Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE / FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis

Anthony PHILLIPS - Missing Links Iv : Pathways And Promenades (2009)
Par MARCO STIVELL le 6 Mars 2010          Consultée 2106 fois

Anthony PHILLIPS est décidément un de ces artisans de la musique bien trop sous-estimés. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque, après avoir inséré le disque dans l'ordinateur et ouvert le lecteur *bip*, j'ai constaté que ce dernier ne reconnaissait rien. Absolument rien. Ni l'artiste, ni le titre de l'album, ni l'année, ni le nom des morceaux... Je veux bien que ce disque n'en soit qu'à son deuxième mois depuis sa sortie, d'accord je suis là pour en parler, m'enfin ça fait de la peine quoi.

Pour ce quatrième volet de la série Missing Links, c'est un peu comme si Ant avait choisi de faire un mix des trois précédents. Mais qu'est-ce qu'un Missing Links? C'est tout simplement une compilation des travaux d'Ant réalisés pour l'une de ses occupations principales : la musique d'illustration. Cela peut être de simples jingles aussi bien que des thèmes développés, mais très souvent avec un seul instrument, le synthétiseur principalement. Le premier volume, Finger Painting, se basait sur une série de thèmes très hétéroclites mais, malgré sa richesse en titres, ne présentait pas autant d'intérêt que les suivants The Sky Road pour la diversité des instruments, et Time And Tide avec cette fois l'assemblage d'instruments, grâce à la particpation du percussionniste-flûtiste japonais Joji HIROTA. A noter aussi que Ant a sorti assez récemment encore une compilation de musique pour télévision et documentaires, intitulée Wildlife, non sous-titrée mais comprenant pourtant des liens plus que marqués avec Time And Tide, et pas seulement à cause de la présence de Joji.

Pathways And Promenades est donc un cocktail de la meilleure recette, avec que des ingrédients de choix. En une seule phrase, cela donnerait : une certaine richesse en titres même si certains sont plutôt courts (mais on est loin de Wildlife qui contenait 45 titres sur un seul CD !), mais avec la diversité des instruments (toujours principalement guitares et claviers), plus le fait que ceux-ci sont parfois mélangés, avec pour surprise générale certains morceaux enchaînés les uns aux autres alors qu'ils ne font pas partie de "suites" (en tout cas par sur la jaquette du disque). Il faut dire que beaucoup ont été pris sur une autre compilation parue il y a plus d'une dizaine d'années, où divers artistes se rencontraient et qui s'intitulait Fjörd : Symphonie des Mers Froides. Le titre parle de lui-même et vous donne une idée des textures musicales employées par Ant aussi bien au piano électrique (qu'il n'utilise pas souvent) qu'aux claviers pour ces pièces. J'ai toujours estimé que notre ami avait une faculté d'adaptation hors-norme quelque soit le contexte, donc je ne vous ferai pas un dessin concernant ces morceaux orchestraux et "froids", ni de la manière dont je les apprécie. Il faut en revanche se dire que, concernant les pièces de synthés du moins (celles de guitares, "Danza Cuccaracha", "Promenade", "Sky Dawn" et autres sont difficilement attaquables), si elles sont plus attractives que celles de Slow Waves, Soft Stars (le Private Parts & Pieces numéro 7, sorti en 1987), peu se démarquent réellement du lot. On pense bien à "Sombrero", les morceaux du début, "Night Train", "Irish Lament", "Light Rain", "Without You"... Et quant aux pièces qui s'enchaînent, le plus beau reste sans doute le trio "Misty Mountains" / "It's All Greek to me" (titre en relation avec le bouzouki grec qu'on peut y entendre... sacré Ant) / "Haven From the Sea", plus agréable que les autres de par sa sérénité, et tout simplement le fait que ces titres s'enchaînent vraiment très bien.

Time And Tide garde la première place du podium pour ce qui est du Missing Links à recommander en priorité. En revanche si on recherche un album un peu plus "fouillis" mais qui conserve une certaine unité, Pathways And Promenades reste tout trouvé.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par MARCO STIVELL :


TRUST NO ONE
Hopen Mounth (2011)
Vous reprendrez bien un peu de early Oldfield...




Denez PRIGENT
Me 'zalc'h Ennon Ur Fulenn Aour (1997)
Une référence dans le celtique contemporain


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anthony Phillips (claviers, guitares acoustiques)


1. The Golden Road To Samarkand
2. Promenade
3. Sceptred Isle
4. Danza Cuccaracha
5. Fallen Idol
6. Cascades
7. Sky Dawn
8. Misty Mountains
9. It's All Greek To Me
10. Haven From The Sea
11. Heavenly Gene
12. Ironclad
13. Water Gardens
14. Night Train
15. Sleeping Giant
16. Sombrero
17. Irish Lament
18. Aurora
19. Without You
20. Sad Exodus
21. Summer Of Love
22. Light Rain
23. Halycon Days



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod