Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Amon DÜÜl Ii, Blind Faith, Cream, MotÖrhead, Richard Wahnfried , Lemmy, Slim Jim & Danny B., Arthur Brown , Pretty Things/yardbird Blues Band
- Style + Membre : Dave Brock , Gong, Nik Turner , Hawklords
 

 Site Officiel (361)

HAWKWIND - Spacehawks (2013)
Par RED ONE le 7 Novembre 2013          Consultée 1734 fois

2013 aurait dû être une bonne année pour nos pirates british de l'Espace. L'année 2012 s'était en effet révélée riche en sorties discographiques diverses et variées (bien que pas toutes d'excellente qualité), et l'on se prenait ainsi à rêver d'un HAWKWIND à l'inspiration retrouvée.
Par ailleurs, l'un des grands événements de l'année 2013, pour les fans du groupe, constituait en la réédition sur le label Atomhenge du fameux album Warrior On The Edge Of Time (1975), dernier album du Hawk' enregistré en compagnie de Lemmy Kilmister et dernier opus de la période "classique" de HAWKWIND. Cet album, introuvable pendant des années pour d'obscures causes juridiques, se voyait donc enfin réédité dans un luxueux coffret avec tout un tas de bonus à gogo, comme de coutume lors des rééditions des anciens albums du Hawk'.
Afin de célébrer dignement cette réédition que la plupart des fidèles attendaient depuis des années, une grande tournée baptisée "The Warrior Tour 2013" avait commencé en mars 2013, durant laquelle le groupe jouait l'album en intégralité en plus de son set habituel. Boosté par cette atmosphère festive, le vaisseau HAWKWIND continuait donc de croiser plutôt fièrement sur les flots infinis de l'Espace, malgré la santé de plus en plus fragile du capitaine Brock...

Jusqu'à ce que la carcasse métallique de notre vieux rafiot interstellaire favori ne finisse, du fait de l'âge déjà avancé de sa carlingue, par nous relâcher quelque beau petit étron discographique, comme à son habitude ses dernières années.
Et c'est donc ainsi qu'en septembre 2013, HAWKWIND nous annonce la sortie de cet étrange album, Spacehawks. Une sortie officiellement censée coïncider avec la tournée du groupe en Amérique du Nord. Spacehawks cependant, c'est quoi ?
Que les choses soient rapidement claires : non, ce n'est pas un nouvel album. Enfin officiellement si, mais techniquement non. Spacehawks, c'est en fait tout bonnement une compilation.
Une compilation dont le nom, d'ailleurs, semble être une référence volontaire à une autre compilation, "Roadhawks", sortie par HAWKWIND en 1976. Un vieux disque oublié mais assez intéressant pour les fans, puisqu'y figuraient des versions alternatives de certains titres cultes du groupe, parfois issues d'enregistrements live. Mais Spacehawks n'a malheureusement pas la classe de son illustre aîné : autant la pochette de Roadhawks était assez réussie, autant celle de Spacehawks est laide à en vomir. Et le contenu, c'est à peu près pareil...

Car question contenu, Spacehawks, c'est vraiment le fond du fond de l'Espace. L'inintérêt le plus total. Sérieusement, à quoi peut bien servir ce disque à part faire casquer sans vergogne les fans les plus atteints par la collectionnite (qui se rueront sans hésiter sur la version vinyle de ce truc, bien évidemment déjà disponible). Très franchement, Spacehawks est un disque totalement vide : seulement 5 titres "inédits" (on y reviendra), des remixes de titres récents issus de Blood Of The Earth (2010) et d'Onward (2012), des réenregistrements de classiques des années 1970 et deux titres issus des deux albums sortis par Dave Brock en 2012 sous des noms alternatifs (l'album solo "Looking For Love In The Lost Land Of Dreams" et l'album Stellar Variations, publié sous le nom HAWKWIND LIGHT ORCHESTRA).
Autrement dit : rien. Absolument rien d'intéressant.

Des petits détails pour sauver l'honneur quand même, à certains moments fugaces ? Non, vraiment aucun : les réenregistrements des vieux standards des années 1970 sont très très nazes, 100 fois moins bons que les originaux, et on se demande véritablement quel était l'intérêt de nous fournir ce genre de matériel, à part peut être pour donner un vague intérêt commercial minimal à la chose. Surtout qu'en plus la majeure partie de ces réenregistrements concerne des titres issus de Warriors On The Edge Of Time, autrement dit l'album qui vient tout juste d'être réédité !
On me fait signe néanmoins que le regretté Huw Lloyd-Langton, guitariste historique du groupe et qui continuait d'officier dans l'entourage de Dave Brock peu de temps avant sa mort fin 2012, a contribué au réenregistrement du méga-classique "Masters Of The Universe". OK. Bon. D'accord. La version n'est pas excessivement mauvaise. Mais elle n'apporte rien de neuf non plus.
Le pire est néanmoins atteint sur les 5 fameux titres "inédits" présents sur cet album ("We Two Are One", "Sacrosanct", "Touch", "The Chumps are Jumping", "Lonely Moon"...), dont certains ne sont que d'infâmes délires électroniques réalisés par Dave Brock à l'aide d'un logiciel : "The Chumps Are Jumping", sorte de mauvaise electro dégueulasse, est d'ailleurs la piste la plus nullissime du disque.
Si vous vous attendiez à de véritables titres inédits de qualité, passez votre chemin.

Bref, ce disque est vraiment désespérant.

Spacehawks, compilation sidérante composée de vide sidéral, possède encore moins d'intérêt que certains des albums récents de HAWKWIND, ce qui n'est pas vraiment glorieux quand on sait le niveau assez médiocre de ces derniers. Manque de bol pour HAWKWIND, la tournée nord-américaine censée coïncider avec la sortie de cette compile a été annulée dans le courant du mois d'octobre 2013, en raison de la santé défaillante de notre bon vieux Dave Brock...
Il nous reste donc au final un pauvre disque affreux, à la pochette hideuse et au contenu totalement inintéressant.

Un disque à fuir donc, même si vous êtes fans des Hawklords.
À la rigueur, téléchargez-le illégalement pour vous faire une idée de l'étendue des dégâts.
Mais n'achetez pas cette épave cosmique.

Bon sang, Dave Brock, ça va continuer encore longtemps ce cirque ?!

Note réelle : 0 pointé/5.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par RED ONE :


Nik TURNER
Space Gypsy (2013)
Dommage que ça ne soit pas un album de Hawkwind...




HAWKWIND
The Earth Ritual Preview (1984)
Earth Ritual... ou plutôt ce qu'il en reste !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Dave Brock (tout ?)
- +
- Tim Blake (claviers)
- Mr. Dibs (basse)
- Nial Hone (divers)
- Richard Chadwick (batterie)
- Dead Fred (claviers ?)
- +
- Huw Lloyd-langton (guitare)


1. Seasons (remix)
2. Assault & Battery
3. Golden Void
4. Where Are They Now
5. Sonic Attack
6. Demented Man
7. We Two Are One
8. We Took The Wrong Step
9. Masters Of The Universe
10. Sacrosanct
11. Sentinel
12. It's All Lies
13. Touch
14. The Chumps Are Jumping
15. Lonely Moon
16. Sunship



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod