Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Questions / Réponses (2 / 18)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SHEILA - L'heure De La Sortie (1966)
Par MARCO STIVELL le 13 Mai 2020          Consultée 317 fois

En 1966, SHEILA obtient un nouveau grand succès avec le 45 tours "Bang-Bang" et joue dans le film qui reprend le même nom de Serge Piollet (aux côtés de Jean Yanne et Guy Lux, pour ne citer que les Français connus), son unique rôle principal sur le nombre infime de ses participations au cinéma. N'ayant pas vu le film en entier, il en ressort que son jeu d'actrice n'est pas le détail le plus contestable de l'ensemble !

Qu'on aime ou pas cette chanteuse, c'est une qualité qui se retrouve sur ses disques : elle fait de son mieux. Elle a 21 ans, la majorité pour l'époque, et entre dans ses plus belles années – jusqu'au milieu des années 80, difficile de résister à ses charmes ! Sans être encore tout à fait adulte, sa voix porte toujours les chansons d'une façon marquante parce qu'elle sait y faire, même quand celles-ci sont médiocres, même si on ressent le décalage avec les versions américaines d'origine.

Sa reprise de "Bang-Bang" par exemple, est très "droite" par rapport à celle de CHER. Quelque part ça lui va bien, on est dans les années du giallo et du western italien, des James Bond... Toutefois, ce n'est pas le meilleur du disque tout comme "Le cinéma" pour rester dans le ton, se voulant rafraîchissant par son exotisme mais refrain médiocre. On remarque le marimba et la pedal-steel aux côtés de l'orgue et du banjo, une formule qui permet de sonner riche sans passer par l'orchestre.

SHEILA reste en terrain folk avec "Universal Soldier" de Buffy SAINTE-MARIE. Protest-song devenue brûlot anti-Vietnam grâce à DONOVAN, elle est transformée ici en "Je t'aime" mignonne par son innocence, sur un ton country alors que c'est un chant-guitare acoustique simple à la base. Hugues AUFRAY venant juste de développer le style en reprenant Bob DYLAN, peut-être les producteurs pensaient-ils que c'était trop prématuré pour la chanteuse...

D'autres chansons transpirent l'innocence comme la "Course au soleil" (de Buck OWENS, "We're Gonna Let the Good Times Roll"), un rock'n'roll dégoulinant de saxos pour un titre country à la base. Il y a aussi "Le rêve", sourire de début de journée directement prélevé aux LOVIN' SPOONFUL (SHEILA les avait déjà repris sur son disque précédent, tout comme SONNY & CHER), avec leur bien connu "Daydream".

Même sans suprise, conforme jusque dans la partition de sax baryton, la version du "Pied Piper" de Crispian ST PETERS par miss SHEILA demeure sympathique. Pareil pour "Everyday is Just the Same" des CHECKMATES, moins alambiquée et l'occasion pour l'arrangeur Sam Clayton d'incorporer du clavecin aux côtés du marimba.

Claude Carrère collabore toujours avec Jacques Plante et André Salvat pour les textes mais aussi Georges Aber, parolier de Johnny HALLYDAY. Il est seul avec Plante pour les deux compositions extraites du film Bang-Bang, "Tu es toujours près de moi", une ballade langoureuse à la progression fort belle, et "L'heure de la sortie". Pour changer de la romance, cette chanson réunit différents corps de métier lors de leur moment de détente en commun, à la fin de la journée.

C'est un très bon titre énergique incluant même un solo de guitare mais surtout, dès l'intro, un trombone sale et une orchestration fanfare New Orleans. Dans ce style, grâce à Carrere et Clayton, plusieurs chansons futures vont permettre à SHEILA de se démarquer d'autres stars françaises qui préfèrent garder le look cow-boy.

Ce qui est bien, avec ce disque, c'est que d'un côté on a ça, puis les slows variété (la belle "On est heureux"), la folk-country à la DYLAN comme sur "Le plus joli métier du monde" (celui de chanteuse pour le coup !) et la reprise des CHECKMATES qui commence à regarder vers la pop anglaise en vogue, sans forcément passer par les BEATLES.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alain SOUCHON
Au Ras Des Pâquerettes (1999)
Pop française 24 carats.




MALICORNE
Les Cathédrales De L'industrie (1986)
Quand malicorne suit les années 80...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. L'heure De La Sortie
2. Tu Es Toujours Près De Moi
3. Le Plus Joli Métier Du Monde
4. La Vie Est Un Tourbillon
5. Le Rêve
6. Prends La Vie Comme Elle Vient
7. Bang Bang
8. Le Cinéma
9. Je T'aime
10. On Est Heureux
11. Le Pipeau
12. La Course Au Soleil



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod