Recherche avancée       Liste groupes



      
GOSPEL-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tom Waits , Joni Mitchell , Joan Baez , Lucinda Williams , Marianne Faithfull , Bert Jansch , The Byrds , Bap Kennedy , John Mellencamp , Tracy Chapman
- Style + Membre : The Band , The Traveling Wilburys
 

 Bob Dylan: Bobdylan.com (2947)

Bob DYLAN - Saved (1980)
Par DERWIJES le 4 Mars 2022          Consultée 318 fois

C’est si facile de critiquer la période chrétienne de Bob DYLAN ! D’ailleurs la plupart des critiques ne s’en privent pas, érigeant les œuvres de cette période en sommet de médiocrité. Mais comme l’a démontré Bayou sur sa critique de Slow Train Coming, ceux qui sont allés voir au-delà du prêche sont récompensés par l’une des musique les plus passionnée et flamboyante composée par le Barde de Duluth. Mais sans la présence rédemptrice de Mark KNOPFLER et armé d’une pochette qui s’affranchit de toute subtilité au point qu’elle fut parfois censurée et remplacée par une photographie toute simple du chanteur en concert, Saved peut-il être, eh bien, sauvé ?

Oui ! Avec moi les choeurs, trois fois oui ! Oui, car Saved est ni plus ni moins que la suite directe de Slow Train Coming. Il a beau être une tête de cochon DYLAN n’en est pas moins intelligent pour autant et il sait bien que le public ne répondra pas présent en masse et que si il veut prêcher il a d’autant plus intérêt à le faire correctement, c’est pourquoi il s’entoure d’excellents musiciens : Fred Tacket de LITTLE FEAT à la guitare, Tim Drummond, présent sur Harvest et On the Beach du Loner, joue de la basse et participe à l’écriture de la chanson-titre, Spooner Oldham tient les claviers après l’avoir fait pour Neil YOUNG, encore lui, mais aussi quelques grands noms de la soul comme Aretha FRANKLIN et Wilson PICKETT, pendant que le musicien de studio Jim Keltner est assis derrière ses fûts. Ne commençons pas à citer ses crédits, nous en aurions pour la semaine...Et n’oublions pas Carolyn DENNIS (sa future épouse), Monalisa Young, Regina Havis et Clydie King aux choeurs ! Elles occupent une place d’honneur puisque Dylan a choisi le gospel pour exprimer sa foi. Et pour bien montrer à quel point il est sérieux il ouvre l’album avec une reprise de "A Satisfied Mind" qu’il avait déjà joué avec The BAND sur les Basement Tapes, et qui a été reprise par son copain Johnny CASH et son ex Joan BAEZ, bien sûr.

Cette courte introduction de deux minutes, sans grande importance, ouvre la voie pour une musique littéralement habitée. On sait depuis longtemps (ou depuis Blood on the Tracks pour ceux durs d’oreilles) que Dylan est capable de plus que chanter nasillardement et il le prouve encore et encore et encore... Sur "Solid Rock" où il chante comme ce qu’il clame être : un roc solide. Et si il peut s’emporter sur "What Can I Do For You" et "Saved" il sait aussi se faire plus doucereux, presque suppliant, sur "Pressing On" et "Covenant Woman". Non il n’a clairement pas le niveau des chanteurs de soul et de gospel, il faut bien admettre que le gospel n’est jamais mieux chanté que par les afros-américains, mais on ne pourra pas dire qu’il ne mouille pas sa chemise à s’y essayer. Ce n’est pas de la grande musique et de la part d’un poète de son ampleur on aurait presque envie de pleurer devant la simplicité des textes (comment l’auteur de "Desolation Row" peut écrire quelque chose d’aussi plat que "Saving Grace"?) mais ce serait idiot que de tout jeter en bloc. Quand la musique est bonne, pourquoi chercher à cracher dans la soupe ? Pour le coup il peut remercier ses musiciens, ce sont eux qui le portent. Ses choristes donnent de leurs personnes, quitte à en faire parfois un peu trop comme sur "Pressing On" mais lorsque leurs interventions sont bien placées ça élève tout de suite le morceau. Si la production n’est pas catastrophique elle emballe tous les instruments dans le même sac sans que l’un d’eux puissent vraiment se distinguer. Spooner Oldham et Jim Keltner tirent leur épingle du jeu en étant omniprésent mais Fred Tacket paraît bien en retrait. Un mal pour un bien mais cela donne un aspect confortable et chaleureux à la musique, ce qui était probablement l’effet recherché.

Avec Saved Bob Dylan ne réinvente pas le gospel. Ni le rock. Il ne fait pas revenir à lui les fans qui l’ont rejetés puisque pendant la tournée qui suivra il continuera à refuser de jouer autre chose que du gospel. Oui, la colère à l’époque était compréhensive, après tout l’artiste le plus influent de sa génération s’enfermait dans un délire très personnel et s’y dévouait intégralement. Mais pour le coup la patine du temps à été plutôt tendre avec Saved, comme elle l’a été avec Slow Train Coming. Ca ne casse pas trois pattes à un canard, il y a bien "Are You Ready" qui est à jeter aux orties mais Saved est un album correct et même agréable à écouter, sans danger car sans grandes ambitions. Ne reste que cette pochette vraiment moche, somme toute...

A lire aussi en ROCK par DERWIJES :


Patti SMITH
Peace And Noise (1997)
Vanitas.




Patti SMITH
Twelve (2007)
The great Patti Smith songbook


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Bob Dylan (guitare, chant, harmonica, claviers)
- Tim Drummond (guitare basse)
- Terry Young (claviers, chant)
- Jim Keltner (batterie)
- Spooner Oldham (claviers)
- Fred Tackett (guitare)
- Monalisa Young, Carolyn Dennis, Regina H (choeurs)


1. A Satisfied Mind
2. Saved
3. Covenant Woman
4. What Can I Do For You?
5. Solid Rock
6. Pressing On
7. In The Garden
8. Saving Grace
9. Are You Ready?



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod