Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Michael Schenker , Rainbow, Shane Gaalaas , Asia Featuring John Payne, Deep Purple, Hiromi, Eloy, Phantom V, Rock Wolves, Paul Raymond Project , Ozzy Osbourne , Kottak, Wolfpakk, House Of Leaf, Mad Max
- Style + Membre : Scorpions, Ufo, House Of X, Black Sabbath, Herman Rarebell , Joe Lynn Turner
 

 Michael Schenker Himself (490)

MSG - In The Midst Of Beauty (2008)
Par GEGERS le 27 Juillet 2014          Consultée 1191 fois

C’est bien connu, la musique est un catalyseur d’émotions, et est également le reflet de la personnalité et de l’âme. Ceci est particulièrement vrai pour le torturé et instable Michael Schenker. Dépression, alcoolisme, impossibilité de se produire sur scène de façon convaincante, les années 2000 ont été assez troubles pour celui que l’on surnomme l’Ange blond. Et cette instabilité s’est répercutée sur ses productions musicales. Si Arachnophobiac, sorti en 2003, parvenait à faire illusion grâce à quelques morceaux vraiment inspirés et des soli bien sentis et dignes de la légende, Tales of rock’n’roll, l’album commémoratif des 25 ans de carrière du MSG, sorti en 2006, ne brillait quant à lui que par la présence de tous les chanteurs ayant participé à l’histoire du groupe. Les compos, tout comme les soli, étaient laborieuses, fades, lourdes comme un cassoulet en promotion. Reste que ce coup d'oeil dans le rétroviseur a donné une idée au Mad Axeman : rassembler de nouveau le line-up originel du MSG, et enregistrer un nouvel album !

C'est, à l'exception du bassiste Mo Foster, remplacé par l'excellent Neil Murray (Whitesnake), l'ensemble du line-up présent sur le premier album de 1980 que l'on retrouve ici : Don Airey (Deep Purple) aux claviers, Simon Philips (Toto) à la batterie, mais surtout Gary Barden (le premier et pour beaucoup meilleur chanteur du MSG) au micro. Un line-up prestigieux pour un album qui est tout simplement ce que Michael Schenker a fait de mieux depuis le superbe Save Yourself (1989).

La triptyque qui débute l’album est l’exemple parfait de cette inspiration retrouvée. Après un "City lights" plutôt FM, le ton se durcit avec "Competition", vrai tube hard rock au riff assez joyeux et au solo phénoménal de feeling, morceau sur lequel Gary Barden montre, s’il en était nécessaire, que sa voix est toujours magnifique. Néanmoins, c’est le speedé "I want you", qui met véritablement les pendules à l’heure, ce morceau étant tout simplement ce que Schenker a composé de mieux depuis alors pas loin de dix ans ! Riff hargneux, claviers très présents, refrain imparable, Michael nous livre à travers ce morceau LA preuve qu’il est bien de retour. Et le reste de l’album est également très bon. Citons notamment "End of the line", un morceau de pur rock’n’roll, "The cross of crosses", véritablement le second tube de l’album, ou encore "I am the one" et son superbe refrain.

Comme si Michael Schenker avait changé du tout au tout en quelques années, on ne trouve ici aucune réminiscence du MSG plus moderne, mais également moins convaincant, des années 90-2000. Tout ici sonne très 80’s, même la production. Mis à part lors de quelques breaks ou passages instrumentaux pouvant rappeler l’album Be Aware of Scorpions ("City lights", les bruits d’enfants sur "Summerdays" rappelant le morceau "Eyes of a child"), nous avons véritablement ici l’impression de retourner plus de 20 ans en arrière. Et puis les inspirations de l’Ange blond transparaissent ici parfaitement : Deep Purple, avec "Summerdays", power ballad dont les "Ouh Ouh" rappellent "Child in time", ou encore "Come Closer", dont les couplets rappellent les albums des années 80 du premier groupe de Michael Schenker, Scorpions. Que ce soit sur "Night to remember", dont le riff est un mélange entre celui de "Smoke on the Water" et "Loving you sunday morning" ou sur "Wings of emotion" qui rappelle "The zoo", jamais la facette "Scorpions" de Michael Schenker n’aura été si présente sur un album du MSG.

Éliminons les légères approximations de la production (parfois un peu étouffée), pour assumer notre plaisir. Tous ceux qui avaient été déçus par les dernières réalisations de MSG peuvent être rassurés : In the Midst of Beauty est, en 2008, l’album qui signe le grand retour de Michael Schenker, et tout simplement l’un des meilleurs albums de sa pourtant très féconde discographie. Voici de quoi donner le sourire à tous les amateurs de hard rock traditionnel et surtout aux amoureux du toucher unique de l’Ange blond, qui nous prouve ici que la musique est finalement bien plus qu'un simple reflet de l’âme du musicien. Elle est tout simplement son âme.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MAD MAX
Night Of White Rock (2006)
A la droite de dieu




UFO
Lights Out In Tokyo (1992)
Avant que l'aube...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Schenker (guitare)
- Gary Barden (chant)
- Don Airey (claviers)
- Neil Murray (basse)
- Simon Phillips (batterie)


1. City Lights
2. Competition
3. I Want You
4. End Of The Line
5. Summerdays
6. Night To Remember
7. Wings Of Emotion
8. Come Closer
9. Cross Of Crosses
10. Nana
11. The One
12. This Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod