Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt

The BEACH BOYS - All Summer Long (1964)
Par ERWIN le 30 Décembre 2012          Consultée 2268 fois

Pour ce deuxième album de l’année 1964, Brian Wilson prend absolument tout en main. On le retrouve derrière la console de production, il est crédité sur tous les titres de l’opus, et il a eu la bonne idée de se débarrasser de son père, qui tyrannisait le groupe de son poste de manager. En outre, ses capacités de chanteur sont désormais utilisées en quasi permanence, dans son style si reconnaissable en quasi falsetto. L’ambiance est donc plus au travail pour lui, et cela se voit.

Bien entendu, l’album de l’été s’ouvre le giga classique qu’est « I get around », une des chansons les plus connus de l’histoire, et personnellement une des premières à m’avoir marqué au fer rouge lors de ma petite enfance. C’est une véritable merveille de mélodies et d’arrangements vocaux pour lesquels nous pouvons utiliser sans crainte la plupart des superlatifs connus. Qui ne connaît pas ces couplets joyeux, ce refrain tellement attachant, cette ambiance festive et tellement estudiantine ? Personne… ou alors c’est que vous vivez au fond de la Papouasie sans eau ni électricité… Une perle enthousiasmante !

Mais les harmonies pleines de sel et d’embruns de « All summer long » sont issues du même tonneau. On pourra éventuellement souligner un petit aspect kitsch pour les oreilles d’aujourd’hui, mais le travail effectué sur le mariage de toutes ces voix est tout simplement remarquable. L’analyse est relativement comparable pour un « Hushabye » de très bonne qualité qui lorgne cependant plus vers les groupes de Doowop du tout début des sixties. « Don’t back down » et « We’ll run away » sont agréables, sans être des classiques.
Nous trouvons aussi là un instrumental de bonne tenue au nom en revanche assez étrange. Le statut de Carl est-il si ridicule que cela au sein de la pseudo fratrie ? Ou Brian souhaite-t-il remplacer son père comme tyran en chef ? Toujours est-il que « La grande chance de Carl », voilà une dénomination qui ne me plaît guère… Mais le résultat est convenable.

Je serais moins impressionné par « Wendy » qui sonne un brin trop mainstream à mes oreilles. Le rock sympa de « Do you remember » est enfin l’hommage attendu aux pionniers du Rock, tout le monde y passe et notamment leur compositeur favori Chuck BERRY, dont nous avons vu qu’ils firent plus que s’inspirer. « Drive in » est à l’inverse assez original, et sans doute plus moderne.

Pas de filler dans cet album si l’on excepte l’inutile « Our favorite recordings session » qui était peut-être drôle dans l’ambiance de l’année 64, le premier réellement équilibré des gars de la plage, c’est de bon augure pour la suite, qui les verra accéder au panthéon de la musique du vingtième siècle. Globalement, c’est un 3,5 que j’arrondis au chiffre supérieur pour la lumineuse présence de « I get around ».

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Almost In Love (1970)
A découvrir impérativement




SHADOWS
The Shadows To The Fore (1960)
Apache !!


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I Get Around
2. Al Summer Long
3. Hushabye
4. Little Honda
5. We’ll Run Away
6. Carl’s Big Chance
7. Wendy
8. Do You Remember
9. Girls On The Beach
10. Drive In
11. Our Favourite Recording Sessions
12. Don’t Back Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod