Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Céline DION - Celine Dion (1992)
Par BAKER le 18 Décembre 2018          Consultée 154 fois

J'ignore ce qu'a pu dire René à Céline en tant que manager, mais clairement pas que la longueur ne faisait pas tout. Nous sommes en 1991 et la carrière de Céline DION va exploser. Ayant consolidé sa place au niveau francophone avec un disque Plamondesque qui se vend très bien, elle attaque deux fronts à la fois en donnant une suite à son excellent Unison. Et ça commence par un single. Et quel single. Arrivant à décrocher une place enviable, elle est retenue pour chanter le générique de fin du prochain Disney. La firme à la souris est en train de remonter la pente mais n'a pas encore retrouvé toute sa superbe : Céline sera une des actrices du retour en grâce. "Beauty and the Beast", produit et majoritairement joué par Walter Afanasieff (le producteur d'une certaine Mariah CAREY, rivale montante), sera un tube mondial qui lancera définitivement sa carrière aux USA et ce second album en anglais.

Et quel tube. Quelle majesté. La perfection de ce titre est telle que 27 ans plus tard, votre serviteur a toujours les poils en l'écoutant. L'arrivée de la batterie et du hautbois en contre-chant sur le pont, c'est juste magique, la vraie magie, celle qui ne s'explique pas, celle sans trucage. Hélas, devant un tel chef-d'oeuvre, comment voulez-vous lutter ? "Céline Dion" l'album éponyme sera donc une montagne, avec un premier versant qui monte jusqu'à ce sommet, avant que tout retombe inexorablement. Car cet album est long. Long. Bon sang ce qu'il est long. Vous n'aimez pas les disques trop gloutons ? Passez votre chemin. Vous détestez les ballades ? Il y en a 80%. Vous ne supportez pas la reverb ? Fuyez, pauvres fous.

Pourtant, il est nécessaire de préciser que dans le genre variété internationale, ce disque est un poids lourd, et pas seulement côté longueur. Epaulée par un nombre impressionnant de collaborateurs, dont l'extraordinaire Diane WARREN, Céline donne tout ce qu'elle a (c'est à dire beaucoup, beaucoup d'inspiration... et d'expirations). Côté voix, c'est de la haute voltige, parfois trop même mais curieusement certains des passages les plus emplis de pathos gratuit sont les meilleurs, à débuter par "If You Could See Me Now", seconde meilleure chanson qui est de la pure variété sans un atome de pop-rock, mais de la belle, de la splendide. Et côté chansons, la première moitié est quand même bien foutue.

Une intro mignonette (comme la fiole de whisky dont vous aurez besoin) débouchant sur un "Love can Move Mountains" furieusement optimiste. Un "Show Some Emotion" qui rappelle le "Out of Love" de TOTO avec ce tempo au super-ralenti (et un très bon solo de guitare shred qui n'aurait pas pu être mixé plus bas si le sort du monde en dépendait). Une reprise de Patti LaBELLE ma foi assez expansive, même si elle n'a pas la sensualité de l'originale (quand on y pense, une chanson sensuelle pour le plus violent des James Bond...). Un "Halfway to Heaven" dreamy, limite pas assez, avec du Kenny G pour achever les diabétiques.

Et puis après toutes ces réussites, franches ou contrastées, ça commence à flancher. Les tentatives de new soul / r'n'b naissant ne sont pas franchement utiles ni pertinentes - malheureusement, à ce sujet nous ne sommes pas au bout de nos peines. "If I Were You", ballade/berceuse au départ correcte, est plombée par des arrangements d'un autre âge : les violoncelles raides comme des piquets et les pads de sirène du Roland D-20, voilà qui date très méchamment la chanson. Et après ce sommet qu'est "Beauty", fatalement, l'attention de l'auditeur se fane, jusqu'à ne plus prêter aucune attention à des "Little Bit" (elle s'y époumonne pourtant), "Water" bien interprétée mais trop longuette, et "With This Tear" franchement gluante (il faut dire que côté compositeurs, ils ont placé Dan Shea dans la colle).

Alors lorsqu'arrive "Nothing Broken", on est partagé entre le plaisir d'une bonne chanson, vraiment réussie et à la prod luxuriante, et le soulagement que ce soit enfin fini - soulagement d'ailleurs entre deux eaux car ce titre aussi frôle les six minutes ! Le CD dure une heure mais on a réellement l'impression qu'il en fait le double, et ça, dans le domaine de la variété, ça ne pardonne pas. Difficile de s'enthousiasmer pour ce qui est plus un CV détaillé qu'un album ; difficile aussi de ne pas reconnaître ses grandes qualités. Enorme succès populaire, Céline Dion - l'album - est finalement à l'image de Céline Dion - la chanteuse : généreux, peut-être un peu trop pour son propre bien.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par BAKER :


STING
All This Time (2001)
Un dvd authentiquement fantastique.




Lara FABIAN
Lara Fabian (1999)
Maousse kosto !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Céline Dion (chant, choeurs)
- Peabo Bryson (chant, choeurs)
- Walter Afanasieff (claviers, basse)
- Guy Roche (claviers)
- Jeffrey Cj Vanston (claviers)
- Robbie Buchanan (claviers)
- Claude Gaudette (claviers)
- Dan Shea (claviers)
- Michael Thompson (guitare)
- Michael Landau (guitare)
- Bruce Gaitsch (guitare)
- John Robinson (batterie)
- Jimmy Johnson (basse)
- Kenny G (saxophone)
- Dave Koz (saxophone)
- Fred Berry (flugelhorn)
- Rafael Padilla (percussions)
- Claytoven Richardson (choeurs)
- Gary Cirimelli (choeurs)
- Jeanie Tracy (choeurs)
- Melisa Kary (choeurs)
- Sandy Griffith (choeurs)
- Vicki Randle (choeurs)
- Jean Mcclaine (choeurs)
- Larry Jacobs (choeurs)
- Terry Wood (choeurs)
- Joely Fisher (choeurs)
- Joey Diggs (choeurs)
- Liz Constantine (choeurs)
- Diane Warren (choeurs)


1. Introduction
2. Love Can Move Mountains
3. Show Some Emotion
4. If You Asked Me To
5. If You Could See Me Now
6. Halfway To Heaven
7. Did You Give Enough Love
8. If I Were You
9. Beauty And The Beast
10. I Love You, Goodbye
11. Little Bit Of Love
12. Water From The Moon
13. With This Tear
14. Nothing Broken But My Heart



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod