Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  B.O FILM

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - Girls! Girls! Girls! (1962)
Par ERWIN le 10 Janvier 2010          Consultée 3375 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Me voici devant le seizième méfait de l’équipe du Colonel Parker, et une petite larmichette pointe sur le neunœil du chroniqueur, car cette comédie navetesque et sans aucun intérêt cinématographique – Elvis patron pêcheur d’un chalutier à Hawaï fait le paon au milieu de similis ados hystériques –, est pour moi un grand souvenir de début d’adolescence. Mais faisons donc taire cet excès de sentimentalité pour nous concentrer sur une B.O. assez surprenante, de qualité, mais hétéroclite.

J’ai un immense souvenir de « I don’t wanna be tied » qui débute la ronde des chansons du skeud, on y retrouve un Elvis aux prises avec un rock de très belle facture au rythme enlevé ; cette chanson m’a suivi dans mes préférences jusqu’à aujourd’hui. Il est possible que je sois incapable de critique constructive à son égard, je laisserai donc aux auditeurs la joie d’une rencontre avec elle, sans réellement pouvoir les guider… Moi j’adore !
Ce disque à l’image un poil gentillette contient également son classique : l’inoxydable « Return to sender », qui a traversé les générations jusqu’à nous en gardant intacts sa verve et son humour cinglant. C’est un rock mid-tempo, marque de fabrique d’Elvis en ces années 60, avec un rythme chaloupé qui appelle une réécoute immédiate.
Ne nous arrêtons pas là, car la présence d’un blues rock d’excellente facture est à signaler. Il s’agit de « We’re coming in loaded » ou Elvis renoue avec les intonations déjà bien lointaines de l’époque « King Creole », un morceau à redécouvrir.
Elvis joue le rôle d’un capitaine de chalutier et nous avons donc droit à des chansons sur la mer. « Thanks to the rolling sea » nous plonge dans une ambiance « forbans et pirates » très réussie qui ne dépareillerait pas sur un « Running Wild » cher à nos potes heavy-métalleux, tandis que « Song of the shrimp » voit le King empoigner une gratte pour nous narrer les exploits d’une petite crevette ancêtre de Nemo dans une mignonne petite chansonnette.
Vous allez me dire qu’on s’éloigne considérablement des standards du Rock ?! Damned !… Je ne répondrai pas à cette accusation gratuite et fort peu amène de votre part, non, non, non !
Mais puisque vous n’aimez pas la mer, repartons donc sur terre avec « The walls have ears », un tango du meilleur effet où la voix d’Elvis s’envole vers les sommets, prétexte à une monstrueuse partie de drague dans le film.

Alors cette B.O. ? Je la trouve sympa, mais elle contient une palanquée de slows sans formes ni couleurs qui fileraient une indigestion à un orque épaulard affamé, en vrac « I don’t want to », « Because of love », « A boy like me », « Earth boy », bla bla bla… Tout le reste quoi ! Comment ? Mais comment le King of Rock’n’roll a-t-il pu accepter de chanter ces morceaux ? Je m’interroge toujours… Mais des torrents de larmes pourraient recouvrir les plages de Waikiki, cela se ferait en pure perte, le King ne fait plus vraiment du Rock’n’roll.

Cette B.O. est probablement la meilleure de celles produites en cette décennie des 60’s par l’équipe entourant Presley : le Colonel Parker compte les sous, Hal Wallis produit, Norman Taurog met en scène – un bien grand mot – et Elvis sourit du début à la fin du film au milieu des bimbos locales, une sacré recette… Nous sommes chanceux, car sur ce film, les compositeurs ont pondu quelques bonnes chansons. Finalement, même si cette B.O. recèle de grands souvenirs pour moi, il n’en demeure pas moins qu’elle mérite indéniablement le 3.5 arrondi au 4 – j’en vois qui maugréent au fond – que je vais lui mettre.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Double Trouble (1967)
B.O. réussie, miracle!




Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Girls Girls Girls
2. I Don’t Wanna Be Tied
3. Where Do You Come From
4. I Don’t Want To
5. We’ll Be Together
6. A Boy Like Me
7. Earth Boy
8. Return To Sender
9. Because Of Love
10. Thanks To The Rolling Sea
11. Song Of The Shrimp
12. The Walls Have Ears
13. We’re Coming In Loaded



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod