Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
  British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
  Live Vengeance [2006]
1984 Defenders Of The Fait...
  Defenders Of The Faith 3...
1986 Turbo
  Turbo 30 [2017]
1987 Priest...live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1993 Metal Works '73-'93
1997 Jugulator
1998 Live Meltdown
2001 Demolition
2002 Tribute To The Priest
  Live In London
2003 Electric Eye
  Live In London
2005 Angel Of Retribution
  Rising In The East
2007 Concert Classics
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil - Live
2010 The Metal Forge : A Trib...
  British Steel 30
2011 Single Cuts
  The Chosen Few
2013 Epitaph World Tour
  Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
2016 Battle Cry
2018 Firepower
 

- Style : Black Sabbath, Scorpions, Kiss, Running Wild
- Membre : Toto, Tony Iommi , Hiromi, 801
 

 Site Officiel (449)

JUDAS PRIEST - Epitaph (2013)
Par RED ONE le 16 Juin 2014          Consultée 1801 fois

En 2010, alors que les fans de JUDAS PRIEST guettent toujours l'arrivée d'un successeur studio à Nostradamus (2008), album ayant quand même frustré pas mal de monde, les métallurgistes de Birmingham nous annoncent en lieu et place... une tournée "d'adieux". Officiellement, le bilan de près de 40 années de carrière à l'occasion d'une ultime grande tournée mondiale et ce sans pour autant remettre en question la sortie d'un futur nouvel album...

Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu. K.K. Downing, l'un des deux membres fondateurs du groupe présent depuis les origines (avec Ian Hill) annonce en effet son départ fracassant du groupe début 2011, alors que la promotion de la tournée est déjà bien entamée. Le départ de Downing, officiellement dû à des divergences quand à la gestion du groupe et à l'ambiance interne, surprit tout le monde : le duo Tipton/Downing avait en effet de tous temps donné l'image d'un gage de solidité et de cohérence dans la carrière du Priest, notamment durant la période où Rob Halford était absent. Richie Faulkner, guitariste de 31 ans né l'année de la sortie de British Steel (1980), est cependant bien vite recruté pour le remplacer.
Ce qui devait donc être la dernière "grande tournée" de JUDAS PRIEST sera donc au final la première d'un tout nouveau line-up, laissant entrevoir une fin de carrière plus surprenante que prévue. Car évidemment, cette tournée ne sera pas une véritable tournée d'adieux, comme nous le verrons par la suite...
La tournée Epitaph fera le tour du monde (le rédacteur de cette chronique a d'ailleurs eu le plaisir d'assister au passage du groupe au Zénith de Paris en juin 2011) et s'achèvera logiquement à la maison, c'est à dire en Grande Bretagne, à l'occasion d'un ultime show filmé le 26 mai 2012 à Londres, retranscrit sur ce DVD.

C'est ainsi dans un Hammersmith Odeon (désormais baptisé Apollo) archi-complet que nous retrouvons nos Prêtres de Judas favoris, qui vont nous servir leur grand barnum habituel. Au programme donc, comme toujours : arrivée de Halford sur scène en moto, croix-tridents géantes qui sortent du décor dans un déluge de fumée et de feu, lasers, projections, du cuir et des clous en pagaille, et bien sûr du heavy metal comme s'il en pleuvait.
Cette tournée se veut rétrospective, on ne sera donc pas surpris de retrouver des titres couvrant l'intégralité de la discographie du groupe. On sera par ailleurs plutôt content de retrouver des extraits d'albums souvent mésestimés, tels que Stained Class ("Beyond The Realms Of Death"), Point Of Entry ("Heading Out The Highway"), Turbo ("Turbo Lover") ou bien encore Ram It Down ("Blood Red Skies"), ainsi qu'un titre très peu joué en live, "Starbreaker", extrait de Sin After Sin.
Dans le même ordre d'idées, il est fort enthousiasmant que le groupe ait ENFIN exhumé un extrait de Rocka Rolla, le premier album de 1974, afin de commémorer ses débuts. Rocka Rolla, album pour lequel le groupe afficha souvent son désamour en raison d'une genèse assez compliquée, se voit donc enfin remis au goût du jour. Nous aurons ici droit à un "Never Satisfied" de toute beauté, que le groupe ne manquera pas de rendre bien plus heavy que sa version originale sorti au milieu des années 1970 ! Un grand moment, indéniablement.

Pour ce qui est du reste, guère de surprises, JUDAS PRIEST nous déballe sa collections de tubes habituelle, extraite de ses plus grands albums : les meilleurs chansons de British Steel ("Rapid Fire", "Metal Gods", "Breaking The Law"...), Screaming For Vengeance ("Electric Eye", "You've Got Another Thing Coming"), Killing Machine ("The Green Manalishi", "Hell Bent For Leather") et autres Painkiller ("Night Crawler", "Painkiller")... Sans oublier bien sûr un titre d'Angel Of Retribution ("Judas Rising") et un autre extrait de Nostradamus ("Prophecy"), bref vous avez compris que c'est un best of intégral et quasiment sans oubli.
Enfin presque... Car évidemment, on aurait pu exiger de JUDAS PRIEST qu'ils n'oublient pas la période Tim Owens et que Rob Halford se force un peu pour en chanter un ou deux titres, par respect. Que nenni. Tant pis, de toute façon en ce qui me concerne j'ai déjà dit ce que je pensais de cette situation dans ma chronique du coffret The Complete Albums Collection, donc n'en rajoutons pas inutilement. C'est acté, Rob Halford ne chantera jamais du Tim Owens.

Rob Halford, en grand homme de scène charismatique, change parfois de casquette au cours du show et se fait quasiment conférencier, n'hésitant pas à commenter les pochettes des albums qui sont projetées sur l'écran de la scène afin de présenter les chansons.
Le jeune Richie Faulkner, remplaçant de K.K. Downing, est assurément l'un des points forts de ce live vidéo : hargneux, énergique, il semble tirer le groupe vers le haut tout au long du show, au point que parfois Glenn Tipton semble bien à la peine physiquement pour suivre son poulain.
Du reste, le son est colossal, l'image est parfois un peu saturée mais globalement très satisfaisante et on en prends plein la vue pendant plus de deux heures.

Epitaph (le DVD), c'est donc une synthèse finale très réussie de cette tournée mémorable effectuée par JUDAS PRIEST entre 2011 et 2012. Une tournée durant laquelle on aurait certes aimé que le groupe joue plus de titres rares, mais qui en définitive résume parfaitement la brillante carrière des Britanniques. Une tournée censée initialement être la "dernière" du groupe, mais qui ne sera finalement que la "dernière des grandes", une petite tournée ayant fort logiquement été annoncée en 2014 afin de promouvoir Redeemer Of Souls.

Epitaph est un live vidéo qui aurait également mérité de sortir également en version audio simple, mais devant un tel déluge d'images épiques, on saura aisément se contenter de cette version DVD fort recommandable pour tout amateur de heavy metal.

Note finale : 3,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


JUDAS PRIEST
Defenders Of The Faith (1984)
Judas défend avec ferveur sa place au firmament !

(+ 1 kro-express)



MOTÖRHEAD
Overkill (1979)
Snaggletooth explose à la face du monde


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare)
- Richie Faulkner (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Scott Travis (batterie)


1. Battle Hymn
2. Rapid Fire
3. Metal Gods
4. Heading Out To The Highway
5. Judas Rising
6. Starbreaker
7. Victim Of Changes
8. Never Satisfied
9. Diamonds And Rust
10. Prophecy
11. Night Crawler
12. Turbo Lover
13. Beyond The Realms Of Death
14. The Sentinel
15. Blood Red Skies
16. The Green Manalishi (with The Two-pronged Crown)
17. Breaking The Law
18. Painkiller
19. The Hellion
20. Electric Eye
21. Hell Bent For Leather
22. You've Got Another Thing Coming
23. Living After Midnight



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod