Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  DVD

Commentaires (2)
Acheter Ce DVD
 


 

 Mylene.net (2268)
 Guide Mylène Farmer (300)

Mylene FARMER - Mylenium Tour (1999)
Par STEF le 9 Août 2004          Consultée 13085 fois

3 ans après le show électrique haut en couleur de 1996, Mylène Farmer est de retour en 1999 pour ce qui reste la tournée la plus pharaonique de cette fin de siècle dans le monde de la variété française.

Le Mylénium tour,c'est
- un décor superbe:
la statue d'Isis, inspiré de H.R Giger (créateur notamment du monstre Alien dans le film de Ridley Scott), immense, aux quatre bras symbolisant les quatres éléments.

- c'est aussi une ambiance:
presque new-age dans les arrangements (flûtes, cordes...), les lumières (rouges et ambrés...), totalement à l'image du dernier album très mystique "innamoramento" si l'on excepte quelques passages plus "show à l'américaine" avec chorégraphies qui rappellent le live de 1996, le coté rock en moins.

- C'est aussi un répertoire différent:
j'apprécie énormément que la set-list soit presque totalement différente du précédent show. L'artiste a également mis à l'écart tous ses tubes les plus populaires des années quatre-vingt, relégué au rang de simple medley, préférant privilégier la quasi-intégralité d'Innamoramento, ainsi que des morceaux inédits ("dernier sourire", "Mylène is calling") ou morceaux plus rares ("beyond my control" , "il n'y a pas d'ailleurs") et quelques valeurs sûres ("rêver","désanchantée","California", "regrets").

Le show débute sur les chants éthniques du titre "mylénium", avant que la tête d'Isis ne s'ouvre en deux pour laisser apparaitre Mylène flottant dans les airs, une apparition angélique et mégalomane de la star, qui arrive sur terre telle l'élue, après qu'Isis lui ait donné la vie. Les premières notes de "l'amour naissant" arrivent alors et l'on se dit que (et ce sera une constante) l'album Innamoramento passe très bien l'épreuve de la scène.

Toujours accompagnée par la même équipe de pointures américaines ( notamment le mastodonte Abraham Laboriel Jr à la batterie et le "stonien" Brian Ray à la guitare, tous deux aperçus aussi chez notre Jojo national) mais aussi par un ami proche de Mylène, Jeff Dahlgren (acteur dans Giorgino), qui tient ici l'autre guitare.
Les arrangements et les claviers étant ici assurés par une valeur montante la scène française de variété: Yvan Cassar (P.Kaas, C.Aznavour, JJ. Goldman). Bref, coté musiciens, on est en terre de connaissance.

On a comme d'habitude droit essentiellement dans les plans du public à ceux du premier rang, vous savez ceux qui collent à la barrière de sécurité et qui sont là depuis la veille au soir avec leur tente de camping. Néanmoins, la communion à laquelle on assiste entre ces fans, Mylène et le show fait vraiment plaisir à voir.

Trève de bavardages, on reprend le cours du show, avec "l'âme-stram-gram" aux paroles explicites puis deux extraits de "L'autre"(1991) : la voix de John Malkovitch qui résonne pour "Beyond my Control" et "il n'y a pas d'ailleurs" ( pas un de mes préférés celui-là...), s'intercalant au milieu, l'excellent et émouvant "rêver".
Après un inédit "Mylène is calling", le public semble se réveiller sur le plus rythmé et efficace extrait du dernier album "optimistique-moi", aux sonorités nettement plus actuelles. Vient ensuite le Medley, un peu court, personnellement je trouve que c'est un peu du gâchis, l'interprétation d'un titre en entier eut été plus judicieuse que ces bouts de chansons entremélés...
L'heure est venue d'interpréter un autre très grand succès, mais sans Jean-Louis Murat, c'est bien-sûr de "Regrets" dont je veux parler. Très bon titre et original puisque toutes les parties de chants sont interprétées par MF!
Pour suivre, un quatrième titre issu de "L'autre" ( 2ème album le plus représenté au final), une valeur sûre de chez sûre, avec un public qui répond présent : "tout est chaos... à coté de mes idéaux...". Est-ce la peine de citer cet incontournable?
S'enchaine ensuite "Méfie-toi", "Dessine-moi un mouton" (le titre que j'aime pô sur le dernier album) et le ciel sexy de "California" jusqu'à arriver à un des moments-phares de ce live: "Pas le temps de vivre", dédié à son frère décédé, où l'émotion est telle que c'est le public qui doit aider Mylène à pallier ses défections en chantant le refrain. Un très beau moment, et comme dans l'autre live, un fan montera sur scène pour l'occasion.
Un autre grand moment avec "je te rends mon amour", plus sage que le clip et, pour la star, l'occasion de porter une robe absolument magnifique dont la couleur rouge remplace le sang versé dans ce même clip.
"Souviens-toi du jour", puis le très bel inédit "dernier sourire" rapproche le show de sa fin, et se termine sur le titre qui donne son nom à l'album: "Innamoramento", visiblement bien reçu par le public, et accessoirement mon titre favori du dernier album. Les choeurs ethniques de "Mylénium" viennent clotûrer le show comme ils l'avaient ouvert: d'une très belle manière !


C'est encore et une nouvelle fois un très très beau show que nous a offert la franco-canadienne, devant un public conquis et une set-list des plus efficaces.
Tirant sa force d'un décalage complet avec le précédent show dont on ne peut qu'énumérer les différences , il apparait donc comme parfaitement complémentaire du "live à Bercy 1996". Point de concurrence de mon point de vue donc.

Enfin, pour être complet, signalons tout de même la polémique qui a eu lieu à la sortie de ce live. Le mixage semble avoir été fatal aux musicos dont les instruments ont été mis en retrait et qui de ce fait met en valeur la voix de Mylène. Certains vont même plus loin en affirmant que ce serait un faux-live complétement retouché en Studio.
Personnellement, cela ne m'a pas gêné outre-mesure et je passe vraiment un bon moment à chaque fois que je le regarde. Signalons également une convergence des avis de spécialistes sur le 5.1 vraiment pas top, alors que le son stéreo est lui correct. L'image, elle, étant de bonne qualité.
Trois titres bénéficient d'un multi-angle ( "l'amour naissant", "l'âme-stram-gram" et "Rêver"). Quant aux bonus, il s'agit essentiellement de courts reportages sur les coulisses et la préparation du spectacle.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par STEF :


Mylene FARMER
Ainsi Soit-je (1988)
Le classique de mylène farmer




Mylene FARMER
Avant Que L'ombre... (2005)
Retour serein après une longue absence !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   STEF

 
  N/A



- Mylène Farmer (chant)
- Jeff Dahlgren (guitares)
- Brian Ray (guitares)
- Abraham Laboriel Jr (batterie)
- Jerry Watts Jr (basse)
- Yvan Cassar (direction musicale/claviers)
- Eric Chevalier (claviers)
- Johanna Manchec-fredinand (choeurs)
- Esther Dobong'na Essienne (choeurs)


1. Mylénium
2. L'amour Naissant
3. L'âme-stram-gram
4. Beyond My Control
5. Rêver
6. Il N'y A Pas D'ailleurs
7. Mylène Is Calling
8. Optimistique-moi
9. Medley
10. Regrets
11. Désenchantée
12. Méfie-toi
13. Dessine-moi Un Mouton
14. California
15. Pas Le Temps De Vivre
16. Je Te Rends Mon Amour
17. Souviens-toi Du Jour
18. Innamoramento
19. Générique De Fin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod