Recherche avancée       Liste groupes



      
ART ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Van Der Graaf Generator, The Purple Helmets
- Style + Membre : Peter Hammill Et Gary Lucas

Peter HAMMILL - Ph7 (1979)
Par ARP2600 le 17 Mars 2014          Consultée 1508 fois

Soyons clairs : pH7 est, de l'aveu même de Peter Hammill, la suite de The Future Now. Il y a quelques différences bien sûr, mais l'impression générale est semblable : une musique au son étrange, encore assez expérimentale même si on commence à être habitué, quelques ballades pas très amusantes, etc. Les deux disques sont également d'un niveau de qualité très comparable, pas d'essoufflement en vue, au contraire. Deux mots sur le titre... Il est un peu dommage que ce soit son huitième album qui se nomme pH7 mais la volonté de Hammill était d'exprimer l'idée de la neutralité, au moyen de l'échelle chimique acide/base. En fait, il s'agirait même d'une plaisanterie, il aurait brouillé les pistes... Mais non, heureusement, il n'a pas renié Fool's mate ou un de ses glorieux successeurs.

L'album maintenant. Son gros défaut est sans doute l'absence d'un thème général, qui induit un manque de construction. On a un peu l'impression d'entendre des chansons en vrac, certaines plus pop, certaines plus artistiques. Ainsi, on débute par une gentillette chanson d'amour, puis deux titres rythmiques fort sombres puis trois ballades puis un truc plus new wave, etc. Pour ça, The Future Now donnait au moins une impression plus homogène. Ensuite, si tout n'est pas vraiment très réussi, la plupart des chansons valent largement le coup d'être écoutées. À l'instar d'un Fool's mate, pH7 est un bon recueil.

Parlons des ballades et autres numéros peu rythmés. Ils ne sont pas le clou de l'album, il a fait mieux avant et après, c'est clair. Il ne faut surtout pas se fier à «My Favourite», cette chanson d'amour folk est réussie mais très positive. Elle n'est en rien représentative de l'album. Ensuite, le groupe de trois : «Mirror Images» est une chanson de VdGG (il y a une version sur Vital) mais l'arrangement électronique qu'on trouve ici est particulièrement daté. «Handicap and equality» vaut surtout pour son texte, qui prend la défense des personnes handicapées, souvent défavorisées dans notre société (et 35 ans plus tard, est-ce que cela a beaucoup changé ?). «Not for Keith» est quant à elle un hommage au bassiste Keith Ellis (qui jouait sur le premier VdGG), décédé en 78. Enfin, «Time for a change» est une ancienne chanson du comparse Judge Smith, pas bien fameuse.

Les parties rythmiques sont bien plus intéressantes. «Careering» ne ressemble à rien de connu. Elle est un peu glam mais sa rythmique artificielle la rapproche de la new wave. Le clou de l'album est cependant «Porton Down», où apparaît un travail de la basse donnant une impression ample et malsaine. Une idée que Hammill a développé sur les albums suivants et qui annonce clairement certaines tendances du rock alternatif. «Imperial walls» est un peu du même genre mais plus carrée et mystérieuse. On peut ensuite classer ensemble «Old school tie» et «Faculty X», avec leur rythme rapide, et ce piano au son trafiqué, elles ressemblent un peu à «Pushing Thirty» mais en plus modernes. Enfin, la chanson la plus complexe est «Mr. X (Gets Tense)», un genre de mini-epic presque prog, dont Hammill dit qu'elle aurait plutôt été pour VdGG si le groupe avait encore existé en 79.

Pour un amateur de Hammill, il y a donc pas mal de choses à se mettre sous la dent. Déjà moins expérimental que The Future Now, pH7 est un peu plus accessible. Comme pour son prédécesseur, on doit toutefois se garder de le choisir pour commencer à explorer cette discographie... Nadir, Over ou Sitting Targets sont des choix plus évidents mais il importe de souligner l'intérêt des nombreuses petites idées qu'on trouve sur celui-ci et auxquelles il ne manquait qu'un peu de mise en forme pour donner au monde de nouvelles grandes œuvres.

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


RUSH
Permanent Waves (1980)
La maîtrise totale du rock

(+ 1 kro-express)



PEARL JAM
No Code (1996)
Testament artistique


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Peter Hammill (voix, piano, guitares, etc.)
- David Jackson (saxophone, flûte)
- Graham Smith (violon)


1. My Favourite
2. Careering
3. Porton Down
4. Mirror Images
5. Handicap And Equality
6. Not For Keith
7. The Old School Tie
8. Time For A Change
9. Imperial Walls
10. Mr X (gets Tense)
11. Faculty X



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod