Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Michael Schenker , Rainbow, Shane Gaalaas , Asia Featuring John Payne, Deep Purple, Hiromi, Eloy, Phantom V, Rock Wolves, Paul Raymond Project , Ozzy Osbourne , Kottak, Wolfpakk, House Of Leaf, Mad Max
- Style + Membre : Scorpions, Ufo, House Of X, Black Sabbath, Herman Rarebell , Joe Lynn Turner
 

 Michael Schenker Himself (495)

MSG - The Unforgiven (1999)
Par GEGERS le 22 Décembre 2013          Consultée 1387 fois

Malgré une grandissante perte d'intérêt du public pour ses réalisations studio et ses apparitions en public, Michael Schenker est plus actif que jamais à la fin des années 90. De retour dans le giron UFO (auteur du très bon Walk on Water en 1996), célébrant ses 25 années de carrière en grandes pompes, proposant un nouveau volet de sa série des albums acoustiques instrumentaux (Thank You 2, en 1998), Michael s'éparpille et se bat pour tenter d'oublier et de faire oublier des soucis personnels et comportementaux qui le poussent inéluctablement vers la boisson, comme ce fut déjà le cas à de nombreuses reprises par le passé.

Problèmes personnels ou pas, Michael Schenker confirme de nouveau, avec The Unforgiven, que son talent est accompagné par nécessité et non pas par envie. L'esprit de groupe, la bande de potes qui répètent ensemble avant d'enregistrer leurs démos, voici un mode de fonctionnement qui ne sied pas au blond germain, qui a toujours eu besoin de solitude pour créer et mettre en forme son hard rock. Tout naturellement, lorsque le guitariste se décide à réactiver le MSG et à donner un successeur au convaincant Written in The Sand paru en 1996, il licencie tout le monde (à l'exception du batteur Shane Gaalass) et s'entoure de nouveaux musiciens prêts à suivre les directives du Mad Axeman. Un mal pour un bien, puisque Michael Schenker fait appel au chanteur Kelly Keeling (ex-Batôn Rouge, John Norum), un choix on ne peut plus judicieux pour donner un coup de boost à la carrière du MSG. De sa voix puissante, groovy et rocailleuse (qui n'est pas sans rappeler David Coverdale), le chanteur fait rapidement oublié son prédécesseur Leif Sundin, pourtant lui-aussi fort compétent.

Armé de sa nouvelle équipe, Michael Schenker enregistre un album sombre, torturé et très énergique, dont les nombreuses incursions dans les années 80, notamment au niveau de certains riffs, qui n'auraient pas dépareillé sur les deux premiers albums du groupe, servent de point d'ancrage à un album marqué avant tout par une certaine envie d'en découdre. Il suffit, pour s'en convaincre, de jeter une oreille sur les trois morceaux qui ouvrent l'album, marqués par une certaine urgence et une tendance quasi-frénétique à frapper fort et faire des guitares le point névralgique de l'album. Quoi de plus naturel ? Reste que, transcendés par des lignes vocales tantôt expressives, inquiétantes ou directs, ces titres offrent un nouveau visage heavy très convaincant à la musique de Michael Schenker qui s'en retrouve grandie.

Peu de choses sont à jeter sur The Unforgiven, qui mêle avec grande réussite agressivité et sens de mélodie, accessibilité et complexité. « In and out of time » et « Live for today » , des titres énergiques et rageurs, se voient agrémentés d'un intermède acoustique du plus bel effet, tandis que que « Hello Angel » propose également un pont intéressant entre les deux facettes de la musique de Michael Schenker, se faisant tour à tour sombre et mélodique. Le tout doté d'un refrain superbe d'inventivité.

C'est bien simple, on ne peut qu'éprouver un bonheur intense à l'écoute de ces douze morceaux d'un Michael Schenker new look qui ose innover et ne pas se reposer sur ses lauriers. Alors que les opus précédents accusaient parfois le coup, The Unforgiven reste constant et délectable de bout en bout. C'est particulièrement vrai pour les deux ballades, « Forever and More » et « The storm », sans aucun doute les plus belles composées par le guitariste depuis très longtemps. Pour autant, Michael Schenker ne confirmera pas son retour en bonne forme, licenciant rapidement son chanteur (celui-ci ne participera qu'épisodiquement à la tournée suivante) et ne parviendra pas à renouveler ce « one-shot » salvateur, à la fois traditionnel et innovant, qui constitue sans doute l'une des meilleures réalisations du Michael Schenker Group.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MSG
Spirit On A Mission (2015)
La bonne parole




MAD MAX
Interceptor (2013)
Hard rock. Tout est dit.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Schenker (guitare)
- Kelly Keeling (chant)
- John Onder (basse)
- Shane Gaalaas (batterie)
- Seth 'sneef' Bernstein (claviers, guitare)


1. Rude Awakening
2. Mess I've Made
3. In And Out Of Time
4. Hello Angel
5. Fat City N.o.
6. Tower
7. Pilot Of Your Soul
8. Forever And More
9. Turning Off The Emotion
10. Live For Today
11. Illusion
12. Storm



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod