Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SHEILA - Dense (1999)
Par MARCO STIVELL le 26 Juin 2020          Consultée 223 fois

SHEILA revient donc après onze ans de silence discographique, dix si l'on compte la tournée Tendances en 1989. C'est le début de sa période « nostalgie », puisqu'à l'heure actuelle, en 2020, elle n'a publié que rarement : deux albums et demi ont vu le jour.

Yves Martin est devenu au milieu des années 80 son producteur attitré, l'architecte musical qui, en tant que claviériste, use beaucoup de sons programmés, donnant ainsi une couleur particulière aux albums, parfois aussi aux concerts (contrairement à 1985, la tournée 1989 n'avait que des "faux" cuivres). SHEILA s'était coupé les cheveux et les retrouve ici longs comme à ses 30 ans.

Celui-ci met en avant des rythmes funk, des "loops" ou boucles électroniques, avec comme le suggère le titre, un penchant pour la dance music encore en vogue, mais aussi la danse de la piste en général. "Self Control" se révèle être un titre groovy efficace, en français comme en anglais, parcouru d'une mélodie profonde.

"Se laisser danser" donne le sourire avec son petit air de "Cette année-là" par Claude FRANÇOIS (le morceau étant des FOUR SEASONS à la base). Martin y va de son saxo-synthé chéri, là où on en aurait préféré un vrai. Idem pour les cuivres de "Pop Art", ponctuant pourtant avec brio et grâce à leur arrangement les images d'un Londres nostalgique des années libérées.

Le texte de "Dense" est taillé sur mesure pour SHEILA et telle qu'on l'a connue depuis tant de temps, offrant de la sensualité pour un amour passé. Les choeurs y sont prononcés mais guère envahissants. L'énergie de "Love Will Keep Us Together" va dans le même sens, avec un piano électrique massif et quelques influences latino. Stéphane Vera, ancien batteur d'I MUVRINI, peut s'amuser davantage !

Dans les ballades, "L'amour en hiver" amorce un pas vers le nouveau son r'n'b lent, ce qui va mieux à SHEILA qu'à d'autres plus jeunes sans que l'on s'en trouve renversé pour autant. "Dans le regard des gens" et, mieux encore, "Sur un fil" permettent à Martin d'incorporer des sons orchestraux parfois massifs. La seconde se démarque par sa finesse et son intimité palpable ; peut-être la meilleure chanson de cette fournée 99 pour SHEILA !

Sur "Confidences", la pop-reggae moderne soutient une critique au vitriol des magazines qui étalent la vie privée des stars, un sujet que la chanteuse connaît parfaitement. Puis il y a le texte-évasion devenu obligatoire sur ses albums depuis le début des années 80, tout comme la musique allant piocher dans divers styles ethniques : Antilles, Amérique du Sud, Ecosse... "Le tour de la terre" n'en est pas moins un bon morceau, typiquement ancré dans sa fin des années 90. Dernier effort plaisant, "Tu sais", en matière de pop californienne (aubaine pour les guitares de l'excellent Yann Benoist) et de paroles aventureuses, rassurantes. Sans être mirobolant, c'est un retour de SHEILA assez honorable !

Note réelle : 3,5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Laurent VOULZY
Mont Saint-michel (2019)
Ce qu'il y a de plus précieux...




The DICE
Broken Rules (1981)
Encore un qui n'a pas marché, et pourtant...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Sheila (chant)
- Yves Martin (claviers, choeurs, arrangements)
- Léonard Raponi (basse)
- Stéphane Vera (batterie)
- Yann Benoist (guitares)
- Serge Munuera (claviers)
- Bénédicte Lecroart, Richard Rossignol (choeurs)


1. Dense
2. Se Laisser Danser
3. Le Tour De La Terre
4. L'amour En Hiver
5. Self Control (version Française)
6. Pop Art
7. Love Will Keep Us Together
8. Sur Un Fil
9. Tu Sais
10. Confidences
11. Dans Le Regard Des Gens
12. Self Control



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod