Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Marcus Miller
- Style + Membre : Space Art
 

 Site Officiel (465)
 Guide Jean-michel Jarre (505)

Jean-michel JARRE - Essentials And Rarities (2011)
Par WALTERSMOKE le 23 Mars 2013          Consultée 1704 fois

La sortie d'une compilation de Jean-Michel JARRE prête toujours à rire jaune, si elle ne déclenche pas une grosse colère. En effet, comme tant d'autres artistes, la discographie du musicien français est parasitée par tous ces best-of et autres « greatest hits ». Certes, il existe quand même la compilation Images qui attire l'œil par la présence de trois inédits, mais c'est typiquement le cas d'école de la compile inutile qui racole avec quelques pauvres titres jamais publiés mais pas indispensables. Cependant, les maisons de disques ont enfin arrêté de prendre l'auditeur pour un con avec la sortie d'Essentials and Rarities, qui vaut pour le coup son pesant de cacahuètes. Ce qui est vraiment intéressant, c'est que ce double album ne mélange pas vulgairement les tubes de JMJ et les inédits qu'il propose, mais sépare distinctement les deux, de manière à pouvoir contenter aussi bien le type qui veut découvrir l'artiste que le jarrophile qui veut compléter sa discothèque.

Pour le premier CD (Essentials), qui compile les morceaux dits essentiels de Jarre, la seule phrase qui vient à l'esprit, c'est « rien de nouveau sous le soleil ». C’est surtout la période 76-84 qui est privilégiée, avec les tubes de cette époque (inutile de les rappeler), avec toutefois quelques intrus comme par exemple "Calypso 2", néanmoins réduite à ses deux dernières minutes, ainsi que la deuxième partie de "Révolution industrielle", et dont le choix laisse perplexe et laisse penser qu'il s'agit de remplissage. Quitte à choisir quelque chose de plus récent, autant prendre "Chronologie 4", non ? A noter que si "March 23" est également présent, il porte le nom de "Space of Freedom", adopté depuis un bon moment, sans doute pour faire oublier qu'il figure sur Sessions 2000. Le contenu est bien évidemment de qualité, mais c'est toujours rageant de voir les mêmes à chaque fois.

C'est donc le second CD (Rarities), qui nous préoccupe le plus. Plus court que le premier, il présente en majeure partie des morceaux extraits de Deserted Palace, le premier disque de JARRE, ce qui présente un intérêt certain (pour rappel, il n'est pas sorti en France, et de facto est considéré comme un inédit), même si l'idéal, du point de vue musicologique, aurait été de rééditer l'album entier. Sont également présents des titres issus de la BO des Granges Brûlées, histoire de rappeler que JARRE a travaillé avec le cinéma. Mais le plus remarquable ici, ce sont les titres qui sont parus uniquement en single. Ainsi, en plus de "Blackbird" (un remix de "Bridge of promises", présent sur Deserted Palace), il est plaisant (ou pas) de retrouver le single "La Cage" accompagné de "Erosmachine", qui sont également présents dans des versions remixées par un certain Vitalic, mais ne sont qu'anecdotiques. Les morceaux les plus intéressants se trouvent en vérité au début du disque : en premier lieu, il y a "Happiness is a sad song", étrange mais convaincante expérimentation qui se trouve être le véritable premier enregistrement de JARRE, suivi de "Hypnose", un morceau vraiment bien réussi malgré quelques synthés qui tachent, et qui donnent une idée de ce que aurait pu faire JARRE s'il n'avait pas décidé de faire par la suite l'électro que tout le monde connaît. Il faut entre autres reconnaître que ces deux morceaux se rapprochent pas mal de la musique allemande de l'époque, et notamment de Tangerine Dream.

Essentials And Rarities, donc, est une très bonne compilation, qui vaut surtout pour son deuxième disque qui offre un éclairage pertinent sur les débuts de Jean-Michel JARRE, même s'ils n'ont pas été particulièrement bons, et remplit très bien son rôle. Et pour ceux que le premier CD énerve, ils peuvent avoir l'occasion d'avoir le deuxième exclusivement et en vinyle, avec comme seul défaut sa rareté.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
Dreams (1986)
Le meilleur du meilleur.




Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 12 (2012)
Picasso se promène


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Souvenir De Chine
2. Oxygène 2
3. Arpégiateur
4. Oxygène 4
5. Equinoxe 4
6. Calypso 2
7. Zoolook
8. Les Chants Magnétiques I
9. Les Chants Magnétiques Ii
10. Equinoxe 5
11. Révolution Industrielle : Partie 2
12. Gloria, Lonely Boy
13. Oxygène 6
14. Space Of Freedom (march 23)

1. Happiness Is A Sad Song
2. Hypnose
3. Erosmachine
4. La Cage
5. Chanson Des Granges Brûlées
6. Windswept Canyon
7. The Abominable Snowman
8. Deserted Palace
9. Le Pays De Rose
10. Rain Forest Rap Session
11. Black Bird
12. Music Box Concerto
13. Iraqi Hitch-hicker
14. Les Granges Brûlées
15. La Cage ( Vitalic Rmx )
16. Erosmachine ( Vitalic Rmx )



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod