Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - Elvis For Everyone (1965)
Par ERWIN le 16 Janvier 2011          Consultée 2311 fois

Parmi les albums oubliés des années 60, ce trente deuxième effort du King est un numéro étrange. La pochette porte à l’interrogation: mais qu’est-ce donc ? Et que font donc les pochettes des classiques d’Elvis la haut ? La bonne nouvelle, c’est qu’il ne s’agit pas d’une BO ! Ouf ! Et oui, entre deux splendides productions cinématographiques digne d’un musée des horreurs, RCA a pris pour excuse le dixième anniversaire du natif de Tupelo sur le label pour sortir cet assemblage hors normes, ni une BO, ni un best of, ni même un classique album de studio. Non , vous avez entre les mains une compilation de titres méconnus.

Dans les éventuelles réussites notons la présence d’une reprise de Chuck Berry, et non des moindres puisqu’il s’agit de « Memphis Tennessee », qui convient finalement pas mal au King. On s’y éclate sans difficulté. La chanson fut d’ailleurs la dernière en date enregistrée, sauvés par le gong! Car le reste n’est pas à l’avenant, un exemple terrifiant est ce « For the millionth and the last time » qui touche les tréfonds de la médiocrité en tentant de plagier la recette de « It‘s now or never ».
Nous trouvons pêle - mêle des titres issus de BO comme « Summer kisses winter tears » au ton doucereux pas désagréable. Ou « In my way » sortie du navet « Wild in the country », là encore , pas une bouse, Elvis s‘en sort plutôt bien avec sa petite guitare folk. « Sound advice » sort de « Follow that dream » , ne casse pas des briques mais se laisse écouter, très dans la mouvance des compositions du King en ces mid sixties..
« Finders keepers losers weepers » sonne sympathique comme issue des sessions de « Elvis is back » quelques années auparavant.
« Tomorrow night », véritable ovni qui pour certains fait même office de trésor en barre, est une des dernières compositions de l’ére Sun à n’avoir pas vu le jour sous les sillons du 33 tours. On en oublie la chanson, finalement quelconque et sans grand relief.
En revanche, les aficionados se souviendront de « Santa lucia » tirée du film « Viva Las Vegas » un des rares d’Elvis à surnager, le souvenir du film, la mélodie de la chanson ainsi que la performance du king invite franchement au plaisir.
« I met her today » , slow classique, n’en est pas moins agréable.
Enfin le ton agressif et novateur de « When it rains, it really pours » achève de me persuader que ce skeud promis aux gémonies est finalement plus qualitatif que prévu. Ce dernier titre est pourtant de 1957 ! Une véritable bombe pour l’époque, très en avance sur son temps.

Cet album est donc un véritable bordel , dont on ne comprend guère le sens, si ce n’est que nos braves boss de RCA ont voulu se payer deux semaines aux Bahamas au milieu des bimbos locales aux frais d’Elvis.
Ca part dans tous les sens, mais quelques titres attireront votre attention, pour peu que vous soyez de bonne humeur… Comme moi maintenant.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Almost In Love (1970)
A découvrir impérativement




Elvis PRESLEY
Double Trouble (1967)
B.O. réussie, miracle!


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Your Cheatin Heart
2. Summer Kisses Winter Tears
3. Finder Keepers Losers Keepers
4. In My Way
5. Tomorrow Night
6. Memphis Tennessee
7. For The Millionth And The Last Time
8. Forget Me Never
9. Sound Advice
10. Santa Lucia
11. I Met Her Today
12. When It Rains, It Really Pours



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod