Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-PROG  |  STUDIO

Commentaires (22)
Questions / Réponses (2 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Trespass
1971 Nursery Cryme
1972 Foxtrot
 

- Style : Kansas
- Membre : Quiet World, Flaming Youth, Frank Zappa , Guaranteed Pure, Gtr, Daryl Stuermer , Squackett, Stiltskin, Brand X, Mike & The Mechanics, Mike Rutherford , Anthony Phillips , Tony Banks , Cut_, Phil Collins , Ray Wilson , Steve Hackett , Peter Gabriel

GENESIS - And Then There Were Three... (1978)
Par ARP2600 le 27 Septembre 2011          Consultée 1606 fois

Ah, ...and then there were three... quel album épineux n'est-ce pas ? Je dois avouer que la première fois que je l'ai écouté, j'ai trouvé ça totalement nul. Du coup, je ne peux pas blâmer tous ceux qui l'ont essayé une fois, ont couvert leurs yeux avec leur paume puis l'ont définitivement classé dans la catégorie «mauvais». Seulement voilà, cet album est du genre à ne pas se révéler du premier coup... à l'époque, j'avais quand même décidé de lui donner une seconde chance et je l'ai réécouté le lendemain. J'ai alors flashé sur «Ballad of big», tout en trouvant l'ensemble somme toute agréable. Et puis, au fil des écoutes, toutes les chansons sauf «Follow you, follow me» ont fini par me taper dans l’œil.

Qu'est-ce qui rend ce disque si ingrat, eh bien peut-être la faiblesse des guitares et la prédominance de claviers assez peu variés. Autre point épineux, le romantisme outrancier, qui peut faire paraître la chose commerciale – de nouveau, à part pour «Follow you, follow me», je ne suis pas d'accord. Mais tout ceci est sans importance quand on réalise la qualité de composition de l'ensemble. J'ajoute que je trouve qu'on a ici une des plus belles performances de chant de Phil Collins – oui, je sais, ça, c'est particulièrement subjectif.

Enfin, je dois ajouter que je considère ceci comme un véritable album concept. En effet, toutes les chansons dépeignent des événements néfastes. «Down and out» parle de licenciements, «Undertow» de mort dans la neige, «Ballad of big» d'un pari mortel, «Snowbound» d'un bonhomme de neige qui fond, «Deep in the motherlode» d'un chercheur d'or malheureux, «Scenes from a night's dream» d'un cauchemar de Nemo, «Say it's alright Joe» de quelqu'un qui noie son chagrin dans l'alcool et «The lady lies» d'un chevalier piégé par des démons.

Tous ces espoirs déçus constituent à mon avis autant de métaphores de l'évolution du groupe après le départ de Steve Hackett. Ça me donne l'impression que tout était programmé. Ils ont fait leur chant du cygne progressif en sachant qu'ils allaient passer à quelque chose de plus modeste, nouvelle tendance illustrée par le ridicule «Follow you, follow me», preuve s'il en est que le public a mauvais goût... alors que les compositions architecturales du groupe étaient passées plutôt inaperçues, ce machin composé en cinq minutes a fait un tube. Mais je ne leur en veut pas car cela fait partie du concept. D'ailleurs Duke a permis de retrouver d'emblée des choses un peu plus sérieuses.

Note : 4,5/5

A lire aussi en POP par ARP2600 :


XTC
Oranges & Lemons (1989)
Pop-rock rafraîchissante




SPARKS
Hippopotamus (2017)
Y a un hippo dans ma piscine !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
   A.T.N.
   ARP2600
   DAVID
   ONCLE VIANDE

 
   (5 chroniques)



- Tony Banks (orgue, mellotron, pianos, 12 cordes, choeurs)
- Phil Collins (batterie, chant, percussions)
- Michael Rutherford (basse, 12 cordes, choeurs, vcelle...)


1. Down And Out
2. Undertow
3. Ballad Of Big
4. Snowbound
5. Burning Rope
6. Deep In The Motherlode
7. Many Too Many
8. Scenes From The Night's Dream
9. Say It's Alright Joe
10. The Lady Lies
11. Follow You Follow Me



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod