Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Maxime Le Forestier , Alain Souchon

Julien CLERC - Femmes Indiscrétion Blasphème (1983)
Par ERWIN le 18 Avril 2015          Consultée 908 fois

On ne voit que les yeux de Juju sur la pochette de son douxième opus. Pour moi il est en train de se marrer, car en effet, il s'apprête à jouer un bon tour de passe passe à l'intégralité du show biz qui, par la même occasion, fermera les cages à fiel de ses détracteurs ! Rien que ça ! Ouais, catalogué depuis toujours comme un chanteur à mindinettes, auteur de bluettes légères plus que de grands textes - ce qui n'est pas vrai souvenez-vous de l'assassin assassiné" ! -, le sémillant séducteur s'est un beau matin réveillé avec l'envie d'en découdre. Détail : il n'y a pas moins de 6 collaborateurs sur cet album au niveau des textes !

Et voila le résultat : "Lili voulait aller danser" est l'incarnation même du rock'n'roll à la française ! C'est pas beau ça ! Au beau milieu d'une carrière florissante mais jamais très rock'n'roll, Julien CLERC se paye le luxe de composer un hymne à la gloire du rock des pionniers et d'en faire un des hits majeurs de la fameuse année 83 ! C'est bien simple, ça dépote dans tous les sens, et donne furieusement envie de bouger, de saisir sa partenaire pour la faire virevolter dans tous les sens, de courir, bref, de s'éclater... Et ce plus de trente ans après sa sortie ! Personne ne saurait tourner ce morceau d'anthologie en dérision, les paroles toutes simples mais si efficaces de Plamondon ont aussi contribué à bâtir la légende, qui demeure encore aujourd'hui très vivace. L'artiste y gagne définitivement ses galons de super star de la chanson française. On se souvient en outre des séries de photos prises à l'époque, la chevelure corbeau du chanteur enserrée dans une gangue de gomina pour singer les rockeurs des fifties dans une banane ! Moi je dis bravo ! C'est l'accession à la division supérieure.

Mais on trouve aussi dans cet opus la symbolique "Femmes je vous aime", toute de poésie, d'élan amoureux et de sentimentalisme, sur des paroles magnifiques de Jean-Loup Dabadie. C'est bien d'avoir dans un album les deux facettes du compositeur, révélatrices de son grand talent. "Indiscrétion" est dans cette même mouvance. Et puis nous avons la gaieté ensoleillée ilienne de "Cabane micro" ainsi que la nonchalante "Quelle heure est-il marquise", ou on remarque que l'artiste à tout de même changé de continent ! Puis il y a de la variété de qualité avec "je vous écris du fond de ma ville", une bluette sentimentale tout de même avec la jolie mélodie de "Hiver 81", mis en parole par Momo, toujours discret mais présent depuis les débuts. Enfin, il reste à signaler le riff hard rock sympa de "Blasphème" qui montre que Julien sait aussi s'énerver quand il le souhaite. On regrette juste un peu la discrétion de GAINSBOURG sur "Moi j'te connais comme si j't'avais défaite", pas une de ses meilleures contributions.

Bref, nous avons entre les mains un album de qualité, assez représentatif des genres pratiqués par l'un des compositeurs majeurs de la chanson française à son zénith, n'en déplaise à quiconque... C'est donc un 3,5 arrondi à la supérieure car affermi par la présence de son plus grand hit.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Liane FOLY
Les Petites Notes (1993)
Volupté.




Julien CLERC
Julien (1997)
Un prénom que tout le monde connait


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Femmes
2. Cabane Micro
3. Moi J'te Connais Comme Si J't'avais Défaite
4. A Son Cou A Ses Genoux
5. Je Vous écris Du Fond De Ma Ville
6. Indiscrétion
7. Lili Voulait Aller Danser
8. Hiver 81
9. Quelle Heure Est Ile Marquise
10. Blasphème



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod