Recherche avancée       Liste groupes



      
DISCO POP  |  STUDIO

Commentaires (19)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine, Bad Company
- Style + Membre : Mott The Hoople
 

 Billboard : Let's Dance (1596)

David BOWIE - Let's Dance (1983)
Par WALTERSMOKE le 25 Novembre 2018          Consultée 237 fois

Let's Dance, c'est la mise en pratique de l'adage « pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? ». En effet : pourquoi se torturer à Berlin ou tenter l'approche arty à la Scary Monsters quand il suffit de viser le Billboard ? Que cela ait marché, personne ne dira le contraire. BOWIE a compris comment être riche et célèbre, et ne va pas se gêner pour ce faire. Quel que soit l'avis du fan ou du détracteur, Let's Dance est une réussite commerciale, point.

Ensuite, du point de vue artistique... D'aucuns « vrais » fans ont vite fait de clouer au pilori un album de pop commerciale honteuse, marquant le pas par rapport aux merveilles glam-rock (hum hum) ou à la trilogie berlinoise. Difficile a priori de dire qu'ils ont tort, après tout, des génies des années 70 qui peuvent encore briller la décennie suivante, c'est dur à trouver – n'oublions pas qu'un groupe ou artiste lambda a une durée de vie de 10 ans à peu près. Mais on parle ici de Bowie, monstre opportuniste qui n'a pas inventé l'eau chaude mais a compris qu'elle pouvait faire cuire le riz. Et le BOWIE ayant tendance à être tenace, il se plie en quatre pour correspondre aux canons de son époque.

Mieux vaut évacuer les lieux communs négatifs : oui, la chanson-titre est ultra-culte mais trop longue dans sa version disque ; oui, il y a du remplissage ("China Girl", "Without You") ; oui, la production n'a pas totalement rendu justice aux compositions avec le temps. Et alors ? Alors on a des chansons non seulement modernes et furieusement dansantes mais aussi artistiquement jouissives, comme le rageur "Cat People" (même si la version sur la BO du film éponyme est meilleure), le solaire "Modern Love", ou encore cette reprise si nocturne, si belle de "Criminal World".

Il est trop facile de tirer sur Let's Dance à boulets rouges. C'est là la marque de fabrique des snobs qui ont honte d'aimer danser ou qui hiérarchisent de manière dédaigneuse les genres musicaux. Pourtant, en ouvrant son esprit, il est si facile de voir que BOWIE apporte une nouvelle pierre à une discographie presque irréprochable depuis 1967 – le presque, c'est pour des scories du genre Young Americans, Space Oddity ou Aladdin Sane.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


OMD
Architecture And Morality (1981)
Oh mon dieu, qu'avons-nous fait ?




LADYTRON
Ladytron (2019)
Ladytron

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   BAAZBAAZ
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Bowie (chant, trompette)
- Carmine Rojas (basse)
- Omar Hakim (batterie)
- Tony Thompson (batterie)
- Nile Rodgers (guitares, trompette)
- Stevie Ray Vaughan (guitares)
- Rob Sabino (claviers)
- Mac Gollehon (trompette)
- Robert Arron (flûte)
- Stan Harrison (flûte)
- Steve Elson (flûte)
- Sammy Figueroa (percussions)
- Frank Simms (chant)
- George Simms (chant)
- David Spinner (chant)
- Bernard Edwards (basse)


1. Modern Love
2. China Girl
3. Let's Dance
4. Without You
5. Ricochet
6. Criminal World
7. Cat People
8. Shake It



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod