Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Amon DÜÜl Ii, Blind Faith, Cream, MotÖrhead, Richard Wahnfried , Lemmy, Slim Jim & Danny B., Arthur Brown , Pretty Things/yardbird Blues Band
- Style + Membre : Dave Brock , Gong, Nik Turner , Hawklords
 

 Site Officiel (505)

HAWKWIND - Church Of Hawkwind (1982)
Par RED ONE le 25 Septembre 2014          Consultée 910 fois

Mettons les choses au clair immédiatement : à la base, Church of Hawkwind n'est pas un véritable album de HAWKWIND. Par bien des aspects, il s'agit en effet d'un album solo de Dave Brock, qui a d'ailleurs été publié lors de sa sortie sous le nom de groupe alternatif Church of Hawkwind. Néanmoins, la totalité des musiciens du line-up de Sonic Attack (1981) participe à cet album, et le nom HAWKWIND est mis bien en évidence sur la pochette, donc il n'y a pas trop à chipoter, cet album a toute sa place dans la discographie des Hawks, comme 25 Years On quelques années plus tôt. Comme j'aime souvent à le redire, les changements de nom sont légion dans l'histoire des Hawks, et l'épisode Church of Hawkwind n'en est finalement qu'un parmi d'autres...
Ce changement (provisoire) de patronyme est, on l'aura vite compris, lié à un évident désir du capitaine Brock de produire une musique un peu différente de ses habitudes...

Car au début des années 1980, Dave Brock voit s'ouvrir devant lui l'horizon infini des nouvelles technologies d'enregistrement : boîtes à rythmes, séquenceurs, claviers programmables, les possibilités semblent de plus en plus illimitées. Par ailleurs la musique électronique et ses sonorités futuristes sont en train de connaître à cette époque un formidable essor dans le monde entier. L'électronique avait déjà fait son apparition sur quelques titres de la période Robert Calvert, mais cela restait encore relativement discret. Church of Hawkwind servira donc à coucher sur vinyle les premières expérimentations totalement électroniques de Dave Brock. Au détriment du space rock ? Pas forcément, comme nous allons le voir.

L'introduction « Angel Voices », avec ses voix passées à la moulinette électronique, n’apparaît ainsi pas comme fondamentalement différente de choses que nous avons pu entendre quelques années auparavant. « Nuclear Drive », malgré des sonorités toujours relativement classiques pour du HAWKWIND (chant cosmique, nappes de guitares aériennes), affiche quand même de sacrées évolutions par rapport à la production précédente : les sonorités électroniques sont plus que marquées, et on a presque l'impression d'entendre du KRAFTWERK par moments... Idem avec « Star Cannibal », titre aux influences krautrock très marquées, qui n'est pas sans évoquer certains des meilleurs moments de la période Robert Calvert.

Certains titres de l'album sont purement électroniques, tels que la sidérale « Phenomeno of Luminosity », l'intrigante « Some People Never Die » ou bien l'angoissante « The Church ». D'autres relèvent du simple spoken word mis en musique, comme « Fall of Earth City », ou encore la très kraftwerkienne « Joker at the Gate »... Les riffs de guitare space rock ressurgissent brièvement sur « Light Specific Data », mais le titre reste essentiellement electro. « Experiment with Destiny », moment new age envoûtant et majestueux, est probablement l'un des morceaux les plus réussis de cet opus : les expérimentations électroniques du capitaine Brock nous emportent cette fois loin, très loin, toujours plus loin au-delà des galaxies. Malgré quelques samples étranges (des bruits de bottes ?), on est définitivement conquis. « Last Messiah », avec ses pleurs samplés (merci Madam X), est de la même trempe, néanmoins l'ambiance demeure étrange et un peu moins convaincante... L'album s'achève enfin sur un « Looking at the Future » relativement passable, moment de space rock relativement classique, sans réel génie, et où l'électronique n'apporte cette fois pas grand-chose.

Globalement, le contenu de cet album « hors-série » est relativement plaisant, et le voyage spatial est toujours garanti, comme sur les opus précédents. Sa légitimité dans la discographie des Hawks est donc totalement incontestable, puisqu'il s'agit ici bel et bien de space rock, certes joué dans une veine beaucoup plus électronique, mais fidèle aux racines psychédéliques du groupe. On a par moment l'impression que Dave Brock cherche à retrouver ce qui faisait le charme des meilleurs moments de 25 Years On (1978) et PXR5 (1979), tout en expérimentant les nouvelles technologies qu'il a désormais à sa disposition.

Convaincante, l'Eglise électronique Hawkwind ? Allez, on va dire que oui. Evidemment, il faut considérer cet album comme un « hors-série », une nouvelle parenthèse dans la discographie du Hawk'... Mais cette parenthèse électronique est d'importance, car nombre d'expérimentations ici présentes seront réutilisées sur les albums à venir, et on comprend aisément que le capitaine Brock, débordant d'idées à une époque où apparaissent de nombreuses technologies musicales révolutionnaires, ait désiré leur consacrer un album entier.

Church of Hawkwind n'est évidemment pas l'album le plus indispensable du HAWKWIND des années 1980, mais c'est un disque qu'on aurait tort de négliger d'analyser quand on aime le groupe de Dave Brock, et le space rock en général...

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par RED ONE :


HAWKLORDS
Censored (2014)
Hawkwind, à l'agonie ? Les remplaçants sont là...




Nik TURNER
Space Gypsy (2013)
Dommage que ça ne soit pas un album de Hawkwind...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Dave Brock (chant, guitare, basse, claviers)
- Huw Lloyd-langton (guitare, chant)
- Harvey Bainbridge (basse, claviers)
- Martin Griffin (batterie)
- +
- Madam X (pleurs)


1. Angel Voices
2. Nuclear Drive
3. Star Cannibal
4. The Phenomenon Of Luminosity
5. Fall Of Earth City
6. The Church
7. Joker At The Gate
8. Some People Never Die
9. Light Specific Data
10. Experiment With Destiny
11. The Last Messiah
12. Looking In The Future



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod