Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis

Anthony PHILLIPS - Radio Clyde (2003)
Par MARCO STIVELL le 9 Novembre 2017          Consultée 95 fois

Radio Clyde, tout comme The Living Room Concert neuf ans plus tôt, est un vrai-faux live d'Anthony PHILLIPS. L'artiste, on le sait, ne veut plus jouer en public depuis les années GENESIS, la fin des années 60 donc, et il s'appuie sur un autre argument, tout à fait valable : faute de moyens pour emmener un groupe avec lui en tournée, il préfère réaliser ses prestations seul, dans un studio de radio. Cela avait déjà été le cas durant 1977, pour la tournée The Geese & the Ghost, album qui avait fort bien marché aux Etats-Unis, au Venezuela... Un baladin avec sa guitare acoustique qui a du succès outre-Atlantique, en pleine période punk, ça laisse rêveur !

Le concert dont nous parlons ici est enregistré par Radio Clyde (diffusée au nord-est des Etats-Unis) l'année suivante en 1978, pendant la tournée promotionnelle de Wise After the Event. Ant a parfois dit qu'il aurait beaucoup aimé profiter de l'univers d'un tel disque pour faire une vraie tournée rock, accompagné par ses musiciens, pardon l'équipe de rêve dont il dispose alors en studio (Michael Giles, John G. Perry, Rupert Hine) et à côté de laquelle il se sent tout petit, lui, l'un des pionniers du rock progressif, philanthrope modeste et ami des animaux. Seul il est, au final, enfin presque.

Contrairement à ce qu’on pouvait attendre, peu de morceaux du dernier album ont été retenus, c’est dommage ! En revanche, et ça on s’en doutait, Ant est seul, bien seul avec ses guitares, et un micro puisqu'il chante la moitié du temps. Le son est assez correct, on se rend bien compte du fait que cela a été enregistré à la radio ; de plus, Ant présente chaque morceau.

Aux guitares ça va, et on peut le dire, au chant aussi. Un chant toujours approximatif (surtout sur "Now What ?") et personnel, déroutant pour les fondus de vrais vocalistes, mais curieusement, pour ces derniers il pourrait passer mieux que sur le dernier album d’alors (mention spéciale aux trois chansons du milieu).

Ce qui est intéressant avec ce concert, c’est une forte présence de titres qui étaient à l’époque des inédits. Cependant, aucune version n’est réellement différente de celle que l’on connaît avec le recul, que ce soit pour le court "Postlude : End of the Season", ou le long "Flamingo". Elles sont plutôt fidèles, et pas aussi brouillonnes qu’on pourrait le croire, notamment pour la seconde qui a toujours donné le goût d'une suite d'idées, sans marquer autant que d'autres pièces longues pour guitare 12 cordes.

On a encore "Conversation Piece", morceau exclusif des tournées radio puisqu'il n'a jamais vu le jour sur album, pour des raisons inconnues, et toujours agréable à entendre. Un concert sympathique et plutôt réussi, même si le Living Room Concert de 1994 est à préférer, tant pour la set-list que pour l’interprétation.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Siân JAMES
Distaw (1993)
Encore un peu de douceur...




STEELEYE SPAN
Hark ! The Village Wait (1970)
Excellent début pour une autre légende folk-rock


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anthony Phillips (guitares acoustiques, chant)


1. Reaper
2. Moonshooter
3. Flamingo
4. Conversation Piece
5. Silver Song
6. Master Of Time
7. Which Way The Wind Blows
8. Now What (are They Doing To My Little Friends)?
9. Field Of Eternity
10. Postlude: End Of The Season



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod