Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis

Anthony PHILLIPS - Harvest Of The Heart (1985)
Par MARCO STIVELL le 11 Novembre 2010          Consultée 1378 fois

Le disque, grand 33 tours ou petit CD est fragile. Il peut avoir une durée de vie très courte selon le mode avec lequel on l'emploie, selon l'entretien qu'on lui réserve. Tout cela est évident, mais il y a une cause de décès beaucoup moins fréquente et donc moins connue, ça s'appelle l'oubli. Une autre encore, qui lorgnerait plus vers l'obsolescence. Et parfois, les deux se rejoignent, c'est le cas de Harvest of the Heart.

Cette compilation d’Ant a eu le malheur de subir les coups du sort. Elle est devenue aujourd’hui complètement introuvable - ou presque, si votre serviteur la possède et en superbe état, c'est dû à un coup de chance - et n’a pas connu de sortie sous forme de CD, bien que pourtant apparue au moment de l'explosion de ce support flambant neuf. Bon il faut dire aussi que Ant n'était à l'époque pas vraiment l'artiste que les maisons de disques s'empressaient de promouvoir (et depuis l'épsode Invisible Men, il ne l'a plus vraiment cherché lui-même). Pourtant, quelques points ont fait l'attrait de Harvest of the Heart pendant quelques années, le temps pour le vinyle de se faire bien dépasser.

Tout d’abord la pochette, très proche de celle du premier Private Parts & Pieces en mode plus "hivernal", et toute aussi jolie. Elle est bien caractéristique du fait que cette compilation reste centrée autour de cette série d’albums. Car en effet, contrairement à ce que l'on pouvait attendre, les albums "normaux" du musicien sont totalement laissés de côté au profit de cette série plus confidentielle de parties et pièces privées, les quatre premiers volume précisément. Ce que l'on regrettera un peu d'ailleurs, car Twelve, le cinquième volume, aurait pu être de la partie si il n'était pas sorti deux mois après la compilation. Dommage car elle aurait pu conclure en beauté le premier cycle de la discographie d'Ant.

On pouvait trouver à l'époque deux morceaux inédits, à savoir "Erotic Strings", une simple vague de synthé échappée d'une suite musicale d'illustration sonore (qui figurera sur la première compilation Missing Links à la fin des années 80), et surtout le très électronique "Trail of Tears", qui dénote un peu avec le reste des morceaux choisis pour Harvest of the Heart. Les mélodies et ambiances sont très jolies, mais c'est le son très synthétique qui ne colle pas bien. La réédition de Invisible Men au début des années 90 lui permettra de trouver une meilleure place sur ce dernier. Quant à "Erotic Strings", on le retrouvera sur la réédition de A Catch at the Tables, le quatrième Private Parts & Pieces. Voilà pour la raison de l'obsolescence.

Quant aux autres morceaux, ils sont prélevés de manière plus ou moins sélective sur les quatre fameux disques. Trois seulement pour le premier et Antiques mis ensemble, autant dire que la part belle est faite à Back to the Pavilion et A Catch at the Tables, comme si quelque part Ant savait qu'il tenait là deux sommets acoustico-classiques éclectiques... Et c'est la pure vérité, d'autant plus qu'il a su en garder pour ainsi dire l'essentiel. Ce sont bien évidemment les suites qui l'emportent, la "Scottish" et la "Arboretum", bien qu'elles ne soient pas entières. Il est d'ailleurs intéressant de retrouver les morceaux de cette manière, notamment ceux qui proviennent des suites, coupés du reste (je pense à "Bandido", "Salmon Leap", "Over the Gate"). Et puis le plus heureusement du monde, il y a "Lights on the Hill", gardé pour la fin, ça non plus ce n'est pas un hasard, et ça constitue un point fort supplémentaire pour cette compile.

Il y a une page consacrée à Harvest of the Heart sur le site d'Ant, on peut y lire "This compilation is now out-of-print, with no plans for a re-issue." et il est fort à craindre que ça sera toujours ainsi. A craindre ou non en fait, car après tout, les titres sont désormais tous présents sur les albums et se savourent mieux dans leur contexte d'origine, ou danns leur nouvelle maison pour les deux bonus. Reste le disque en lui-même, la pochette une fois de plus sublime de maître Peter Cross... Un petit objet de collection pour le chanceux qui arrive à le trouver, et j'espère qu'il y en aura d'autres que moi.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par MARCO STIVELL :


CAMILLE
Ilo Veyou (2011)
Amour, délires, voix, percussions, folk




MYRDHIN
Méditation Celtique (avec C. Tidiane Dia Et P. Launay) (2014)
Trio harpe celtique, kora et flûtes


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anthony Phillips (guitares, pianos, synthétiseurs, chant, programmat)
- Mike Rutherford (basse)
- Andy Mcculloch (batterie, percussions)
- Richard Scott (programmation boîte à rythmes)
- Enrique Berro Garcia (guitares)
- Mark Emmey (clairon)
- Judd Lander (harmonica, cornemuse écossaise)


1. Trail Of Tears
2. Esperansa
3. Salmon Leap
4. Flapjack
5. Bouncer
6. Beauty And The Beast
7. Amorphous, Cadaverous & Nebulous
8. Salmon' Last Sleepwalk
9. Erotic Strings
10. Bandido
11. Sistine
12. Lindsay
13. Over The Gate
14. The Sea And The Armadillo
15. Lights On The Hill



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod