Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Mylene.net (2247)
 Guide Mylène Farmer (283)

Mylene FARMER - Avant Que L'ombre...à Bercy (2006)
Par WALTERSMOKE le 4 Février 2014          Consultée 1332 fois

Oh chouette, encore un live de Mylène Farmer ! Franchement, merci, c'est génial, c'est pas comme si ça faisait déjà le quatrième de sa carrière pour six albums studio sortis !

...

Bon. Mieux vaut se calmer, retranscrire de la colère dès le début d'une chronique n'est pas une chose à faire. Mais tout de même, Farmer a-t-elle besoin de tirer un album live de chacune de ses tournées ? Peut-être pas elle, mais Polydor, si. La filiale d'Univers Sale est tombée sur une magnifique poule cendrée aux oeufs d'or, pas question de la lâcher ou de ne pas l'exploiter à fond, voire plus. Et hop, en décembre 2006, comme tant d'autres albums de la discographie de la rousse, Avant que l'ombre...à Bercy déboule chez les disquaires.
Le mot « Bercy » a dû faire sursauter bien des fans de Farmer. En effet, impossible de ne pas ignorer qu'un précédent live a été enregistré au Palais Omnisports de Paris-Bercy. Et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agissait du meilleur live de Farmer, le maitre-étalon de ce que devrait être un live idéal. Il n'en faut pas moins pour espérer que la chance et le talent reproduisent l'exploit. Ah, les espoirs déçus, il y a de quoi sortir un livre épais comme une brique...

Enregistré en janvier 2006, Avant que l'ombre...à Bercy se propose donc de présenter comment Mylène Farmer et ses musiciens ont défendu le dernier album en date, Avant que l'ombre... à Bercy, à l'issue d'une série de 13 concerts donnés dans la salle polyvalente. Ça, c'était facile à deviner. Ce qui l'est moins en revanche, c'est la qualité du live qu'on nous vend en lui-même.
La tracklist de l'album, comme prévu, comporte une majeure partie de Avant que l'ombre...Jusque là, rien d'anormal. Ce qui l'est un peu, ce sont les chansons qui restent sur le carreau. Elles sont loin d'être les plus faibles, et méritaient bien une exposition live. Pour les accompagner, les tubes de Farmer viennent combler les vides. Aucune surprise ici, contrairement au Mylenium Tour. Parmi ceux-là, la joie sera a priori au rendez-vous, avec trois morceaux d'Anamorphosée et deux des trois inédits de la compile Les Mots. En revanche, à titre personnel, j'avoue que la présence de "Q.I", l'une des plus mauvaises chansons de Farmer, me déplaît très fortement. Cette chanson est nulle, et ce n'est pas le live qui la rendra meilleure.

Côté interprétation, le bât blesse, et pas qu'un peu. Bien que le talent des musiciens convoqués n'est pas contestable, ils ne sont pas tellement à leur avantage ici. Le mixage, sans pour autant être qualifié de mauvais, n'est pas top, et en termes d'arrangements, ils sont amenés à participer à une accentuation « pop médiocre » des chansons, en particulier des anciennes. Après, il ne faut pas exagérer, ce n'est pas non plus un mauvais live. Quant à Farmer en elle-même, elle reste a priori aussi bonne interprète sur scène qu'en studio. Du moins, si on en croit les albums live...rien n'exclut que sa voix ait été retravaillée. Mais elle ne sera ni la première ni la dernière, loin de là. Certaines chansons sont fort bien interprétées, et collent plus que correctement à la scène, à l'image de "C'est une belle journée", et surtout du duo "Les Mots". Cette fois, non seulement Farmer ne fait plus l'erreur de l'interpréter toute seule, mais en plus, c'est le batteur Abe Laboriel Jr. qui l'accompagne – Heidi Klum n'est pas prêteuse. Il est évident qu'il n'égale pas la performance de Seal, mais en terme d'émotion, la chanson frappe fort.

Allez, dans l'ensemble, Avant que l'ombre...à Bercy n'est pas si mauvais qu'on pourrait le craindre. Farmer chante bien, les musiciens interprètent leurs parties de bonne manière, bref, ça aurait pu être pire. Toutefois, contrairement à ses prédécesseurs, il est bien moins important et contente plus difficilement son monde. Un manque d'attraction et d'implication de la chanteuse (malgré de forts passages comme "L'autre", par exemple) n'en font pas un essentiel. C'est donc un 3 que je donne, mais du bout des doigts.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


UK
Danger Money (1979)
Plus de prog dans la pop, et ça paie !




FLORENCE + THE MACHINE
How Big, How Blue, How Beautiful (2015)
Un album majeur pour 2015 ?


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Mylène Farmer (chant)
- Yvan Cassar (claviers)
- Eric Chevalier (claviers)
- Peredur Ap Gwynedd (guitares)
- Milton Mcdonald (guitares)
- Paul Bushnell (basse)
- Abe Laboriel Jr. (batterie, chant)
- Nicolas Montazaud (percussions)
- Esther Dobonga'na Essiene (choeurs)
- Johanna Manchec (choeurs)


1. Introduction
2. Peut-être Toi
3. Xxl
4. Dans Les Rues De Londres
5. California
6. Porno-graphique
7. Sans Contrefaçon
8. Q.i
9. C'est Une Belle Journée
10. Ange, Parle-moi
11. Redonne-moi

1. Rêver
2. L'autre
3. Désenchantée
4. Nobody Knows
5. Je T'aime Mélancolie
6. L'amour N'est Rien
7. Déshabillez-moi
8. Les Mots
9. Fuck Them All
10. Avant Que L'ombre...



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod