Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Membre : Marcus Miller
- Style + Membre : Space Art
 

 Site Officiel (480)
 Guide Jean-michel Jarre (516)

Jean-michel JARRE - La Cage / Erosmachine (1971)
Par WALTERSMOKE le 21 Août 2012          Consultée 2016 fois

Les travaux de jeunesse sont sans nul doute parmi les plus particuliers de notre vie : en effet, en plus d'être de nos premières expériences, ils nous permettent de voir sa progression personnelle quelques années plus tard. La plupart du temps, l'évolution est considérablement importante, et Jean-Michel JARRE ne fait pas exception à la règle. Cependant, il semblait en avoir honte puisque dans la plupart des discographies officielles, on ne voyait que rarement Deserted Palace et Les Granges Brûlées, et encore moins La Cage. Parlons-en, d'ailleurs, de La Cage : c'est l'une des premières oeuvres composées par Jarre, à l'époque où il était un élève parmi tant d'autres de Pierre Schaeffer, grand nom de la musique concrète et fondateur du GRM (Groupe de Recherches Musicales). Composé en 1969, il devra néanmoins attendre 1971 pour que Pathé-Marconi accepte de distribuer le morceau, mais les ventes ne seront pas au rendez-vous (hahaha). Avec 117 exemplaires écoulés, ça va être dur de devenir riche et célèbre, surtout quand le morceau en question n'est pas franchement écoutable.

En effet, écouter "La Cage" ne relève certes pas du supplice, mais on ne peut raisonnablement l'aimer du point de vue musical. Il s'agit clairement d'une expérience musicale, composée avec une séquence au synthé assez brute et monotone accompagnée de percussions métalliques anxiogènes et d'effets sonores éprouvants (on est encore loin d'Oxygène). Et si aujourd'hui, on sait que Jarre a du talent, ce dernier est presque invisible ici. Le comble arrive avec une comparaison avec les travaux des contemporains de Jarre : Gershwin Kingsley, les Silver Apples, Walter/Wendy Carlos... ceux-là sont déjà à deux, trois longueurs devant le Français.

Mais La Cage a aussi une face B, "Erosmachine", qui par contre est bien plus intéressant à écouter. Pour commencer, les jarrophiles reconnaîtront immédiatement la « séquence » de percussions qu'on retrouvera avec grand plaisir sur Chronologie 2. Et puis le morceau en lui-même est fortement intéressant, même si son potentiel commercial est à six pieds sous terre. Par contre, pour faire un morceau étrangement sensuel, JARRE repassera, car les gémissements sont mal mixés – le vinyle qui date y est peut-être pour quelque chose – et du coup, l'impression de gâchis se fait bien ressentir.

Le jugement est dur, mais il faut savoir relativiser : l'électroacoustique des années 60 n'est pas facile d'accès, et puis JARRE n'a que 21 ans quand il compose ces deux morceaux. En revanche, il serait totalement déplacé de mettre ça sur le compte du contexte de l'époque. Bref, il s'agit clairement d'un mauvais départ, à corriger d'urgence pour ne pas devenir un oublié de la musique électronique.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Les Concerts En Chine (1981)
Jarre en chine : Historique




Jean-michel JARRE
Essentials And Rarities (2011)
Une compile qui vaut le coup


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Jean-michel Jarre (tout)


1. La Cage
2. Erosmachine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod