Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - Double Trouble (1967)
Par ERWIN le 20 Mars 2010          Consultée 3095 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Nous voici en présence du 24eme film de notre cher King. Qui donne comme il se doit lieu à la BO correspondante. Depuis quelques années, la qualité est tellement en berne que la modestie est de mise en attaquant ce skeud, la ridicule pochette n’engageant pas à l’optimisme.
Et pourtant miracle, un premier tour de saphir sur le microsillon va soudainement réveiller votre fibre Rock très trés profondément endormie, que dis-je endormie, catatonique !

En effet « Long legged girl » déchire! C’est une résurrection ! Et je pèse mes mots…un miracle s’est produit : un riff d’entrée très métallisé, et un Elvis qui ne nous laisse pas le temps de respirer sont les principales qualités de cette chanson, l’une des meilleures du King toutes époques confondues; elle est courte mais époumonante, un vrai sprint. On en ressort tout penaud, mais finalement revigoré…A l’occase Elvis est bien toujours le meilleur…

Mais aucune BO ne serait vivre sur un titre, aussi miraculeux soit-il ! Alors la version du traditionnel « Old McDonald » peut prêter à sourire… Au début… Car Elvis y est de plus en plus agressif pour finir dans un feu d’artifice instrumental plutôt réussi.
Le Blues Jazzy de « City by night » permet au sudiste de retrouver sa verve légendaire, sur un rythme souffreteux soutenu par une section de cuivres digne de la Nouvelle-Orléans. Une ambiance digne d’un film noir, que l’on aurait bien vue sur un chef d’œuvre come « Quand la ville dort » de Huston en lieu et place de ce « Double trouble » de carnaval… Dommage.
« There is so much world to see” continue sur une lançée bluesy, plus mainstream mais toujours aussi agréable, car la voix d’Elvis y croone avec nonchalance et décontraction, pour notre plus grand plaisir.

Les Rocks mid tempos sont de la partie avec « It won’t be long » au rythme catchy, sans révolutionner la musique, ainsi que le titre éponyme « Double trouble » qui intégre des éléments pop et blues… Sympa.
La sautillante « I love only one girl » est pleine de bonne humeur, décidément cette BO est une exception, et contient bien peu de moments faibles…
En parlant de moment faible, nous constatons qu’un seul slow repose dans l’écrin de cette BO…Quelle surprise ! Il est bien bien sirupeux et reprend les gimmicks poussiéreux des années 60 d’Elvis… Très mou sans être propice aux larmes… Il se nomme « If I fell for you » , et nous l’oublierons très vite comme il se doit.

C’est à n’y rien comprendre ! Au milieu d’une avalanche de B.O. plus foireuses les unes que les autres, le King renaît un instant de ses cendres pour ce « Double trouble » qui, avec « Girls girls girls », est probablement la meilleure B.O. de ces noires années pour Elvis.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
King Creole (1958)
Grand film, grande bo




The VENTURES
Walk Don't Run (1960)
L'aventure débute avec des guitares


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Double Trouble
2. Baby If You Give Me All Your Love
3. Could I Fall In Love
4. Long Legged Girl
5. City By Night
6. Old Mcdonald
7. I Love Only One Girl
8. There Is So Much World To See
9. It Won’t Be Long
10. Never Ending
11. Blue River
12. What Now What Next Where To



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod