Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt

The BEACH BOYS - Summer Days (1965)
Par ERWIN le 9 Août 2018          Consultée 165 fois

Nous sommes toujours en 1965 ! Today sorti en Mars, le stakhanoviste Brian Wilson a cette fois trouvé de nouveaux partenaires de jeu pour pousser plus avant ses expérimentations du mois de juillet, vous allez voir... Sacré Brian ! Car Capitol met la pression, il faut atteindre les sommets du billboard et vendre des semi-remorques de 33 tours, Today n'a pas si bien marché que ça... Alors les voilà à quatre sur cette pochette maritime. En effet, Al rate la session pour cause de petite grippe.

Les drogues commencent donc à voler dans tous les sens, il fallait s'y attendre. C'est pendant son premier trip sous acide que le génial Brian Wilson compose la mythique "California girls". Evidemment, tout le monde connaît la ritournelle presque psychiatrique de cette chanson. Les choeurs sont magnifiques, l'ensemble remarquable, c'est l'évidence. Elle est d'ailleurs 72ème dans le classement Rolling stones des 500 plus grandes chansons de l'histoire, ça vous pose une légende ! Mais il fume aussi comme un pompier de la marie-jeanne... C'est sans limitations chez notre Brian et ça donne cette petite incongruité qu'est "Let him run wild", à vite oublier.

L'autre titre de gloire de cette galette salée est Le premier single "Help me Rhonda" sorti de la besace de Mike et Brian mais confié pour le chant au petit Al Jardine. Cette chanson me semble sympa et très bien achalandée, mais pas vraiment à la hauteur de leurs plus grands tubes, c'est pourtant leur deuxième numéro un du billboard, après "I get around". Quand à Al, il chante la reprise des CRYSTALS "And then I kissed here" avec pas mal d'allant, tout ça tient plutôt bien la route.

Pourtant, l'instrumental doucereux "Summer means new love" n'est pas vraiment meilleur que les précédents, mais il passe. Pour ce genre de petites douceurs, veuillez écouter leurs confrères VENTURES.... "I'm Bugged at my ol'man" est un petit blues joué "à la californienne". Les spécialistes citeront Fats DOMINO comme influence, mais ça reste simpliste et peu brillant. Brian dit sur la pochette qu'il en est "trop embarrassé". Bref, les problèmes avec son père... pour changer. "You're so good to me" n'est pas géniale.

Pour le reste, il y a de l'assez bon. "And your dream comes trues" est un petit titre à cappella, sympa oui. Le titre hommage à la capitale des mormons "Salt lake city" se niche pas mal dans cet album et n'a pas d'autre but que d'attirer l'oreille des habitants de l'Utah. Carl Wilson chante sur "Girl don't tell me". Sympathique certes, mais si vous ne voyez pas quelques similarités avec l'hymne des scarabées outre Atlantique "Ticket to ride", c'est que vous êtes sourds. Le petit côté psychédélique de "Amusement parks USA" n'est pas désagréable. Enfin, "The girl from New York city " est un petit rock bien frappé chanté par l'irremplaçable Mike Love, avec des choeurs assez splendides. A retenir !

On n'est franchement pas loin du 3.5. Les présences de " California Girls ", de " Help me Rhonda " et " The girl from new york city " valent le détour, mais le reste est soit seulement moyen, soit carrément dispensable. Je reste donc sur un 3 qui pourra paraître sévère à certains. Mais je ne vois pas d'autres options.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


STRAY CATS
Stray Cats (runaway Boys) (1981)
Une heure de bonheur




Elvis PRESLEY
50,000,000 Elvis Fans Can't Be Wrong: Elvis' Gold Records 2 (1959)
50 millions de fans ont raison


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. The Girl From New York City
2. Amusement Parks Usa
3. Then I Kissed Her
4. Salt Lake City
5. Girl Don't Tell Me
6. Help Me Rhonda
7. California Girls
8. Let Him Run Wild
9. Youre So Good To Me
10. Summer Means New Love
11. I'm Bugged At My Ol'man
12. And Your Dreams Comes True



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod