Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - Good Times (1974)
Par ERWIN le 5 Septembre 2010          Consultée 2242 fois

La carrière discographique du king se poursuit avec le succès que l'on sait, les chiffres parlent d'eux mêmes, fin 74, 700 millions de disques ont déjà été écoulés de par le monde. Pour ce nouvel opus -le quatrième de la faste année 1974 !- nous avons cependant droit à une photo de garde totalement hideuse. On jurerait un personnage du musée Grévin, une statue de cire. Elvis porte désormais ses lunettes en quasi permanence, et nous apercevons les premiers stigmates des surconsommations de pilules en tous genres, des excès boulimiques, ainsi que tous les autres aspects négatifs d'une vie complètement anarchique, Elvis rentre dans la dernière phase de son existence.

Il y a pléthore de morceaux lents sur ce skeud, nous sommes en plein assagissement après les tentatives plutôt rock de Raised on Rock. Ainsi, « Take Good Care of Her » est un slow classique sympa, « Lovin Arms » est elle aussi assez réussie. Sur « She Wears my Ring », une ode au mariage qu’on imagine être dédiée à Priscilla, la voix d’Elvis tient la route pour cette petite chanson sans prétention mais bien fichue. Pour « If That Isn't Love » et « Talk About the Good Times » - qui donne son nom au skeud -, le ton gospel est particulièrement entraînant, notamment pour la version « rock » de la dernière, où la voix d’Elvis fait une fois de plus toute la différence.

L’hispanisante « Spanish Eyes » nous replonge, c’est le cas de le dire, dans les flots tumultueux du pacifique de l’époque « Fun in Acapulco » mais la composition se laisse apprivoiser avec facilité.
Sur « Good Time Charlie’s Got the Blues » on passe encore du « bon temps », c'est une gentille et doucereuse complainte countrysante poppy. Avec la reprise de Tony Joe White « I've Got a Thing About You Baby », Elvis aime bien se rapprocher des rives de son Mississipi natal et reprendre des thèmes de Swamp rock, il l’avait déjà fait d'ailleurs avec « Polk Salad Annie ».

Nouvelle bouleversante: on trouve du funk dans ce disque ! C’est carrément surprenant de la part du King of rock’roll mais l’écoute de « I Got a Feelin in my Body » vaut franchement le déplacement. En fait, c’est tout à fait rafraîchissant. Il est vraiment évident qu’Elvis est à son aise quel que soit le registre musical abordé, sa voix se fait Soul en ajoutant cette rythmique Funky tellement spécifique. Elvis a aujourd’hui 39 ans, il n’est donc pas si surprenant que ses goûts aient évolué au point de vouloir aborder des genres musicaux plus modernes, plus percutants et audibles pour les oreilles de la jeunesse des seventies.

« My Boy » est le grand succès tiré de Good Times, il atteint la première place du billboard. Soyons fiers d’être de bons franchouillards car la composition est signée de Claude Francois, il s’agit de « Parce Que Je T’aime Mon Enfant ». Elvis lui donne une dimension internationale et classique, le chant déchirant du King n’est pas pour rien dans le succès de cette petite chanson.

Que constate-t-on ? Qu’il n’y a dans Good Times pas la moindre once de rock, c’est à peine si le tempo s’emballe un peu sur certains thèmes gospelisants. Même si le skeud demeure à un confortable niveau global, je ne peux que déplorer cette absence, faut-il y voir une volonté délibérée du King de lâcher la musique qu’il aura tant contribué à développer ? Ou plus simplement un besoin de prendre du « bon temps » incompatible avec la débauche d’énergie du rock ? Le King ne semble pourtant pas si fatigué. Il est d’ailleurs en pleine passion pour le karaté, art martial pour lequel il faut admettre que ses talents sont bien minces.

Cet album, le dernier issu des marathoniennes sessions Stax, tient la comparaison avec les bons albums typés seventies d’Elvis. Je persiste dans mon regret de ne voir aucun morceau rock mais le funk survitaminé de « I Got a Feelin in my Body » au titre évocateur attise la curiosité. De plus, les slows sont de bonne facture, l’ensemble a belle allure. Je ne descendrai pas sous les trois étoiles.

A lire aussi en POP par ERWIN :


POW WOW
Regagner Les Plaines (1992)
Le chat à cappella




Billy JOEL
River Of Dreams (1993)
Le dernier, le meilleur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Take Good Care Of Her
2. Loving Arms
3. I Got A Feelin' In My Body
4. If That Isn't Love
5. She Wears My Ring
6. I've Got A Thing About You Baby
7. My Boy
8. Spanish Eyes
9. Talk About The Good Times
10. Good Time Charlie's Got The Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod