Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis

Anthony PHILLIPS - Missing Links I - Finger Painting (1989)
Par MARCO STIVELL le 1er Février 2011          Consultée 1363 fois

On peut dire qu’Ant ne chôme pas en cette fin de décennie ! Ses différents albums solos, sa collaboration avec Denis "Asher" Quinn… Et voilà qu’entre les deux grands disques qui représentent sa période "classisante" (Tarka et Slow Dance), il fait paraître ce qui était à la base une cassette audio sur le label Brainworks, le premier volume des Missing Links.

Depuis 1979, le travail du guitariste dans la vraie vie (ben oui, quand on vous demande ce que vous faites et que vous répondez musicien, on vous rit au nez), ou plus exactement le boulot "alimentaire", c’est l’illustration sonore. Ou le fait de créer une musique destinée à l'image si vous préférez. Et le but de la série Missing Links, notamment Finger Painting, c’est de compiler une partie de ce qui a été réalisé dans ce domaine, durant les dix premières années pour ce volet numéro un. Une collection de jingles et de musique pour télévision et documentaires, telle est la formule. Nous allons voir si ce qui a été réalisé est, comme l'écrasante majorité de ce qu'Ant a publié par le passé, conforme à ce que l'on peut aisément appeler son génie. Voir aussi si ce qui nous est présenté contiendra la même personnalité.

Une nouvelle fois, la deuxième depuis Slow Waves, Soft Stars en 1987, Ant semble s’excuser, du fait ici que l’intérêt de la plupart des morceaux peut être diminué pour la bonne et simple raison qu’ils se trouvent en dehors de leur contexte d’origine, à savoir l’ornementation d'image – et il est vrai que par cela, Finger Painting reste le moins apprécié, et le moins appréciable de la série. Ant explique aussi qu’il a bien essayé de les réorchestrer, mais a dû abandonner car c’aurait été un labeur sans fin.

De ce fait, nombre (pour ne pas dire là aussi, l'écrasante majorité) de morceaux peuvent sonner "vides" ou "creux", ou encore anecdotiques y compris pour un éclectique dans mon genre. Le fait est que 93 % du disque a été réalisé avec des synthétiseurs uniquement, dans un style proprement contemporain, et comme on a en tête la formule de l'album, le mot "jingle" en particulier, il faut s'attendre à des idées présentées parfois voire même souvent de manière brute, sans développement. Des petites choses qui se suivent sans jamais former un tout cohérent. Parmi ces dernières, il convient de nommer la "God’s Chosen Car Park" qui reste sans doute la plus anecdotique et parmi les morceaux isolés ce sont surtout ceux qui datent de 1983 (les dates sont indiquées) : "Between the Rings", "Evening Ascent", "Streamer" et "Rottweiler", "Sad Fish" étant la seule exception notable pour cette année. Mais vraiment, anecdotique est le mot qui convient le mieux à la plus grande partie du disque, ce qui est à la fois dommage mais guère surprenant. Le problème est que l'on ne peut s'empêcher de faire une comparaison avec une autre forme de recueil tel que le Private Parts & Pieces pour laquelle il y a une recherche et une tendance à vouloir unir des choses (très) différentes, mais sous le signe de l'éclectisme dans ce qu'il peut offrir de mieux. Un Private Parts & Pieces est un tout, avec pour illustration une pochette elle-même très bien pensée. Ici c'est l'inverse, l'illustration c'est la musique et bien que l'on ait acheté ce disque en parfaite connaissance des choses (hein, comment ça non ?! Comment ça j'suis un fan aveugle !?!), il est vrai que beaucoup de morceaux sonnent "vides", et l'on passe souvent de l'un à l'autre en se disant "aurait pu mieux faire"... D'autre part, et même si l'on reconnait l'intimisme cher à Ant, on ne peut s'empêcher de reconnaître que cela manque pas mal de personnalité.

Mais à côté de cela, Finger Painting possède aussi son lot de qualités. Certains titres rendent très bien sans l’image, comme "Force Majeure" (alors qu'il est parmi les plus susceptibles d'appeler une vidéo), le symphonique "Boulevard of Fallen Leaves", ou les moments éthérés que sont "Mountain Voices" et "Sad Fish". Ant nous convie à un beau voyage en Extrême-Orient au cours de la "Land of Dragons Suite", bien que ce ne soit pas le style dans lequel on l'attend le plus. Pour celle-ci, on a droit aux beaux clichés du genre, à savoir la flûte qu'on entend sur tous ces morceaux de jungle (c'est la même que celle du "Ride Across the River" de Dire Straits, entre autres), et la bonne vieille gamme pentatonique jouée par des percussions (?!) sino-japonaises colorées. On a d'autres moments comme "After the Rain" qui possèdent une certaine ambiance, beaucoup plus marquée que sur la plupart des autres pièces, et très loin d'être désagréable. Enfin parmi les plus réussis, on compte les morceaux de 1979 contenant un peu de guitare et de piano et qui restent indubitablement les plus personnels : "Tierra del Fuego", "Paradise Found", sans oublier le (trop) bref ensemble "A Song" / "And a Prayer", reliés par leur titre et leur thème si joli. Ce dernier couple reste un peu frustrant car même s'il dénote pas mal à côté du reste par sa finesse acoustique, on n'aurait pas dit non à un peu plus de matériel de ce style...

A noter que pour un disque sorti en 89, ça ne sonne pas trop eigthies (à part la "Three Piece Suite" et "Force Majeure", et encore...) Les quelques (très) bonnes idées réhaussent l’intérêt de l’ensemble, qui reste toutefois largement destiné aux fans.

Note plus ou moins réelle : 2,5/5

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par MARCO STIVELL :


Anthony PHILLIPS
Private Parts & Pieces Vi - Ivory Moon (1986)
Beau comme une lune d'ivoire




Steve HACKETT
There Are Many Sides To The Night (1996)
Premier live acoustique


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anthony Phillips (claviers, guitares, piano)
- Le Gabrieli String Quartet
- Jeremy Gilbert (direction du quartet)


1. Force Majeure
2. Mountain Voices
3. Lord Of The Smoking Mirror
4. Sea Horses
5. Dungeons
6. Between The Rings
7. Evening Ascent
8. Streamer
9. After The Rain
10. Rottweiler
11. Sad Fish
12. A Song
13. God’s Chosen Car Park Suite (processional / Medita
14. Tropical Moon Over Dorking Suite (estrangement...)
15. Foutain Pool
16. C.q.
17. Three Piece Suite (to The Shrine / Through The For
18. Boulevard Of Fallen Leaves
19. Land Of Dragons Suite (land Of Dragons Part I / Ki
20. And A Prayer
21. Tierra Del Fuego
22. Paradise Found



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod