement les chansons. Ensuite, dans la catégorie « goûts personnels », j'avoue ne pas vraiment aimer "Quel mal y a-t-il à ça", même si cette chanson possède assez de qualités pour séduire, objectivement parlant.

Ce ne sont pas ces chansons plus faibles qui rendront L'amitié moins incontournable. Françoise HARDY sort enfin un album qui mérite bien une place dans la mémoire collective, en tout cas plus que les précédents L.P malgré de bonnes chansons sur ces derniers. Et qu'on se le dise, ce n'est pas encore fini !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Gérard LENORMAN
La Clairiere De L'enfance (1980)
Gégé l'ami des enfants




France GALL
Paris, France (1980)
Un single... et plus encore !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Ce Petit Coeur
2. Il Se Fait Tard
3. Tout Ce Qu'on Dit
4. L'amitié
5. En T'attendant
6. Je T'aime
7. Ce N'est Pas Un Rêve
8. Quel Mal Y A-t-il à ça
9. Tu Peux Bien
10. Le Temps Des Souvenirs
11. Je Pensais
12. Dis-lui Non



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod