Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Les Ogres De Barback

Pierre PERRET - L'integrale / Annees Vogue (1969) (2011)
Par RAMON PEREZ le 17 Septembre 2021          Consultée 616 fois

De 1963 à 1969, Pierre PERRET fut sous contrat avec les Disques Vogue. En gros, le deal était de sortir très régulièrement des 45-tours contenant quatre chansons – une à trois fois par an. Quand suffisamment de chansons étaient parues, environ une douzaine, on les regroupait dans un 33-tours. C’est ainsi que quatre albums sont parus, un par an à partir de 1964 : un rythme à fatiguer Stakhanov. Il aurait même dû y en avoir un cinquième, en 1969. En effet, le chanteur avait publié deux petits disques en 68 puis un troisième l’année suivante, mais ces trois 45-tours n’ont étonnamment jamais été transformés en 33.

Je ne suis pas dans le secret de la raison de cette décision. J’imagine que cela a un rapport avec les négociations entre la maison de disques et le chanteur qui eurent lieu à cette époque. Gardant une certaine rancœur envers ses désormais anciens producteurs, celui-ci fit à l’arrivée le choix notable de se lancer en indépendant pour la suite de son œuvre, sortant ses propres 45-tours et albums dès 1970. Du côté de Vogue, la suite consista essentiellement à capitaliser sur l’œuvre laissée par Pierre PERRET, en sortant régulièrement des compilations. Les douze chansons de ces trois E.P se sont alors retrouvées dans ce type de parutions, notamment sept d’entre elles dans celle de 1971 puis dix dans celle de 1991.

Mieux vaut tard que jamais, il a fallu attendre l’intégrale de 2011 pour que cet album-fantôme ait enfin une existence physique. Quelques mots sur cette intégrale, pour dire que c’est un sacré objet. S’arrêtant à La Femme Grillagée (deux autres disques sont sortis depuis), on retrouve accolés aux albums les singles parus à la même période. Ne manque que les disques en public, avec quelques chansons qui n’ont jamais été publiées en studio. Pour le reste c’est un objet franchement complet, un sacré travail de compilation regroupant pour la première fois les publications des trois maisons de disque où le chanteur fut engagé. Sa discographie y tient en vingt-neuf disques et il y a en outre un livre très fourni qui occupe la moitié du boîtier.

Mais revenons à notre album-fantôme pour dire que, décidément, cette décision de ne pas l’avoir publié est incompréhensible artistiquement parlant, pas plus que commercialement puisqu’il contient quelques grands classiques du chanteur qui auraient largement assuré sa vente. Il montre surtout le grand talent de cet homme, à tous les niveaux. La première chose qui saute aux oreilles, c’est son envie de varier les ambiances. Cela deviendra par la suite pratiquement une marque de fabrique, mais avec des orchestrations parfois un peu trop pesantes. Ici, cela n’est jamais tape à l’oreille. Un petit tango pour commencer, plus loin du jazz New Orleans, du flamenco, une marche militaire, quelques chansons toutes simples et même un peu de musique de chambre. Mais, surtout, toujours du Pierre PERRET.

Du Pierre PERRET aussi impérial qu’à son habitude sur les mélodies et les harmonies. Sans oublier un interprète plus habité qu’à d’autres moments, plein de cette sympathique chaleur qui nous le rend si attachant. Et, bien-sûr, un écrivain au top de sa forme, élevant le décalage au rang d’art. Le tout mélangé ensemble, cela donne un recueil de chansons de très bonne facture, avec peu de choses à laisser de côté. Le premier E.P (les quatre chansons du début) est même particulièrement brillant. Au côté du tube du disque ("Cuisses de mouche", superbe exemple de chanson populaire, dans les deux sens du terme), on y entend un titre à l’humour noir très développé, voire même trash. C’est "Non, j’irai pas chez ma tante" qui reprend sous ses faux airs enfantin l’ensemble des qualités citées précédemment. Il y a aussi "Mimi la douce", dans une tendance plus réaliste, un classique d’estime qui a été pas mal repris par d’autres chanteurs.

Mais les meilleures chansons sont peut-être bien dans le deuxième 45-tours (les quatre chansons du milieu). Ici, le classique c’est "Les baisers", dans la veine de nombreuses autres variations du chanteur telles "Le zizi". L’une des mieux écrites de cette catégorie (ne pas manquer la description des baisers indiens et japonais !). Les autres chansons sont plutôt des chansons d’amour, mais avec toujours un décalage inattendu qui les rend savoureuses. "Elle m’a dit rendez-vous à cinq heures" et surtout "J’aime quand elle est contrariée" se veulent amusantes (et le sont, la seconde à nouveau avec un humour particulièrement noir), tandis qu’ "Elle cherche des puces à son chat" est un petit bijou poétique, sur un accompagnement guitare/hautbois fort bien senti. Le dernier E.P (les quatre dernières chansons donc) est sans doute le moins intéressant, mais reste cependant tout à fait sympathique. Ici, Pierre PERRET mise plutôt sur son côté humoristique. On peut surtout retenir le culotté "Monsieur Victor" (surtout pour l’époque) et le grivois "Tondeur d’œuf". S’il avait été publié, ce disque n’aurait clairement pas dépareillé dans la discographie du bonhomme, tant la qualité est à la hauteur des autres efforts de cette période. Ce qui est en soi une performance à noter : il fallait les écrire ces cinq disques en six années, avec si peu de déchet ! Une grande époque pour le chanteur, que cette intégrale (et ses répliques numériques plus facilement dénichables) nous permet d’entendre pleinement.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


Yves JAMAIT
Amor Fati (2013)
Yves nietzsche jamait




Pierre PERRET
Celui D'alice (1976)
Familier


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



Non disponible


- les Années Barclay 57-59
- les Années Barclay 60-62
- le Tord-boyaux
- mon Petit Amour
- le Monde De Pierre Perret
- les Deux Visages De Pierre Perret
- années Vogue
1. Non, J’irai Pas Chez Ma Tante
2. Mimi La Douce
3. Cuisses De Mouche
4. Vieux Sidney (les Oignons)
5. Les Baisers
6. Elle Cherche Des Puces à Son Chat
7. J’aime Quand Elle Est Contrariée
8. Elle M’a Dit Rendez-vous à Cinq Heures
9. Monsieur Victor
10. La Corde
11. Tondeur D’oeuf
12. Ghislaine De La Bourboule
- cuvée 71
- la Cage Aux Oiseaux
- le Plombier
- le Zizi
- celui D'alice
- lily
- mon P'tit Loup
- c'est L'printemps !
- comment C'est La Chine ?
- irène
- ce Soir C'est Fête - Coeur Cabossé
- bercy Madeleine
- fables De La Fontaine Version Pierrot
- chansons éroticoquines
- la Bête Est Revenue
- cui-là
- mélangez-vous
- le Plaisir Des Dieux
- les Dieux Paillards 1
- les Dieux Paillards 2
- la Femme Grillagée
- les Petits Treizièmes



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod