Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - From Elvis Presley Boulevard, Memphis Tennessee (1976)
Par ERWIN le 22 Septembre 2010          Consultée 2547 fois

J’ai perdu le décompte des œuvres de notre Elvis, j’ai honte mais il faut bien avancer. Que voulez-vous ! Tellement de best-of, de rééditions et autres joyeusetés en tout genre sortent en permanence des chapeaux de magiciens des boss de RCA et consorts… Tant et si bien qu’Elvis lui-même perd le contrôle de sa discographie. Ce « énième » skeud, -58ème ? 59me?- est du coup enregistré à Graceland, sur les terres même du King, le dernier endroit où il se sent encore en sécurité, retiré loin des médias, de ses groupies et d’une meute toujours plus jusqu’au-boutiste de fans acharnés. C’est un « Live » ! Sous entendu : enregistré dans les conditions du live.

« Hurt » débute l’album avec une éblouissante performance vocale du King. Peu connu mais franchement phénoménale. « Never Again » n’est pas du même niveau, mais tout de même du même tonneau. Bien que plutôt sirupeuse, il faut encore une fois (je me répète j’en ai conscience) reconnaître les incroyables capacités vocales d’Elvis. L’ensemble sonne finalement variétoche, mais de bonne qualité. « Danny Boy » est belle, l’ambiance rappelle les « vieilles » années 50. On pourra lui reprocher un chant un poil plaintif. « Solitaire » est mollassonne mais le refrain vous arrachera des soupirs d’admiration.

Vous aurez compris que nous sommes en plein rejet des premières amours du king et que le Rock ne sera pas le principal sujet du LP : on se dirige tout droit vers le terrain de prédilection d’Elvis en ces seventies assez mystiques : le Gospel ! « Blue Eyes Crying in the Rain » entame la charge des hostilités « soulycountrygospelisante », à grand renfort d’ambiances liturgiques, les vocalises prennent le pas et emportent la bataille. On est très loin du rock, mais n’est-ce pas en définitive une manière pour Elvis d’accepter le temps qui passe en se concentrant sur le milieu musical qu’il préfère ? « The Last Farewell » ne laissera pas le moindre souvenir dans votre cortex de grand aficionado du King. « Bitter They Are Harder They Fall » est sympathique comme il se doit, mais l’aspect gospel est prégnant tant et si bien qu’il vous donnera envie de vous réincarner l’espace d’un instant en Blackeux Norvegien -une race de Panda- et d’aller brûler quelques églises en bois… Si vous en abusez… On continue dans le trip "Jesus Christ loves you" avec « Love Coming Down », mais c’est franchement anecdotique.

Le rythme augmente un poil avec « For the Heart », un petit tempo Bluesy va vous sortir d’une torpeur pas désagréable mais diablement peu rock’n'roll. L’essai est concluant, mais il s’agit du seul et unique morceau un brin remuant… C’est peu ! L’album s’achève sur « I’ll Never Fall in Love Again », un slow de bonne facture, assez émotionnel. Une petite guitare twangy s’y signale avec un brin de nostalgie. Le refrain est encore exceptionnel de puissance. Quelle voix !

Le manque de chansons rock m’oblige à une certaine sévérité malgré plusieurs titres qui sortent du lot et une hallucinante performance vocale du King. Il reste que tout ceci n’est plus du Rock et que nous approchons du dénouement à grands pas. Recueillons-nous mes frères. Seules quelques tristounettes rondelles nous séparent désormais d’une fin qui ne sera ni glorieuse, ni tranquille, ni même salutaire. La grande faucheuse s’apprête à survoler les rives de la grande cité du Tennessee.

A lire aussi en POP par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Fool (1973)
Toujours le meilleur




The BEATLES
Beatles For Sale (1964)
Fatigués mais heureux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Hurt
2. Never Again
3. Blue Eyes Crying In The Rain
4. Danny Boy
5. The Last Farewell
6. For The Heart
7. Bitter They Are, Harder They Fall
8. Solitaire
9. Love Coming Down
10. I’ll Never Fall In Love Again



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod