Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine, Bad Company
- Style + Membre : Mott The Hoople
 

 Billboard : Let's Dance (1539)

David BOWIE - Aladdin Sane (1973)
Par BAAZBAAZ le 12 Février 2016          Consultée 761 fois

BOWIE, sur Aladdin Sane, hésite entre le génie et le rock stonien (qui est un peu l’antithèse du génie).

Enfin quand on dit génie... Il ne faut peut-être pas non plus coller systématiquement cette étiquette à la moindre chanson potable de BOWIE. "Aladdin Sane", par exemple, est très belle, très froide et surtout – il faut l’avouer – très prétentieuse et vaguement ennuyeuse. Mais peu importe puisqu’il y a sur ce disque suffisamment de trouvailles exquises pour nous rassasier : l’arôme doo-wop désuet de "Drive-In Saturday" ou de "The Prettiest Star" (vieux single recyclé pour l’occasion), l’emphase d’opérette de "Time", le romantisme lyrique de "Lady Grinning Soul"... BOWIE, qui à cette époque est tout de même parfois une sorte de sous-BOLAN, compose un glam magnifique. La production ultra-pop de Visconti, aussi subtile que lisse, marque de fabrique de l’époque, joue un rôle décisif.

Mais BOWIE n’a jamais été intouchable. Il commet des fautes de goûts. "Watch That Man", bien que les chœurs fassent illusion, est une escroquerie. Tout comme "Panic In Detroit" (malgré un bon riff) et "Cracked Actor" (malgré un bon refrain). Parfois, on entend même de l’harmonica qui, rappelons-le, est l’instrument très laid des bouseux. Tout cela illustre la fuite en avant de cet artiste vers un rock un peu bourrin livré en pâture à un public peu exigeant. Et "The Jean Genie", banal boogie comme il s‘en compose à la chaîne dans les 70s, est le symbole de ce petit naufrage.

Moralité : qui vole BOLAN est chou, qui vole les STONES échoue.

A lire aussi en GLAM-ROCK :


NEW YORK DOLLS
New York Dolls (1973)
Album pivot du glitter garage




SLADE
Alive 2 (1978)
Le concert des blaireaux


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   BAAZBAAZ
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Bowie (chant, guitare, saxophone)
- Mick Ronson (guitare, piano, choeurs)
- Trevor Bolder (basse)
- Woody Woodmansey (batterie)
- Mike Garson (piano)
- Juanita 'honey' Franklin (choeurs)
- Linda Lewis (choeurs)
- Geof Maccormack (choeurs)


1. Watch That Man
2. Aladdin Sane
3. Drive In Saturday
4. Panic In Detroit
5. Cracked Actor
6. Time
7. The Prettiest Star
8. Let’s Spend The Night Together
9. The Jean Genie
10. Lady Grinning Soul



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod