Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - Love Letters (1971)
Par ERWIN le 27 Août 2010          Consultée 2341 fois

Voila Le 44ème tome des aventures du King désormais fringué telle une meringue géante en permanence, ou un Pierrot lunaire les mauvais jours, c’est selon. Au passage, quelle pitié de n’avoir pas gardé le look de son retour en 1968… Tout de cuir vêtu, Elvis aurait eu une toute autre allure. Bref, notre sucrerie blanche et rose bonbon continue toutefois à sortir des albums de qualité. Celui-ci succède d’ailleurs au superbe Elvis country - on évoquera plus tard le cas des albums gospels du King -. Alors si l’on excepte le titre éponyme déjà gravé sur les microsillons avec la sortie du Gold records 4 (mais dont la qualité est toujours la même : un slow parfait), les titres de l’album proviennent des sessions marathoniennes de juin 1970, où Elvis enregistra 35 titres, et dont les plus chouettes furent utilisés pour les albums That’s the Way It Is » et Elvis country. Le contenu de l’opus risque donc fort de s’avérer moins attractif que celui de ses glorieux aînés, c’est du moins ce que l’on croit.

On ne reviendra pas sur le sublime "Love Letters" mais le choix de refourguer du materiel d’occase n’aurait pu être plus judicieux, c’est toujours le même plaisir d’entendre ce classique. Elvis insista beaucoup à l’époque pour le reprendre, et cette nouvelle version tient vraiment la route.

Avec « Got my mojo working » on repart sur des sentiers plus conformes au statut d’Elvis, car cette reprise d’un standard du rythm’n’blues des années quarante est un excellent tube. En fait, une jam lors d’une session impromptue – Elvis en était fana – lui donna envie de retranscrire les paroles du « Hands off » de Frankie Castro sur un rythme franchement rock. L’adjonction des éléments orchestraux ne sera pas une totale débandade pour une fois. Les cuivres tiennent bien la place, et le charisme d’Elvis fait tout le reste, pour un titre qu’il prendra l’habitude de reprendre souvent sur scène. Un succès dans les charts !
On continue dans le rock chaud et vibrant avec « Cindy Cindy », pour laquelle Elvis retrouve certaines des intonations du début de sa carrière. C’est donc un super titre qui fait la part belle aux gimmicks rock’n’roll. Nous allons nous arrêter ici pour l’aspect rock, mais les deux titres sont bons, ce n’est déjà pas si mal...

« Heart of Rome « est un des autres trois singles de l’album. Le chant original et les « lalalalala » de la chanson la rendent attirante même si Elvis s’y pose plus en concurrent de Tom Jones qu’autre chose. Mais le résultat est à la hauteur. C’est d’ailleurs aussi le cas avec « This is our chance ». C’est mignonnet, ça croone dur, typique seventies.
Avec « Only believe », on regagne les terrains religieux du gospel, le titre sortira aussi en single, un des plus faible d’Elvis à ce jour puisqu’il atteindra péniblement la 53eme place du billboard.
Pour les morceaux les plus obscurs, nous avons tout de même droit à une certaine qualité : « If I were you » promène sa tranquille nonchalance avec une certaine réussite. « I’ll never know » est un slow de superbe facture. La voix d’Elvis, toujours céleste, lui donne une profondeur hallucinante, une chanson à découvrir. L’harmonica et le ton country de « It ain’t no big thing » sont de très bon aloi. Enfin « Life » complète la liste des slows du skeud, avec plus de réussite que de maladresse, même si on regrettera la débauche de chœurs féminins derrière le King.

On constate finalement avec plaisir que malgré un statut peu flatteur, ce Love Letters tient remarquablement la route face aux autres opus des seventies du King. Peu de temps faibles à déplorer, et quelques bonnes surprises parmi lesquelles je retiendrai « Got my mojo working », « Cindy Cindy » ou « I’ll never know ». Surprenant !

A lire aussi en POP par ERWIN :


STING
Brand New Day (1999)
Toujours au sommet




Véronique SANSON
Dignes Dingues Donc... (2016)
Le bonheur...? Quoi d'autre ?


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Love Letters
2. When I’m Over You
3. If I Were You
4. Got My Mojo Working
5. Heart Of Rome
6. Only Believe
7. This Is Our Dance
8. Cindy Cindy
9. I’ll Never Know
10. It Aint No Big Thing
11. Life



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod