Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Hawkwind
2019 All Aboard The Skylar...
 

- Membre : Amon DÜÜl Ii, Blind Faith, Cream, MotÖrhead, Richard Wahnfried , Lemmy, Slim Jim & Danny B., Arthur Brown , Pretty Things/yardbird Blues Band
- Style + Membre : Dave Brock , Gong, Nik Turner , Hawklords
 

 Site Officiel (772)

HAWKWIND - Alien 4 (1995)
Par RED ONE le 11 Décembre 2014          Consultée 1430 fois

Après la brève expérience électronique publiée au début de l'été 1995 sous le pseudonyme "Psychedelic Warriors", HAWKWIND revient logiquement en octobre de la même année avec un album plus "conventionnel", Alien 4. Sauf que pendant l'intervalle de temps qui sépare ces deux albums, HAWKWIND a encore revu sa formule.
En ce milieu de décennie 1990, Dave Brock semble ainsi prendre conscience que la direction prise par le groupe depuis 1991 mène à une impasse. Réduit à un trio (Brock, Davey, Chadwick), HAWKWIND a effectivement considérablement perdu en puissance sonore entre 1991 et 1995, le son space rock se transformant peu à peu en new age/ambient soporifique. Ce constat est plus que visible sur le très ennuyeux It Is The Business of the Future... (1993).
La solution est donc évidente : il faut recruter du nouveau personnel. Ron Tree, vieille connaissance du groupe croisé lors de quelques festivals alternatifs, propose ses services comme nouveau chanteur. Ayant un timbre vocal rappelant légèrement celui du regretté Robert Calvert, Ron Tree semblait être un choix judicieux. Le guitariste Jerry Richards se joint également au groupe à cette époque, néanmoins il n'est présent que sur deux titres de l'album ("Death Trap" et "Are You Losing My Mind ?").

Alien 4 - ou plutôt, si l' on en croit la graphie de la pochette, "4AALLIEENN4" - est incontestablement l'un des meilleurs albums sortis par HAWKWIND dans les années 1990. Marquant le retour du groupe à un son rock très prononcé, il semble être le contrepoint total de tout ce que le groupe a enregistré en studio depuis 1991. Toutefois, Alien 4 n'est pas non plus au niveau d'un Levitation (1980) et encore moins d'un Chronicle Of The Black Sword (1985). De fait, les morceaux les plus réussis sont ainsi souvent plombés par quelques parties très aléatoires, des samples vraiment mal foutus et une écriture hésitante. Mais la production globale, très rock (souent punk même), est réussie. Si le concept général de l'album semble tourner autour des formes de vie extraterrestre, - "Alien (I Am)", "Blue Skin" ou encore "Xenomorph" -, il ne faut pas chercher plus loin une quelconque cohérence entre les morceaux.

La piste d'introduction, "Abducted", se place dans la continuité logique d'un "Sonic Attack" : Ron Tree y récite quelques passages en spoken word sur fond d'ambient inquiétante. Pas extrêmement convaincant, certes, mais l'ambiance est posée. "Alien (I Am)", malgré une première partie très foutraque, se révèle être une bonne surprise : Dave Brock ressort les guitares lourdes et balance quelques bons solos bien placés, au service d'un titre angoissant et inquiétant. "Sputnik Stan" nous rappellerait presque pour sa part quelques bons moments des années 1980. Certains titres confirment en revanche que Dave Brock et ses petits camarades ont tiré partie de l'expérience White Zone, du fait d'un son éminemment synthétique : "Reject Your Human Touch" et son electro inquiétante installent ainsi une ambiance assez étrange, pendant que "Blue Skin" propose un rock électronique relativement punchy, accrocheur, psychédélique à souhait, où la basse d'Alan Davey fait des merveilles, mais la voix de Ron Tree y semble un peu sous exploitée. Le mélange se veut plus réussi sur "Journey", avec son beat électronique et sa basse assez monstrueuse. Indéniablement l'un des moments forts de l'album.

Les aspects glam rock de "Bleam Me Up" dérangeront à plus d'un titre. La voix de Ron Tree, se fait ici sensuelle et provocante. On peut d'ailleurs y déceler une référence à Robert Calvert, au style proche du glam. Ce style un peu punk et proche de la new wave ressurgit encore davantage sur "Xenomorph", où il livre une excellente performance, toute en subtilité. La piste épique "Festivals", véritable speederie space rock de toute beauté, se veut ensuite l'un des moments forts de l'opus. En dépit de ses aspects rock assez prononcés, Alien 4 retombe malheureusement dans bon nombre de pièges propres aux albums de HAWKWIND post-1990. Trop de pistes new age souvent très longues ("Kapal" est interminable), certaines sont de toute beauté ("Vega"), mais on ne peut que ressentir une certaine lassitude face à ce genre de morceaux. Dave Brock retombe également ici dans un autre de ses travers récurrents, à savoir réenregistrer d'anciens titres : "Death Trap", "Wastelands" (nouvelle version de "Wastelands Of Sleep") et le titre final "Are You Losing Your Mind ?" (nouvelle version de "The Iron Dream", tiré de Quark, Strangeness And Charm). Ces réenregistrements, totalement inutiles, tirent incontestablement l'album vers le bas.

Néanmoins, il semble évident qu'Alien 4 constitue une bonne surprise de la part des Hawks. Après plusieurs albums très décevants et franchement mollassons, les Space Lords reviennent enfin à quelque chose de plus consistant et de plus rock'n'roll. Evidemment, Alien 4 n'a pas l'aura de ses illustres prédécesseurs, beaucoup de titres sont hasardeux, certains relèvent franchement du remplissage, mais on ne peut s'empêcher d'avoir une certaine sympathie pour cet opus oublié de la discographie des Hawks.

À redécouvrir !

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par RED ONE :


HAWKWIND
In Search Of Space (1971)
Les Hawklords ont enfin atteint l'Espace




HAWKLORDS
Censored (2014)
Hawkwind, à l'agonie ? Les remplaçants sont là...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ron Tree (chant)
- Dave Brock (chant, guitares, claviers)
- Jerry Richards (guitares additionnelles)
- Alan Davey (basse, choeurs)
- Richard Chadwick (batterie)


1. Abducted
2. Alien (i Am)
3. Reject Your Human Touch
4. Blue Skin
5. Beam Me Up
6. Vega
7. Xenomorph
8. Journey
9. Sputnik Stan
10. Kapal
11. Festivals
12. Death Trap
13. Wastelands
14. Are You Losing Your Mind ?



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod