Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Marcus Miller
- Style + Membre : Space Art
 

 Site Officiel (474)
 Guide Jean-michel Jarre (513)

Jean-michel JARRE - Métamorphoses (2000)
Par WALTERSMOKE le 16 Janvier 2013          Consultée 2270 fois

« Jean-Michel Jarre, le vendu !!! » Voilà en gros la réaction que peut avoir quiconque aime JARRE en écoutant Métamorphoses. Sorti en l'an 2000, il a été vu comme la première étape de la descente aux enfers artistique(s) du compositeur français, et est à peine évoqué dans les discussions – tout comme Sessions 2000 et Geometry Of Love, mais pour eux c'est une autre histoire. Et pourtant, il ne le mérite pas, ou du moins à moitié.

L'explication d'un tel rejet est relativement simple : alors que JARRE était revenu à ses origines musicales avec le très bon Oxygène 7-13, voilà que non seulement il tape dans l'électro contemporaine, mais en plus intègre complètement du chant, du vrai, dans ses compos. Et pour les puristes/cons passéistes (rayez la mention inutile), cela ne passe pas, il s'agit même de haute trahison qui appelle à une condamnation sans appel du musicien. Mais en n'agissant pas comme eux, les qualités ressortant de l'album paraissent alors telle une évidence, sans compter ce fameux chant relativement bien maitrisé.

Sur les douze titres de Métamorphoses, force est de constater qu'au moins le premier tiers est tout simplement excellent, il n'y a pas d'autre mot, avec trois chansons qui en plus présentent chacune une femme en invitée. Ainsi Laurie ANDERSON revient poser sa voix pour JARRE quinze ans après Zoolook sur "Je Me Souviens", tandis que "C'est La Vie", solide mélange de world music et d'électro, lui succède avec la voix absolument sublime de Natacha ATLAS. Quant à "Rendez-Vous À Paris", c'est un morceau assez bon mais qui s'envole à l'arrivée du violon de Sharon CORR. Enfin, "Hey Gagarin", hommage évident au premier homme dans l'espace, est un morceau bien planant, fort et bien fichu, et la voix transformée au vocoder de JARRE (oui oui, c'est bien lui) passe à merveille. En résumé, s'il devait exister une compile idéale (hahaha) de la carrière de Jarre, ces quatre morceaux devraient figurer à coup sûr dessus.

Le reste de l'album est par contre moins enthousiasmant. Non pas que les morceaux soient mauvais, mais il y a de quoi être plus circonspect. "Millions Of Stars" continue quand même sur la lancée des quatre précédents morceaux, avec une ambiance bien mélancolique et des arrangements à couper le souffle. Quant à "Love Love Love", il parvient à être touchant sans en faire des tonnes. Par contre, il apparaît évident que vouloir trouver des qualités à des titres comme "Tout Est Bleu" ou encore "Give Me A Sign" revient à avouer une méconnaissance crasse de la musique. Le premier est un mélange cataclysmique d'électropop putassière – pour le refrain – et de sonorités risibles tandis que le deuxième provoque un haussement de sourcils tel qu'ils risquent de partir de la tête. En ce qui concerne les autres morceaux, si "Gloria, Lonely Boy" est assez sympathique malgré des arrangements orchestraux magistralement pathétiques, les autres sont clairement des morceaux de remplissage facilement oubliables.

Métamorphoses est donc un très bon album de JARRE, pas incontournable certes, mais qui saura être très bien apprécié pour peu qu'on zappe quelques tares comme "Tout Est Bleu". La surprise a été très décevante pour bien des fans, mais il faut savoir avancer et même innover, quitte à faire grincer des dents passéistes. La suite sera dans l'immédiat du même tonneau, même si elle sera aussi plus mouvementée.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Rendez-vous Lyon (1986)
Habemus Jarram




Jean-michel JARRE
Les Concerts En Chine (1981)
Jarre en chine : Historique


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Jean-michel Jarre (claviers, synthétiseurs, vocoder)
- Joachim Garraud (programmation, sons, claviers additionnels)
- Francis Rimbert (claviers additionnels)
- Laurie Anderson (voix)
- Natacha Atlas (chant)
- Sharon Corr (violon)
- Veronique Bossa (chant)
- Dierdre Dubois (chant)
- Lisa Jacobs (chant)
- Ozlem Cetin (chant)
- Christophe Papendieck (claviers additionnels)


1. Je Me Souviens
2. C'est La Vie
3. Rendez-vous A Paris
4. Hey Gagarin
5. Millions Of Stars
6. Tout Est Bleu
7. Love Love Love
8. Bells
9. Miss Moon
10. Give Me A Sign
11. Gloria, Lonely Boy
12. Silhouette



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod