Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Céline DION - A New Day Has Come (2002)
Par BAKER le 5 Avril 2019          Consultée 274 fois

Il était temps pour Céline de sauter le pas. De franchir le Rubicon. D'enfin embrasser pleinement un siècle nouveau, de montrer que sa carrière n'est pas près de finir. Alors elle et son mari de manager frappent fort : un show à Las Vegas, le plus cher et le plus démesuré jusqu'alors, et pour le préparer un album format colosse. Si vous adorez Céline, si vous l'adulez, et si pour vous il n'y a jamais trop de DION, alors foncez tête baissée : ce disque est fait pour vous. Et peu importent les soucis. Si vous aimez en toutes choses modération, alors attention, prévention : ce disque est long, démesurément long.

Plusieurs petits détails attireront l'attention sur le fait que la miss, bien qu'encore capable de très belles choses, dérive peu à peu vers un commercial plus moderne, plus dans le vent, et être dans le vent, c'est avoir un destin de feuille morte (Jacques Chirac, 1789-1811). D'abord, vous avez une belle brochette de gratteux, très belle même : Seb Chouard, Paul Jackson, Mike Landau, Terry Britten... pour au final un album très electro et synthétique. Vous avez aussi un nombre incroyable de musiciens mais... pas de batteur ! Certains noms peu connus sont marqués en tant que "drums", mais cela sent à plein nez les programmations, ce même si certaines rendent très bien ("Have You Ever" notamment). Enfin, côté prod pure, il y a des petits détails qui chagrinent, comme ce bongo mal accordé sur la toute première chanson (un vrai batteur l'aurait accordé, lui. Paf, dans la gueule), la prod moisie de "Rain, Tax" (pourtant signée Christopher Neil), et puis, c'est la première fois, en tous cas qu'on le remarque, de l'autotune. Peu, mais là. Et pour "la plus grande chanteuse du monde", désolé mais l'autotune, c'est cheap.

Ce coup de gueule passé, ainsi qu'un nouveau message de votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie rappelant qu'il ne faut pas écouter cet album deux heures avant de conduire, il faut avouer que A New Day montre une Céline battante et qui est bien décidée à toucher à tout. Sa fougue fait même de ce disque un achat prioritaire sur les albums de 92 et 93, eux aussi trop gargantuesques mais n'ayant pas ce côté malicieux qui rend New Day supportable. Il y a pourtant de grossières tentatives de r'n'b comme "Super Lover", "When the Wrong"... ou l'eurodance "Sorry for Love" (du pur boys band), mais ça peut passer. Il y a l'humour et un gros son. Vous trouverez aussi un nombre important de ballades saccharinées, et notamment trois à la suite, mais sur "I Surrender", le niveau de pomposité atteint de tels sommets qu'on finit par sourire.

Habituée à adapter en anglais quelques tubes frenchies, Céline ne convainc pas totalement. "Aun Existe" est une reprise en espagnol de "L'Amour Existe Encore", jolie mais manquant de douceur et de ferveur. "The Greatest Reward" n'est autre que "L'Envie d'Aimer", oui, le tube des Dix Commandements, qui ne va pas aussi loin que la version putassière (torturée, dirait Luis Rego) de Daniel Levy. Enfin, "Ten Days" est "Tomber", le alors méga-succès de DE PALMAS, qui se charge lui-même de la prod de cette version correcte sans plus et sans moins. Vous avez remarqué au fait ? OBISPO, DE PALMAS, COCCIANTE, mais pas de GOLDMAN à l'horizon.

L'album navigue donc entre r'n'b, pop rock soft comme "Right in Front" au refrain très correct (et sa flûte cheap à la Titanic, on ne se refait pas !), ballades tranquilles, mais aussi de rares vraies réussites. Dans la famille grosse ballade symphonique, "Have You Ever..." est de très loin la chanson la plus "classique" de DION, qui aurait pu sortir telle quelle en 1991, et elle est absolument excellente dans son genre. Dynamique, très romantique, passionnée. La double présence de la chanson "A New Day" propose du r'n'b dreamy et de la pop minimaliste, curieusement c'est la première version la plus réussie, bien que le bordel aéro-choral de la seconde fasse une fin honorable.

Plus acoustiques et naturelles, deux chansons au piano proéminent rappellent que DION sait se faire bonne interprète et pas seulement diva. "Nature Boy" clôt l'album sur une comptine jazz classe. "At Last", au contraire, est rutilante d'alcool fort et de sueurs froides de poker, avec un violon à la russe canaille, une prod drôle, on dirait Johann STRAUSS et George DUKE qui picolent chez Al Capone avec la voix de Liza MINELLI. C'est dans ces moments-là, mi-WTF mi-convaincants, qu'on passe les défauts du disque. Complet, un peu assommant mais où l'on peut picorer à volonté, A New Day est un gros buffet campagnard : pas aussi raffiné qu'on l'aimerait, mais on s'en fout, on est là pour s'empiffrer. La digestion, on verra ça pendant dodo.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par BAKER :


Laura BRANIGAN
Silver Dreams (1981)
Son dégueu, chansons classe.




STING
All This Time (2001)
Un dvd authentiquement fantastique.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Céline Dion (chant, choeurs)
- Gérald De Palmas (claviers, prog, guitare, basse)
- David Siegel (claviers)
- Mark Portmann (claviers)
- Harry Sommerdahl (piano)
- Jorge Calandrelli (piano)
- Kristian Lundin (claviers, prog)
- Walter Afanasieff (claviers, prog)
- Richie Jones (guitare, prog)
- Eric Kupper (guitare, prog)
- Marcus Brown (prog)
- Matt Vaughn (prog)
- Felipe Elgueta (prog)
- Stephan Moccio (prog)
- Simon Franglen (claviers, prog)
- Steve Morales (prog, choeurs)
- Dorian Cheah (claviers, guitare, violon)
- Esbjorn Ohrwall (guitare)
- Chieli Minucci (guitare)
- Dan Warner (guitare)
- Sebastian Nylund (guitare)
- Terry Britten (guitare)
- Marc Dold (guitare)
- Sébastien Chouard (guitare)
- Michael Landau (guitare)
- Michael Thompson (guitare)
- Paul Jackson Jr (guitare)
- Andreas Carlsson (guitare, choeurs)
- Robert J. Lange (guitare, choeurs)
- Tomas Lindberg (basse)
- Rafael Padilla (percussions)
- Nana Hedin (choeurs)
- Shania Twain (choeurs)
- Chantal Kreviazuk (choeurs)
- Sue Ann Carwell (choeurs)
- Roberta Michele (choeurs)
- Erica Sommer (choeurs)
- Shelene Thomas (choeurs)
- Marianne Morgan (choeurs)
- Claytoven Richardson (choeurs)
- Sakai (choeurs)
- Skyler Jett (choeurs)
- Joey Diggs (choeurs)
- John Stoddart (choeurs)
- Mary Griffin (choeurs)
- Richard Page (choeurs)
- Sam Watters (choeurs)
- Sue Ann Carwell (choeurs)
- Yvonne Williams (choeurs)
- Jeanette Olson (choeurs)
- Francis Benitez (choeurs)
- Leala Guerrera (choeurs)
- Janie Barnett (choeurs)
- Jennifer Karr (choeurs)
- Keith Fluitt (choeurs)
- Margaret Dorn (choeurs)
- Stockholm Session Strings (cordes)
- Filmorchester (orchestre)


1. I'm Alive
2. Right In Front Of You
3. Have You Ever Been In Love
4. Rain, Tax (it's Inevitable)
5. A New Day Has Come
6. Ten Days
7. Goodbye's (the Saddest Word)
8. Prayer
9. I Surrender
10. At Last
11. Sorry For Love
12. Aun Existe Amor
13. The Greatest Reward
14. When The Wrong One Loves You Right
15. A New Day Has Come
16. Nature Boy



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod