Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (21)
Questions / Réponses (2 / 16)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Trespass
1971 Nursery Cryme
1972 Foxtrot
 

- Style : Kansas
- Membre : Quiet World, Flaming Youth, Frank Zappa , Guaranteed Pure, Gtr, Daryl Stuermer , Squackett, Stiltskin, Brand X, Mike & The Mechanics, Mike Rutherford , Anthony Phillips , Tony Banks , Cut_, Phil Collins , Ray Wilson , Steve Hackett , Peter Gabriel

GENESIS - Invisible Touch (1986)
Par WALTERSMOKE le 18 Juillet 2023          Consultée 533 fois

Invisible Touch, ou l’album qui cristallise le plus le rejet des anti-pop de tout poil. Tout est fait ici pour appâter le chaland et pas qu’un peu : refrains illuminés et entêtants, production 80s très typique de son époque, apparente absence de prises de risques... alors pourquoi le considérer comme un album aussi bon, voire meilleur que certains opus progressifs ?

Tout simplement, parce que si tout ce qui a été dit précédemment est vrai, non seulement ça ne l’est pas à 100 %, mais en plus GENESIS a su tout comprendre de la pop marquante et impérissable. Bon, allez, je concède qu’il est difficile de dire ça avec le morceau-titre, clairement pas un moment brillant avec son refrain crétin et son changement de ton final, ou bien "In Too Deep", lénifiante ballade pleine de sucre et trop romantique pour certains. Du reste, soyons franc : qui parmi les détracteurs de Invisible Touch a réellement écouté l’album ? Je veux dire, on peut ne pas aimer l’album voire le détester, mais c’est comme pour tout, il faut des raisons a minima non mauvaises.

Prenons un exemple concret et parlant : Genesis ne sait plus faire des morceaux ambitieux et travaillés. Alors non : "Tonight Tonight Tonight", soit un pavé pop-prog de presque 9 minutes, sombre et rempli de petites trouvailles qui donnent à l’ensemble un profil magnifique, c’est quoi alors ? De manière plus radicale encore, "The Brazilian" est un instrumental de fin certes trop carré dans sa forme (rajoutez des paroles et vous avez une chanson relativement classique), mais mené par des synthés conférant un caractère épique sincère. Et même en restant dans les clous pop, "Land of Confusion" est délicieusement mordant et sarcastique, et je ne dis pas ça en ayant en tête son fameux clip. Enfin, "Domino" n’a jamais eu autant mes faveurs que les précédents cités, mais tout de même, quelle performance, quel équilibre !

Quitte à choisir le meilleur GENESIS période trio, je préfère de nos jours Duke (1980), car plus proche de ce que j’attends d’un groupe de pop progressive, mais Invisible Touch ne démérite pas. Il ne faut pas être allergique à la pop démago et aux sonorités de batterie parfois dérangeantes, mais ce n’est pas trop demander, à moins de rester accroché au passé comme une moule sur son rocher.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


Robert FRIPP
The League Of Gentlemen (1981)
Retour au rock




CHRISTOPHE
Olympia (1975)
Un Olympia pour lui tout seul


Marquez et partagez





 
   SOPHIE

 
   ARP2600
   JOVIAL
   MARCO STIVELL
   WALTERSMOKE

 
   (5 chroniques)



- Tony Banks (claviers, choeurs)
- Mike Rutherford (guitare, basse)
- Phil Collins (batterie, percussions, voix)


1. Invisible Touch
2. Tonight, Tonight, Tonight
3. Land Of Confusion
4. In Too Deep
5. Anything She Does
6. Domino(in The Glow Of The Night/the Last Domino)
7. Throwing It All Away
8. The Brazillian



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod