Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (12)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine
 

 Billboard : Let's Dance (530)

David BOWIE - Lodger (1979)
Par WALTERSMOKE le 21 Août 2016          Consultée 319 fois

Lodger, le fameux dernier volet de la trilogie berlinoise (mais qui n'a jamais été enregistré à Berlin)... et aussi le plus faible ? Sans doute que quelques fans franchement snob ont dédaigné un album entièrement pop, et délaissant les envolées ambient pour une enveloppe world music pas encore cliché de manière générale.

Pourtant, si Lodger ne vaut pas Low ou "Heroes", il n'en reste pas moins bon. Bowie écrit avec Eno une pop énergique, véloce et dansante. C'est du moins la première chose qui paraît évident à l'écoute de morceaux de la trempe de "Red Sails", "Look Back in Anger" et bien entendu "Africa Night Flight", un ovni complètement barge, et aussi le seul morceau expérimental de l'album. C'est également le premier morceau rendant compte de manière manifeste du côté world de Lodger, qui abrite par ailleurs "Yassassin", un reggae oriental entêtant et presque mystique. Plus loin, Bowie semble pour un temps se prendre pour un autre David, Byrne en l'occurrence, sur "DJ", bien dans l'air du temps disco mais qui a plutôt bien traversé les âges, avec son rythme nonchalant et son refrain accrocheur.

Cependant, si Lodger est parsemé de morceaux de ce tonneau, ça ne suffit pas pour en faire un album très bon de bout en bout. Les compositions sont efficaces, bien calibrées pour faire danser sans faire crier son mélomane intérieur (mais est-ce si important ?), mais elles sont bien moins marquantes qu'espérées. Sur le moment, on peut s'extasier sur le génie pop de Bowie et Eno, mais disons que pour le « même montant », il y a plus immortel sur Low.

En somme, comme tout bon dernier volet de trilogie qui se respecte, Lodger est l'opus le plus faible. Mais il n'en reste pas moins bon, et continue d'être tout de même chaudement recommandé pour tout fan de Bowie ou de pop qui se respecte.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


NENA
? (1984)
On n'arrête pas Nena




B-MOVIE
Nowhere Girl (1982)
Tube imparable


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- David Bowie (chant, piano, synthétiseurs, chamberlain, guitares)
- Brian Eno (piano, trompettes, traitements de guitares et de s)
- Adrian Belew (guitares, mandoline)
- Carlos Alomar (guitares)
- Dennis Davis (batterie)
- George Murray (basse)
- Sean Mayes (piano)
- Simon House (violon, mandoline)
- Roger Powell (synthétiseurs)
- Tony Visconti (mandoline, guitares, chant)
- Stan (saxophone)


1. Fantastic Voyage
2. African Night Flight
3. Move On
4. Yassassin
5. Red Sails
6. Dj
7. Look Back In Anger
8. Boys Keep Swinging
9. Repetition
10. Red Money



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod