Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tom Waits , John Mellencamp , Bap Kennedy , The Byrds , Bert Jansch , Marianne Faithfull , Lucinda Williams
- Style + Membre : The Band , The Traveling Wilburys
 

 Bob Dylan: Bobdylan.com (2595)

Bob DYLAN - Slow Train Coming (1979)
Par BAYOU le 2 Septembre 2017          Consultée 1441 fois

Forces Parallèles ne recule devant aucun sacrifice pour satisfaire ses lecteurs exigeants, aussi voici comment s’est déroulé la rencontre de Dylan avec Jésus, raconté par le Bob himself.
« C’était pendant un concert à San Diego (Californie) le 17 novembre 1978. Vers la fin du spectacle, quelqu'un dans la foule a jeté une croix d'argent sur la scène. J'ai regardé vers le bas et j’ai dit, je dois ramasser ça. Alors j'ai ramassé la croix et je l'ai mise dans ma poche. Et je l'ai apportée dans les coulisses et je l'ai amenée avec moi à la prochaine ville, qui était Tucson en Arizona. J’étais très mal et j’ai pensé : J'ai besoin de quelque chose ce soir que je n'avais pas auparavant». Et j'ai regardé dans ma poche et j'ai vu cette croix. Il y avait une présence dans la pièce qui ne pouvait être que Jésus. Il a mis la main sur moi. C'était une chose physique. Je l'ai senti. Je l'ai senti sur moi. J'ai ressenti tout mon corps trembler. La gloire du Seigneur m'a renversé et m'a emmené. "
Donc DYLAN a rencontré Jésus dans cette chambre d’hôtel de Tucson. Rappelons qu’à cette époque son mariage est rompu et qu’il est épuisé par une longue tournée aux USA et au Canada.

Pourquoi ce long préambule ? Cette « rencontre » va influencer considérablement sa carrière durant plusieurs années. DYLAN transforme ses concerts en prêche, ses chansons sont des sermons contre les pêcheurs, aussi contre les homosexuels, rejetant la faute sur les étrangers. Il semble avoir mal compris le message de Jesus devenant haineux, expliquant aussi que " le diable s'est emparé du rockn'roll pour son propre intérêt ". En réponse, ses fans le traitent de Judas. Chaude ambiance !

Il souhaite enregistrer un album dans un grand studio et choisit le prestigieux Muscle Shoals en Alabama, en s’entourant d’un super-groupe avec Barry Beckett et Jerry Wexler à la production. Et les deux membres de Dire Straits Mark Knopfler et Pick Withers.

Wexler et Knopfler tombent des nues en entendant les paroles des chansons. Le premier explique: « J'ai aimé l'ironie de Bob venant à moi, le Juif errant, pour que Jésus ressente. Je n'avais pas Idée qu'il était sur ce voyage néo-chrétien jusqu'à ce qu'il commence à évangéliser. J'ai dit: «Bob, tu as affaire à un athée juif confirmé de soixante-deux ans. Je suis désespéré. Allons faire un album ».
DYLAN conserve seulement deux musiciens de son groupe de tournée, Helena Springs et Carolyn Dennis, et embauche Tim Drummond à la basse, Pick Withers le batteur de Dire Straits, Barry Beckett aux claviers et les Memphis Horn.

La première session débute dans la douleur le 30 avril 1979 et est consacrée à l'enregistrement "Trouble in Mind » qui sortira sur Shot of Love ! Pourtant, après une période d’adaptation, Wexler qui est une sacrée pointure dans la production parvient à trouver la bonne manière de travailler avec DYLAN.

Musicalement, le résultat est excellent. Certes, les paroles évoquent de manière plus ou moins directe la religion mais la musique atteint un très haut niveau. C’est bien le paradoxe, les textes deviennent moins bons, mais la musique rehausse l’ensemble.

" Gotta Serve Somebody " évoque clairement l’idée de servir un Dieu, " Do Right To Me Baby » évoque la rédemption, " When He Returns » nous fait quasiment pousser le portail d’une église. " Precious Angel » par contre, dédié à son amie Mary Alice Carter (qui l’a poussé à étudier la Bible) est loupée, contrairement à " I Believe In You " et son superbe piano électrique ou " Man Gaves To All The Animals et son tempo reggae.

Encore une fois, DYLAN surgit où personne ne l’attend, avec une religiosité qui frise le prosélytisme et aussi une rage profonde.
Il parvient à faire de Slow Train Coming un album rock et furieux qui parle de religion !

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


Wilko JOHNSON
Going Back Home (2014)
Wilco is alive and well ! ! ! !




John FOGERTY
Blue Moon Swamp (1997)
Le retour de monsieur John


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Bob Dylan (chant, guitare)
- Mark Knopfler (guitare)
- Tim Drummond (basse)
- Pick Withers (batteries)
- Muscle Shoals Horns (trompette)
- Barry Beckett (claviers)
- Mickey Buckins (percussions)
- Carolyn Dennis (chœurs)
- Helena Spring (chœurs)
- Regina Havis (chœurs)


1. Gotta Serve Somebody
2. Precious Angel
3. I Believe In You
4. Slow Train
5. Gonna Change My Way Of Thinking
6. Do Right Tome Baby (do Unto Others)
7. When You Gonna Wake Up
8. Man Gaves Names To All The Animals
9. When He Returns



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod