Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  COMPILATION

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Mylene.net (2655)
 Guide Mylène Farmer (598)

Mylene FARMER - Histoires De (2020)
Par WALTERSMOKE le 25 Décembre 2020          Consultée 1260 fois

Il y a des jours comme ça où le saut du lit s’enchaîne avec les pires décisions. Comme par exemple traîner sur des sites complotistes (surtout ces derniers temps), se dire qu’il peut neiger à Chambéry, ou pire encore, écouter du Mylène FARMER. Et oui, c’est bien ce même Walter Smoke aux portes de l’adulation pour la vilaine fermière qui vous écrit ça, camarades lecteurs et lectrices. Pourtant, Anamorphosée (1995) fait toujours partie de mon top 10 tous genres confondus. Oui, mais… FARMER serait restée au top du top si sa carrière s’était arrêtée sur le magnifique Innamoramento (1999), ou à la rigueur Avant que l’ombre…(2005). Mais l’histoire ne peut être réécrite : depuis une quinzaine d’années, Mylène FARMER, ce sont des albums globalement décevants, symptomatiques d’une chanteuse à la dérive artistique, allant jusqu'à se fondre dans un moule horrible de conformité sur Désobéissance (2018). Une déception de taille, pour sûr.

Mylène FARMER, donc, c’est du passé. Et qui dit passé, pour un(e) artiste musical(e), dit… compilation, bien sûr ! D'où la sortie en 2020 de la compile Histoires de. Bon, en vérité, et même si je n’ai pas cherché à en savoir plus, on se doute bien de comment elle a été vendue : "salut les nazes, voilà un énième produit Mylène FARMER, achetez notre merde !". On n’est plus à ça près, surtout depuis qu’il existe des dildos Mylène FARMER[1]. Plus officiellement (comprendre : avec la langue de bois), il s’agit de faire le point, de récapituler la carrière de FARMER, tout ça, tout ça. Pour moi, c’est juste un aperçu de la carrière dans sa globalité, après la mort artistique de notre rousse préférée.

De prime abord, et si l’on oublie le livret, assez décevant d’après certains fans, Histoires de est une rétrospective intéressante, car couvrant toute la discographie de FARMER. Toute ? Pas vraiment, surtout pour la période 1984-1999 : sur ce point, Les Mots (2001) faisait bien mieux. Et surtout, grosse déception : ce sont les sempiternels tubes qui sont présents. Prévisible, et c’est d’autant plus triste. On pourrait relativiser avec le fait que ces tubes sont tous réunis sur le CD 1 en version live, mais là encore, pas de bol : les sources live ne sont rien d’autre que les albums live sortis depuis 2006. Amateurs des trois premiers live, allez vous faire foutre ; et pour ceusses qui découvriront la face live de Mylène, force à eux face à la déception. Point positif : en termes de setlist, le CD 1 est cohérent.

Pour les deux autres CD, pas grand-chose à dire : les extraits d’Innamoramento et dans une moindre mesure de Avant que l’ombre… redonnent plus envie de se retourner vers les albums d’origine (dans un sens, c’est le but), se rappeler l’existence de Monkey Me (2012) donne envie de se pendre, et Désobéissance reste désespérément plat. Et là, la limite des compilations rétrospectives prend tout son sens : quel intérêt d’enchaîner les chansons de manière si peu originale ? Surtout si l’on part du principe que Histoires de, puisqu'on parle d’elle, s’adresse à tout le monde, fans comme novices ?

Comme d’habitude, on a l’habituel nonosse pour convaincre les réfractaires : l’inédit. Ici, il s’appelle "L’âme dans l’eau", et il s’agit clairement d’une chute de studio de Désobéissance. Tout y est : musique générique, chant en pilotage automatique… Pas besoin de s’attarder dessus : même les faces B des singles des années 80 valaient bien mieux que ça.

Ça fait du bien, parfois, de se libérer de choses qu’on a aimées. Dans le cas de la musique de Mylène FARMER, cela évite de se faire du mal à suivre avec passion, ou plutôt aveuglement, la carrière d’une chanteuse qui gère son business plus qu’autre chose. Et au pire, mieux vaut en rire et se dire que la vieillesse est un naufrage.

[1] : je vous assure que ça existe

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


YELLOW MAGIC ORCHESTRA
Public Pressure (1980)
Ymo en live, c'est génial




A FINE FRENZY
Pines (2012)
Magnifique et onirique


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


- cd 1 (live)
1. Libertine (2009)
2. Sans Logique (2019)
3. Sans Contrefaçon (2009)
4. Ainsi Soit-je (2009)
5. Pourvu Qu'elles Soient Douces (2019)
6. Je T'aime Mélancolie (live 2013)
7. Regrets (1999)
8. Désenchantée (2013)
9. Beyond My Control (1999)
10. Xxl (2006)
11. California (2006)
12. Rêver (2009)
13. Comme J'ai Mal (2013)
14. L'instant X (2009)
15. Mad World (2013)
16. Diabolique Mon Ange (2013)

- cd 2
1. Innamoramento
2. L'âme-stram-gram
3. Souviens-toi Du Jour...
4. Optimistique-moi
5. Je Te Rends Ton Amour
6. C'est Une Belle Journée
7. Les Mots
8. Fuck Them All
9. L'amour N'est Rien...
10. Avant Que L'ombre...
11. Q.i
12. Redonne-moi
13. Dégénération (single Edit)
14. C'est Dans L'air (radio Edit)
15. Appelle Mon Numéro
16. Si J'avais Au Moins...

- cd 3
1. Oui Mais... Non
2. Bleu Noir
3. M'effondre
4. Lonely Lisa
5. Du Temps
6. À Force De...
7. Monkey Me
8. À L'ombre
9. Je Te Dis Tout
10. Interstellaires
11. Stolen Car
12. City Of Love
13. Un Jour Ou L'autre
14. Rolling Stone
15. N'oublie Pas
16. Désobéissance
17. Sentimentale
18. Des Larmes
19. Histoires De Fesses
20. L'âme Dans L'eau



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod