Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-DISCO  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SHEILA - Disque D'or (avec B. Devotion) (1979)
Par MARCO STIVELL le 9 Juin 2020          Consultée 288 fois

Ce disque de SHEILA & B. DEVOTION est à prendre comme une compilation, qui pour commencer reprend la moitié du premier album assez inutilement il faut le dire, même dans le cas des deux méga-tubes.

Cependant, et là où c'est intéressant, c'est que trois ans séparent les deux véritables albums, et que dans l'intervalle il y a eu plusieurs sorties de singles qui valent la peine d'être écoutés. Surtout qu'ils sont tous devenus des hits à plus ou moins grande échelle, en France ou ailleurs dans le monde. Cette compil les réunit, ainsi que leurs faces B.

Pêle-mêle, "Seven Lonely Days", "You Light My Fire" et "No, No, No, No" sont les titres principaux. Les autres sont les faces B. Mis à part "Hôtel de la plage", intégré à la bande originale du film du même nom de Michel Lang sorti en 1978, et aussi "Kennedy Airport", seulement sur l'édition espagnole, 45 tours pourtant destiné au public français et qui se vend comme des petits pains.

En soi, ce sont tous de bons titres, plus convaincants même que ceux de l'album de 1977, plus que la reprise de "Singin' in the Rain". Drôle de destin qu'ont les morceaux perdus, quelquefois ! Les arrangements de cuivres sont époustouflants, avec la brillance de EARTH, WIND & FIRE sur "Sunshine Weekend", sur "Sheila Come Back" aussi où les B. DEVOTION répondent à la chanteuse mieux qu'ailleurs.

Si son accent français peut prêter à sourire, elle tire son épingle du jeu très facilement, encore une fois, fait preuve d'une belle énergie sur "Gimme Your Loving". Il y a un morceau, "I'm Your Baby Doll", non inclus à cette compilation mais qu'on peut trouver sur des intégrales, où elle reprend le refrain "Be-Bop-a-Lula" de Gene VINCENT, effort plaisant quoiqu'un peu long. Et puis il y a la curiosité "Tender Silence of the Night", hypnotique à souhait, où elle chante avec du chorus sur la voix tout le long, pour lui donner un effet spatial, waouh !

Parmi mes préférées figurent "You Light My Fire" et "Seven Lonely Days". La première est un bijou dans le genre "quatre accords en boucle", mêlant guitares nerveuses et cuivres ensoleillés. Et aussi un solo moins linéaire que ceux qu'on pouvait entendre sur Love Me Baby. Un super morceau, tout comme comme "Seven Lonely Days" avec son shuffle rapide (ce rythme ternaire très utilisé dans le blues et le jazz), ses synthés fous... Du disco-rock inspiré ! J'ajoute "No, No, No, No" qui retrouve l'essence funk, la batterie claquante, un piano dément, un saxo qui s'écarte trop rarement des cuivres.

Efficacité en diable, et même mieux que cela. Le tonalité dramatique de "Kennedy Airport", les synthés cosmiques, de plus en plus importants comme le montrent "Sheila Come Back", "Seven Lonely Days" et "Tender Silence of the Night" annoncent la couleur du prochain album.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Vanessa CARLTON
Harmonium (2004)
Power-pop en progrès




TEXAS
Southside (1989)
Pop FM avec des éléments blues


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Singin' In The Rain
2. I Don't Need A Doctor
3. You Light My Fire
4. Love Me Baby
5. Shake Me
6. Sunshine Weekend
7. No, No, No, No
8. Seven Lonely Days
9. Hôtel De La Plage
10. Sheila Come Back
11. Gimme Your Loving
12. Tender Silence Of The Night
13. Kennedy Airport



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod