Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine, Bad Company
- Style + Membre : Mott The Hoople
 

 Billboard : Let's Dance (1529)

David BOWIE - Aladdin Sane (1973)
Par ERWIN le 30 Mai 2012          Consultée 747 fois

Le hard Glam reprend ses droits immédiatement avec « Watch that man » sur le cinquième opus de BOWIE. Il convient d’assurer la suite des opérations après les deux chefs d’oeuvre des années précédentes. Le ton est donné immédiatement. Nous sommes en 73. et l’artiste au look androgyne livre son annuelle contribution au monde de la musique. Des millions de fans jusqu’aux boutistes le suivent désormais de par le monde. Le jeu de mot pertinent du titre n’échappera à personne. David reste un homme, rapidement rattrapé par des démons intérieurs consistants. « Aladdin sane » est d’ailleurs une première tentative avant gardiste qui annonce les futurs courants musicaux- quoi, vous pensiez réellement que ROXY MUSIC avait crée la New Wave ? Nope… L’esprit était en BOWIE, ENO l’a juste fait sortir quelques années plus tard -.

Difficile d’analyser la mélodique« Drive inn saturday » alors que « Panic in detroit » est en revanche un masterpiece de Hard rock. Pour l’époque, c’est très novateur. Ne vous y tromper pas d’ailleurs, les new yorkais de KISS s’en inspireront autant que du MC5.
Il reprend les ROLLING STONES sur « Let’s spend the night together », c’est notable et drolement sympa à défaut d’être original..
L’abum contient encore un super classique malgré son homogéneïté : il s’agit de l’inusable « Jean genie », qui va entrer comme il se doit au panthéon des titres de gloire du blondinet. Quelle facilité ! Cette rythmique hard, ce chant planant au dessus de la concurrence, tout pour plaire, et je n’évoque même pas les paroles digne d’un prix nobel !
On terminera avec « lady grinning soul » et sa guitare sorti tout droit des Asturies.
Incontestablement, l’homme est un ésthète de génie...Pas en jean…

A la fin de la tournée, David suicidera sur scène son avatar de Ziggy Stardust, pour marquer la fin d’une ére.

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


SLADE
Alive ! (1972)
Tuerie




SLADE
Sladest (1973)
Super compile... obligé !


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   BAAZBAAZ
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Bowie (chant, guitare, saxophone)
- Mick Ronson (guitare, piano, choeurs)
- Trevor Bolder (basse)
- Woody Woodmansey (batterie)
- Mike Garson (piano)
- Juanita 'honey' Franklin (choeurs)
- Linda Lewis (choeurs)
- Geof Maccormack (choeurs)


1. Watch That Man
2. Aladdin Sane
3. Drive In Saturday
4. Panic In Detroit
5. Cracked Actor
6. Time
7. The Prettiest Star
8. Let’s Spend The Night Together
9. The Jean Genie
10. Lady Grinning Soul



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod