Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt

The BEACH BOYS - Surfer Girl (1963)
Par ERWIN le 8 Décembre 2012          Consultée 1853 fois

Les mecs de la plage continuent leur délire sur le surf avec leur troisième opus, sobrement intitulé « Surfer girl ». Si les filles se mettent à surfer dans l’Amérique des Kennedy, on est bien barrés tiens…Pourquoi pas un président noir tant qu’on y est ? Hélas, Barack n’a encore que deux ans, c’est ce « brave » ruffian texan de Johnson qui va bientôt prendre le pouvoir après qu’on ait vu l’intrépide Jackie Kennedy jouer les filles de l’air, à 4 pattes sur le coffre arrière de la voiture où s’est joué le tragique destin de son tombeur de mari… Du coup, nous voilà posés avec une situation politique bien scabreuse ? Vous pouvez vous détendre les gars, on se cure le nez, on se gratte les couilles; les filles sont de sortie et c’est FP day today !

On embraye donc cette troisième oeuvre de jeunesse avec l’indécrottable slow « Surfer girl ». Mignonne chansonnette qui n’aurait jamais du connaître la postérité, elle apparaît aujourd’hui tellement kitsch que c’en est révoltant. Mais à l’époque, ça passe, Marylin et Jackie se battent pour Jack, Brian peut bien faire le tombeur de ces dames avec sa voix de fausset, c’est donc ce qui arrive. On remarquera la sympathique « catch a wave » et ses harmonies vocales de bon aloi, proche des mouvements doowop mais assorties d’un petit orgue lui donnant une claire identité poppy. Dans les autres « titres de gloire » de ce skeud, nous avons un autre slowv -décidément- ou Brian assume le chant, il s’agit de « In my room » un brin mollasson il faut l’avouer. Cela dit Brian se tape aussi tout le taf de production, nous allons donc excuser cet accès de mièvrerie. Enfin, nous retrouvons Mike au chant sur la rock’n’roll « Little deuce coupe », standard qui a aujourd’hui pas mal vieilli.

Encore un slow avec ce « Surfer moon » sirupeux comme jamais, et des harmonies qui tiennent plus de l’excès de Coke que de la technique musicale. On continue dans le dramatique avec la grotesque « Summer dream », une vraie berceuse de carnaval… « South bay surfer » est en revanche très réussie. Puis le refrain détonnant de « Hawai » vous interpellera forcément. Dans quel sens ? A vous de voir … On retrouve Dennis au chant sur la ridicule « Surfer’s rule ». Enfin, « Our car claub » est sauvé de l’anonymat grâce à une orchestration moderne et originale.

Il nous reste deux instrumentaux - dieu merci les BB se rendent compte qu’ils ne sont pas de grands techniciens - : « The rocking surfer » est à oublier bien vite et « Boogie Woodie » armé d’un piano et d’un orgue, sonne un brin confus, on ne comprend guère ce qu’il fait là, ni ce qu’il tend à prouver. Il nous manque tout de même un grand morceau pour faire de ce troisième opus un incontournable, on est donc un poil moins bien que pour « Surfin USA », dont acte. Musique trop facile, et manquant un peu de couilles …

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Eddie COCHRAN
The Eddie Cochran Memorial Album (1960)
Classique des fifties




STRAY CATS
Stray Cats (runaway Boys) (1981)
Une heure de bonheur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Surfer Girl
2. Catch A Wave
3. The Surfer Moon
4. South Bay Surfer
5. The Rocking Surfer
6. Little Deuce Coupe
7. In My Room
8. Hawai
9. Surfer’ S Rule
10. Our Car Club
11. Your Summer Dream
12. Boogie Woodie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod