Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  B.O FILM

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - Paradise Hawaian Style (1966)
Par ERWIN le 10 Mars 2011          Consultée 1916 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Attention, modèle du genre ! Mais profitez-en bien, car voilà une des dernière kros dans laquelle je tourne en ridicule les talents de kingounet. Voila l’épicentre de sa période la plus extrême, mais que cette réflexion n’attire pas pour autant les fans de Tekcore ou de Black Metal par ici, car le seul extrême que vous trouverez là n’a qu’un lien ténu avec le seul ridicule. Je n’évoquerai pas, pour les quelques oreilles chastes du coin, les tréfonds abyssaux dans lesquels se situent la valeur de ce « Film ». Alors puisqu’il s’agit de musique, évoquons donc un minimum la bande originale et lançons le saphir sur ce microsillon un brin défraîchi.

Donc prenez « Blue Hawai » quelques années plus tôt, repêchez les titres traditionnels du répertoire folklorique, adaptez-les aux goûts du jour, et vous obtiendrez ces chef-d’oeuvres improbables que sont « Drums of the Island » pour laquelle Elvis prend place sur un bateau en chef d'une kitscherie intolérable, « Queenie Vahine Papaye » ou plus dramatique tu meurs. Et « Paradise Hawaian Style » est dans le même ordre d’idée, totalement ratée.

Un petit rappel pour ceux qui ont du mal à suivre : voilà maintenant plusieurs années qu’Elvis -rebaptisé Kingounet pour l’occase, enchaîne les navets cinématographiques sans sourciller outre mesure, l’esprit tout embrumé par les ordres sans appels du colonel Parker. Mais lorsqu’il doit se présenter au radio recorder de Los Angeles pour enregistrer les titres du film, une année s’est écoulée le plus souvent, et l’ordre du jour est donc incompréhensible pour le roi du rock, dont la vie est un maelström sans fond de débauches diverses et variées. Alors Elvis saborde consciencieusement ces sessions, comme quasiment à chaque fois en ces années 65-66. On le sent particulièrement sur « A Dog’s Life », titre sympathique, rigolo même si on est bon public. On le sent encore sur « Sands Castle ». Toutefois, le sommet, enfin le sommet, le fond plutôt, est atteint avec « Scratch My Back » lors d’un duo avec la volcanique brunette qui lui sert de faire valoir, il faut dire que « gratte mon dos » ne peut être qu’un prétexte à une chanson décapante et corrosive… Mouais. Avant de balancer ce skeud par la fenêtre, je tiens à signaler qu’un titre est sauvé des eaux : « Datin » aurait pu être une chanson réussie, si elle n’avait pas été un duo avec la petite fille héroïne du film.

Donc, on peut en rire, après tout, il ne s’agit que d’un film, un de plus, certes, mais restons magnanimes. Ce Paradise Hawaian Style est donc un navet retentissant doublé d’une BO de merde… Au moins, vous savez ce qui vous reste à faire : évitez le comme la peste !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Stevie NICKS
In Your Dreams (2011)
Rêver...




John LENNON
Walls And Bridges (1974)
Le retour de John


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Paradise Hawaian Style
2. Queenie Vahine Papaye
3. Scratch My Back
4. Drums Of The Islands
5. Datin
6. A Dog’s Life
7. House Of Sand
8. Stop Where You Are
9. This Is My Heaven
10. Sand Castles



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod