Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Marcus Miller
- Style + Membre : Space Art
 

 Site Officiel (453)
 Guide Jean-michel Jarre (495)

Jean-michel JARRE - Les Concerts En Chine (1981)
Par WALTERSMOKE le 24 Juin 2013          Consultée 2400 fois

En 1981, Jean-Michel JARRE a rendez-vous avec l'Histoire. En effet, après deux années de négociations, il parvient enfin à obtenir l'autorisation de venir jouer en République populaire de Chine. Cet événement est du jamais vu. Pour la première fois, un musicien occidental va venir jouer dans l'Empire du milieu ! Au niveau du rayonnement culturel, voilà qui fait plaisir à la France et à la musique électronique. C'est ainsi que JMJ part vers Pékin et Shanghai, accompagné entre autres de sa femme, Charlotte Rampling, ainsi que des musiciens qui joueront avec lui, à savoir Frédéric Rousseau et les deux membres de Space Art, Dominique Perrier et Roger Rizzitelli.
Lors des cinq concerts donnés par Jarre et ses musiciens, les Chinois seront pour ainsi dire gâtés. Le spectacle auditif est total, les quatre musiciens leur font découvrir les joies de la musique électronique, sans compter le visuel. En outre, ce public sera le premier à voir la harpe laser, devenu par la suite un indispensable de l'univers de JARRE, rien que ça. Ce dernier aura d'ailleurs l'occasion de jouer pour la première fois sa musique en live, avec entre autres le Fairlight, véritable révolution musicale à l'époque. Soit dit en passant, il aura joué dans un costume blanc, un choix curieux et surtout assez kitsch dans l'ensemble.

Bien évidemment, les concerts en Chine ont été filmés, ce qui a abouti à une vidéo éditée en 1989, tout simplement intitulée Les Concerts en Chine. Elle est assez singulière, au contraire des autres qui sont sorties la même année. Au lieu de présenter un concert en particulier, le réalisateur Andrew Piddington a pris la décision de faire une sorte de documentaire musical, avec des extraits de films liés de près ou de loin à la culture chinoise, ainsi que des vidéos présentant JARRE préparant un concert ou en interview, entre autres. A certains moments, il est même charmant de voir Jarre parler avec de nouveaux fans, tout en testant leur culture musicale – ainsi on apprend que les Beatles et les Rolling Stones ne sont pas connus, au contraire de Beethoven et Strauss.
Quant à la musique en elle-même, il faut être réaliste : elle a été presque intégralement rejouée en studio. Ceci est tout de même dommage, car contrairement au concert de la place Concorde, les quatre musiciens avaient vraiment joué lors des concerts en Chine. En particulier, il est amusant de voir Rizzitelli jouer un court solo de batterie électronique. Mais le plus important dans le film n'est pas tant de voir JARRE et ses compères jouer, mais surtout les tableaux dépeignant une vision de la Chine. Accompagnés d'extraits d'Equinoxe et des Chants Magnétiques, ils montrent tour à tour la Chine traditionnelle, se levant aux aurores pour pratiquer le feng-shui, racler la terre, travailler dans les usines, ainsi que la Chine de Deng Xiao Ping, celle qui découvre le capitalisme et l'Occident. De temps à autre, la réalisation est bien maitrisées, mais il arrive également que l'ensemble soit quelque peu brouillon. Qui dit Chine dit Mao, c'est un axiome, et le Grand Timonier a droit à son hommage sur fond de "Nuit à Shanghai". Oublier ceci reviendrait à une déclaration de guerre ouverte.

Celui qui s'attendait à voir l'intégralité d'un concert de JARRE en sera pour ses frais. Il faut bien prendre Les Concerts en Chine comme un document historique de grande valeur. Même les habituels détracteurs du musicien français ne pourront le nier, Jean-Michel JARRE a fait un pas de géant dans le pays de Confucius. Il deviendra dès lors une véritable superstar, avec le titre honorifique de « Grand Maitre de l'électricité », et reviendra par la suite acclamé par une foule acquise à sa cause.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 5 (2010)
Toujours dans l'âge d'or




Jean-michel JARRE
Equinoxe (1978)
Mieux qu'Oxygène ? Assurément !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Oxygène 2
2. Arpégiateur
3. L'ouverture
4. Equinoxe 4
5. Equinoxe 5
6. Equinoxe 7
7. Nuit à Shanghai
8. Jonques De Pêcheurs Au Crépuscule
9. Les Chants Magnétiques 1
10. Les Chants Magnétiques 3
11. Les Chants Magnétiques 4
12. Orient Express
13. Les Chants Magnétiques 2
14. Souvenir De Chine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod