Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
  British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
  Live Vengeance [2006]
1984 Defenders Of The Fait...
  Defenders Of The Faith 3...
1986 Turbo
  Turbo 30 [2017]
1987 Priest...live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1993 Metal Works '73-'93
1997 Jugulator
1998 Live Meltdown
2001 Demolition
2002 Tribute To The Priest
  Live In London
2003 Electric Eye
  Live In London
2005 Angel Of Retribution
  Rising In The East
2007 Concert Classics
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil - Live
2010 The Metal Forge : A Trib...
  British Steel 30
2011 Single Cuts
  The Chosen Few
2013 Epitaph World Tour
  Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
2016 Battle Cry
2018 Firepower
 

- Style : Black Sabbath, Scorpions, Kiss, Running Wild
- Membre : Toto, Tony Iommi , Hiromi, 801
 

 Site Officiel (462)

JUDAS PRIEST - Turbo (1986)
Par RED ONE le 26 Janvier 2014          Consultée 1916 fois

Ouille ! Turbo, ou l'album qui pose réellement problème parmi les opus de JUDAS PRIEST sortis dans les années 1980...

Sur le très bon Defenders Of The Faith (1984), on pouvait admirer un JUDAS PRIEST au sommet de sa gloire, qui continuait à progresser vers une musique toujours plus puissante et épique tout en prenant en compte des évolutions technologiques apparues à cette époque. La production de Tom Allom se voulait de plus en plus massive et le succès commercial incroyable de ses albums rendait JUDAS totalement intouchable. C'est alors que naquit le projet d'un double album conceptuel, baptisé "Twin Turbos". La première partie de cet album comporterait des titres heavy, épiques et accrocheurs, et la seconde des titres plus pop et des ballades.

Mais Columbia n'étant pas très chaude pour prendre des risques en sortant un double album, le projet Twin Turbos, trop ambitieux, ne se concrétisera pas. Cependant le groupe avait déjà enregistré une quantité assez impressionnante de chansons pour ce projet durant l'année 1985, et de nombreux inédits resteront donc longtemps dans les cartons. Certaines idées seront conservées et retravaillées pour l'album suivant, Ram It Down (1988), mais il faudra attendre 2001 pour découvrir les autres titres non-retenus, qui furent alors publiés en temps que bonus sur les éditions remastérisées des anciens albums du groupe. Non sans une certaine incohérence chronologique d'ailleurs, puisqu'on trouvera par exemple des extraits inédits des sessions Twin Turbos sur les rééditions de British Steel (1980) et de Screaming For Vengeance (1982).

Et nous voici donc en 1986 avec ce qu'il reste du projet initial, c'est à dire Turbo tout court : un album simple et beaucoup moins long que prévu, mais qui ne manquera pas de diviser fortement la critique, et ce même encore aujourd'hui. Car au milieu des années 1980, ce qui marche à fond, ce sont les groupes de hard FM et leurs tubes pour midinettes peroxydées. JUDAS PRIEST, comme certains de ses illustres compatriotes (BLACK SABBATH, SAXON...), va alors s'engouffrer dans la brèche et faire de Turbo un album ouvertement "mainstream", aux sonorités radio encore plus prononcées que par le passé et surfant sur ce qui est à la mode. Ce changement de cap musical s'accompagnera par ailleurs de petites retouches esthétiques : les membres du groupe arboreront désormais fièrement des coiffures plus kitsch que jamais et Rob Halford adoptera même la célèbre coupe mulet... Amis du bon goût made in 80's, bonjour !
Concernant la pochette, il n'y cependant a rien à dire : Doug Johnson, pour sa dernière création réalisée pour le groupe anglais, nous livre ainsi une magnifique main féminine très design appuyant nerveusement sur un levier de vitesse. Si vous n'y voyez pas un symbole phallique évident, c'est que vous avez de sérieux problèmes oculaires.

Une écoute assez distraite de l'album suffit cependant à comprendre rapidement ce qui peut poser problème. Car la production de Turbo, bien que toujours massive, tranche quand même beaucoup avec celle des deux efforts précédents et se veut beaucoup plus consensuelle. Certains titres ne manqueront d'ailleurs pas de faire tiquer immédiatement l'amateur du JUDAS PRIEST viril d'autrefois : "Parental Guidance", avec ses paroles certes un peu provocantes (il s'agit d'une réponse à la polémique ayant eu lieu aux USA autour de la chanson "Eat Me Alive"), détonne ainsi par ses aspects rock FM très pop et plutôt niais. "Rock You All Around The World" et "Reckless", bien que pas trop mauvais dans l'ensemble, sont également des titres assez mous du genou, il faut bien le dire.

Pourtant, l'album reste quand même très heavy, nos deux guitaristes assassinent toujours avec leurs riffs de tueurs, Rob Halford est toujours fidèle à lui-même et de nombreux titres sont de purs moments de bonheur heavy metal comme seul un groupe tel que JUDAS PRIEST sait nous les offrir. Ainsi "Out In The Cold", titre épique très émouvant, est assurément un grand moment. Et que dire également du single le plus connu de cet album, "Turbo Lover", chanson certes un peu niaise dans ses paroles, mais qui ne manquera pas de faire jubiler les amateurs de metal pour bikers. "Wild Nights, Hot And Crazy Days" ressemble un peu à du KISS, mais ça marche, le morceau envoie du lourd et l'on se prend bien vite à fredonner le refrain. Idem pour la très synthétique "Private Property", un titre de hard FM frais et dansant...
Les guitares-synthétiseurs, certes un peu trop présentes sur la totalité de l'album, sont quand même vraiment bien utilisées (c'est notamment le cas sur "Locked In" et "Hot For Love", autres petites perles jouissives), et le rendu final colle parfaitement avec l'esprit décomplexé et sexy de cet album. Certains détestent, moi je vous avoue que ça me plait pas mal...

Même si globalement, cet album sent un peu l'opportunisme dans sa production, on devine que le groupe a voulu bien faire, en choisissant d'expérimenter tout en se faisant plaisir, et l'album s'écoute ainsi sans réelle prise de tête. Un bon disque donc, au son typiquement années 1980, qui fait passer un bon moment. Certes, les sonorités synthétiques de Turbo ont plutôt mal vieilli de nos jours, mais ça rend la chose un peu vintage et ça contribue vraiment au charme de l'opus.
Turbo, bien qu'on ne puisse le compter pas parmi les albums les plus réussis de JUDAS PRIEST, n'est donc pas du tout à négliger. Car il révèle en effet la face la plus "pop" du Priest, un aspect que l'on aurait vraiment tort de ne pas prendre en compte pour comprendre en quoi JUDAS PRIEST est un groupe qui peut plaire au plus grand nombre, et pas simplement à un public restreint d'amateurs de speed metal.

Bien que l'album ait dérouté nombre d'anciens fans du Priest lors de sa sortie, Turbo fût un nouveau succès commercial pour les Anglais et la tournée qui s'ensuivit fit un carton plein. L'occasion d'ailleurs pour JUDAS PRIEST d'enregistrer un nouveau live en 1987, le mésestimé Priest...Live !

Turbo, ou l'album le plus ouvertement "mainstream" de JUDAS PRIEST. Déroutant certes, mais pas inintéressant du tout.

Titres inoubliables : "Turbo Lover", "Out In The Cold", "Hot For Love", "Private Property", "Locked In"...

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


VENOM
Fallen Angels (2011)
En 2011, Venom arrive encore à surprendre ...




BLACK SABBATH
The Eternal Idol (1987)
Un disque très bon malgré une genèse chaotique.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare)
- K. K. Downing (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Dave Holland (batterie)


1. Turbo Lover
2. Locked In
3. Private Property
4. Parental Guidance
5. Rock You All Around The World
6. Out In The Cold
7. Wild Nights, Hot And Crazy Days
8. Hot For Love
9. Reckless



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod