Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Mylene.net (2281)
 Guide Mylène Farmer (314)

Mylene FARMER - N°5 On Tour (2009)
Par WALTERSMOKE le 7 Février 2014          Consultée 1194 fois

N°5 on Tour. Comme titre d'album live, plus explicite tu meurs. On ne pourra jamais, en définitive, reprocher à Mylène FARMER de sortir des disques au nom nébuleux ou au mieux intrigants. En revanche, pour le coup du « une tournée, un live », il y a de quoi charger la barque – mais inutile de répéter ce qui a déjà été dit là-dessus, il faut faire avec. Ah, et pour enfoncer le clou, la pochette verse dans l'excès d'évidence, il n'y a qu'à regarder plutôt que de s’appesantir dessus en mots. Tout au plus peut-on constater l'absence de Mylène FARMER, une première chez la chanteuse.

Comme d'habitude, avec un live de Mylène FARMER (et tant d'autres artistes, en fait), on retrouve une majeure partie de Point de Suture – sept chansons sur onze ont été retenues. A côté, les plus gros tubes de la chanteuse se chargent de remplir les vides. A première vue, il est difficile de râler quant à leur présence, il s'agit toujours de valeurs sûres. Il n'empêche, en dehors de "A Quoi Je Sers...", aucune surprise n'est de mise, il s'agit juste de trouver quand sera joué "Désenchantée", "Libertine" ou encore "XXL". Bref, un live comme on en voit des centaines.

A défaut d'avoir une setlist innovante (tout en promouvant le dernier album, cela va de soi), N°5 on Tour est donc attendu au tournant au niveau de l'interprétation. Pour le coup, FARMER part avec un désavantage certain. En effet, Point de Suture est remarquablement médiocre, avec des compositions assez peu inspirées. La magie du live, après tout, est capable de faire des miracles, ou à défaut de rattraper la mise.
Il faut hélas ne pas se voiler la face : quiconque voulait absolument des chansons interprétées de fort belle manière peut repartir. Celles issues de Point de Suture sont des copies carbone des versions studio, à quelques cris de fans près. D'infimes variations, comme des intros nébuleuses ("Dégénération", "Point de Suture") ou bien un coda bâclé ("C'est dans l'air") sont sympathiques mais n'apportent rien d'intéressant. A ce rythme, autant réécouter l'album Point de Suture, si tant est qu'on en a envie. Quant aux autres, en revanche, en terme de relecture, on est bien servis. Ceci étant, à part une interprétation de "XXL" bien menée malgré des guitares faiblardes, ainsi qu'une version pop-rock de "Sans Contrefaçon", rien n'est vraiment trépidant. De plus, la voix de FARMER montre ses limites plus d'une fois, le long de l'album.

Mais le pire sur N°5 on Tour, c'est bien l'agencement des pistes qui agace, et dès le début. La transition entre une intro aux accents hollywoodiens et "Paradis Inanimé" est tout simplement un échec en terme de cohérence. Sur ce plan, tous les précédents live faisaient largement mieux. Autre chose, la fin du premier CD n'est constituée que de chansons lentes et tristes. Prises individuellement, elles ne sont pas nécessairement moches, mais là, l’enchaînement ne passe pas. Enfin, entre un premier CD constituée de 13 chansons et un deuxième qui en contient 7, il est évident qu'il y a déséquilibre. Certes, cela permet de poser trois chansons de plus pour l'édition collector, mais tout de même, ce n'est guère appréciable.

La déception règne en maître sur N°5 on Tour. Entre une setlist pas si décevante que ça mais agencée n'importe comment, et des interprétations ennuyeuses, le cinquième live de Mylène FARMER est encore moins mémorable que son prédécesseur. A part faire plaisir à Polydor, être un couillon de fanatique ou un chroniqueur exhaustif, passez votre chemin.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Ca Ne Tient Pas Debout (1990)
La quintessence de Michel. Splendide.




SAN CISCO
San Cisco (2012)
La réussite de la fin d'année 2012 !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Mylène Farmer (chant)
- Yvan Cassar (claviers)
- Jean-françois Berger (claviers)
- Greg Suran (guitares)
- David Levita (guitares)
- Paul Bushnell (basse)
- Charlie Paxson (batterie)
- Nicolas Montazaud (percussions)
- Estha Divine (choeurs)
- Johanna Manchec (choeurs)
- Aline Bosuma (choeurs)
- Alexia Waku (choeurs)


1. D'entre Les Morts
2. Paradis Inanimé
3. L'âme-stram-gram
4. Je M'ennuie
5. Appelle Mon Numéro
6. Xxl
7. A Quoi Je Sers
8. Pourvu Qu'elles Soient Douces
9. Point De Suture
10. Nous Souviendrons Nous
11. Rêver
12. Ainsi Soit Je...
13. Interlude 'avant Que L'ombre...'

1. Libertine
2. Sans Contrefaçon
3. Je Te Rends Ton Amour
4. Dégénération
5. Désenchantée
6. C'est Dans L'air
7. Si J'avais Au Moins...



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod