Recherche avancée       Liste groupes



      
AMERICANA  |  STUDIO

Commentaires (9)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tom Waits , John Mellencamp , Bap Kennedy , The Byrds , Bert Jansch , Marianne Faithfull , Lucinda Williams
- Style + Membre : The Band
 

 Bob Dylan: Bobdylan.com (2079)

Bob DYLAN - Tempest (2012)
Par BAYOU le 18 Septembre 2012          Consultée 3956 fois

Bob DYLAN a soixante et onze ans, et cette année il va donner plus de soixante concerts à travers le monde. Et puis, il sort aussi un nouveau CD, Tempest. Beaucoup sont déçus par ses prestations live, pour des motifs divers mais pas nécessairement objectifs (il ne dit pas bonjour, ni au revoir, ni merci, il chante mal, il massacre ses anciennes chansons, son groupe est composé de requins de studio, etc). Clairement et depuis très longtemps, DYLAN a refusé d’être un leader, de faire du prêchi-prêcha à la Springsteen, de donner son avis sur tout et n’importe quoi, son message est dans ses textes, dans ses prestations et dans sa musique. Et on est servi avec le dernier CD. Du grand DYLAN. Sa voix déjà, éraillée, qui accuse son âge, est mise en avant et l'on pense irrésistiblement à la fabuleuse série des American de Johnny Cash produit par Rick RUBIN, quand The Man in Black chantait de cette voix grandiose et épurée. On retrouve cette beauté bouleversante, dans Tempest, cette volonté d’aller à l’essentiel, de gratter jusqu’à l’os, cette voix bouleversante qui donne la chaire de poule. Le disque est construit autour de la voix, le reste, la musique, les arrangements ne sont qu’habillage, certes utile, mais la voix domine d’un bout à l’autre, hante les morceaux.

Il faudra du temps, du recul pour décortiquer les textes, mais on peut déjà évoquer le morceau éponyme, 47 paragraphes sans refrain, évoquant le naufrage du Titanic, citant le Livre des Révélations, dans une ambiance irlandaise, citant le personnage de Leonardo Di Caprio dans le film. Ce morceau sonne comme un « Desolation Row » apocalyptique et se pose en colonne vertébrale du disque. Et « Roll on John » hommage à Lennon reprend une phrase d’une de ses plus magnifiques chansons (« I Heard the news today, oh boy », extrait de « A day in the life »). « Long and Wasted Years », qui parle d’une femme, reste à savoir laquelle, Suze ?, Sarah ? et nous plonge dans les grands textes de notre homme, ceux de « Blood On the Tracks ». Dans ce morceau, sa voix est identique à celle de ses concerts : GRANDIOSE. On peut évoquer également « Duquesne Whistle » qui semble être un hommage à sa ville natale dans le lointain Minnesota, avec le train, omniprésent dans la construction fantasmé du personnage de DYLAN, emprunté à Woody Guthrie et Jack Kerouac.

Voici cinquante ans, en 1962, un petit bonhomme débarquait avec sa guitare dans Greenwich Village, et en quelques années, ce petit bonhomme est devenu une légende, un héros, écrivant les plus beaux textes de la musique rock, la faisant passer à l’âge adulte, à travers une poésie incroyablement forte où Rimbaud côtoie Burroughs. En 2012, le jeune garçon est devenu un vieil homme, mais il continue à écrire des chansons magnifiques, des textes d’une beauté fulgurante. La question n’est pas vraiment de savoir si Tempest est le meilleur album de DYLAN depuis, depuis lequel au fait ? Cela n’a pas grande importance sauf pour les dylanophiles qui coupent les vers en quatre. C’est surtout de savourer les chansons une à une, de s’en imprégner, de plonger dans les textes et d’espérer entendre un jour en live et en complet Tempest…
Vous l’avez compris, ce disque est magnifique !

A lire aussi en FOLK par BAYOU :


Kris KRISTOFFERSON
An Evening With... (2014)
L'outlaw en live avec sa guitare et son harmonica




David CROSBY
If Could Only Remember My Name (1971)
Le chef doeuvre de crosby


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



Non disponible


1. Duquesne Whistle
2. Soon After Midnight
3. Narrow Way
4. Long And Wasted Years
5. Pay In Blood
6. Scarlet Town
7. Early Roman Kings
8. Tin Angel
9. Tempest
10. Roll On John



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod